Murdochville est une petite ville de la Gaspésie où on exploitait jadis une mine de cuivre. Après la fermeture de la mine en 2002 bon nombre de ses résidents ont quitté la ville faute de travail. Afin de relancer son économie Murdochville mise sur la diversité plus particulièrement au niveau de l’énergie éolienne et du tourisme.

Mais voilà qu’aujourd’hui les résidents ont découvert un autre filon, un filon intarissable celui-là, celui de l’Or Blanc. Dans cet article je vais vous faire découvrir cette nouvelle destination qui offre aux motoneigistes des possibilités incroyables !

Que vous soyez adeptes de motoneige de sentier, de hors-sentier ou de montagne le vaste territoire entourant Murdochville est en mesure de combler les motoneigistes les plus difficiles ! Entourée d’immenses forets et de montagnes à pertes de vue on y retrouve une multitude de chemins forestiers donnant accès à des centaines de kilomètres carrés de territoire qui ne demande qu’à être exploré.

Les amateurs de motoneige en sentier ont accès à Murdochville par le nord et le sud-est via le sentier 597 ainsi que par le sud-ouest par un sentier non fédéré entretenu par la Chambre de Commerce de la ville. Ce sentier d’environ 85km permet aux motoneigistes de se rendre au cœur de la péninsule et plus particulièrement au relais de La Cache situé sur le sentier régional 595.

De Murdochville plusieurs boucles et destinations plus ou moins longues sont possibles.  Les sentiers entretenus par le Club Étoile des Monts sont d’une qualité incroyable. Comme ils empruntent la plupart du temps des chemins forestiers, ils sont larges et sécuritaires. Une des choses qui m’a le plus marqué est les paysages grandioses auxquels ils donnent accès. On découvre toute l’immensité du territoire de cette région.

Les amateurs de hors-sentiers n’ont qu’à bien se tenir. En effet tout le territoire entourant Murdochville est composé de terres publiques. Il est donc possible de se promener dans ce vaste réseau de chemins et de buchers sans aucun souci. Ils ont donc accès à plusieurs centaines de kilomètres de petits chemins enneigés offrant à ces motoneigistes des heures et des heures de plaisir !

Pour ceux qui préfèrent explorer les endroits plus escarpés il est possible d’emprunter les tracés de ligne de transmission ainsi que les nombreux buchers présents sur les montagnes autour de la ville. Même si leur dénivelé n’est pas celui des Rocheuses Canadiennes il n’en demeure pas moins qu’elles offrent un challenge étonnant aux motoneigistes de montagne. Pas étonnant que certains surnomment ce territoire «Les mini-Rocheuses de l’Est».

Coup de cœur du snowshoot chez Ski-doo

Maintenant qu’on s’est fait une idée à propos du territoire que nous offre Murdochville et ses environs notons que la saison débute très tôt en décembre pour se terminer à la mi-avril. Selon les motoneigistes locaux il n’est pas inhabituel de pouvoir pratiquer la motoneige jusqu’au début de mai dans certaines parties de ce paradis.

À mon sens ce qui rend si unique Murdochville comme destination de choix pour les motoneigistes est la versatilité et la variété qu’offre son territoire. Il est donc possible de passer plusieurs jours au même endroit et de vivre chaque jour une aventure complètement différente.

En terminant je m’en voudrais de passer sous silence l’accueil extraordinaire des gens de Murdochville. En février dernier l’équipe de Motoneiges.ca y a été reçu chaleureusement par une population qui a à cœur le développement de leur ville et qui mets tout en œuvre afin d’offrir aux motoneigistes une expérience inoubliable !

Pour mes compagnons de randonnées et moi, Murdochville est devenue une destination annuelle incontournable dans notre saison de motoneige.

Les Motoneiges Géro