Motoneigistes, vos comportements nuisent-ils à la pérennité de votre sport ?

Motoneigistes

Motoneigistes, vos comportements nuisent-ils à la pérennité de votre sport ?

Facebook est un outil formidable afin de garder en contact avec nos amis et les membres de notre famille proche et éloignée. Il permet aussi de voir le meilleur et le pire des gens qui forment cette large communauté.

Depuis quelques semaines, je vois passer des « posts » qui sont loin d’être glorieux et qui pourraient servir de munitions aux détracteurs de notre beau sport. Et l’on sait qu’on n’a vraiment pas besoin de ça !

Par exemple, durant les derniers jours, photo à l’appui, un agriculteur a dénoncé le fait que de nombreux motoneigistes circulent en dehors du tracé des sentiers. C’est une situation qui arrive trop souvent malheureusement. Comme vous pouvez le voir sur la copie du « post » ci-dessous, l’agriculteur menace de retirer le droit de passage sur ses terres aux motoneigistes l’an prochain.

À la suite de ce « post », quelques internautes ont tenté de justifier la situation en mettant le blâme sur le tracé qui comprend deux virages prononcés de suite. Il y en a même un qui s’est permis de dire qu’il y avait amplement de neige et que ce comportement n’affecterait pas le rendement de la terre l’été prochain. Voyons donc ! Comment peut-on critiquer le tracé d’un sentier avec le propriétaire qui nous permet gracieusement de passer sur ses terres ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le club peut avoir des contraintes pour faire passer le sentier à un endroit plutôt qu’à un autre sur un terrain ou une terre agricole. De plus, le propriétaire peut exiger au club de passer à certains endroits pour diverses raisons.

Les droits de passage, c’est un privilège !

Lorsqu’un propriétaire octroie un droit de passage à un club, il donne un privilège à ce dernier, mais aussi à tous les motoneigistes qui emprunteront le sentier sur son terrain. Ce privilège n’est pas une carte blanche pour que chacun fasse à sa tête. Ça vient avec les restrictions, les responsabilités et la moindre des choses est de s’y plier. De plus, il y a certaines choses qui sont importantes à garder en tête en tout temps :

  1. Le propriétaire demeure maître de son terrain
  2. On doit faire preuve d’un grand respect pour ce dernier et aussi sur le terrain où l’on circule
  3. Il nous donne le privilège de circuler sur son terrain ou sa terre.
Analyse pré randonnée Renegade X-RS 850 E-TEC 2022

Rester dans le sentier, ce n’est pourtant pas si sorcier…

Qu’est-ce qui motive certains motoneigistes à sortir des sentiers afin de couper un virage ou prendre un raccourci ? Pour sauver du temps ? Par ce que la courbe est difficile à négocier ? Parce que c’est plus facile ? Pour éviter une série de bosses dans le fond de la courbe ? Peu importe la raison évoquée, elle n’excuse en rien ce type de comportement qui menace possiblement le renouvellement du droit de passage avec le propriétaire.

Si vous n’êtes pas capable ou enclin à respecter le tracé d’un sentier, il serait peut-être le temps de considérer à changer de loisir.

La pérennité de la motoneige, c’est l’affaire de tous !

Le futur de notre sport passe d’abord et avant tout par les comportements que nous adoptons au guidon de notre motoneige. Il ne suffit que d’un délinquant pour mettre en péril un droit de passage et souvent obliger les bénévoles des clubs à trouver un tracé alternatif. Ceci peut exiger la négociation de plusieurs nouveaux droits de passage et des dizaines ou des centaines d’heures de travail afin de relocaliser le sentier. Pensez-y avant de vouloir sauver quelques secondes en prenant un raccourci.

En terminant, lors de notre prochaine sortie en motoneige, demandons-nous si notre comportement au guidon peut nuire à l’avenir du sport de sport favori… 

Auberge du Draveur - Motoneige