Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

C’est avec tristesse que nous avons rendu notre Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited après une belle saison 2017. Après avoir roulé dans tout genre de sentiers et conditions, il est maintenant possible de vous faire part de mes observations. Au tout début en regardant la fiche technique, sans avoir essayé la motoneige, je me suis demandé à quoi servirait une motoneige turbo aussi puissante avec une chenille de 137 pouces par 15 de largeur avec profil agressif de 1.75 en hauteur possédant une suspension avant et arrière assez ferme. Le guidon assez haut ainsi que le support central attaché au guidon, suggèrent certaines aptitudes en hors-piste. Après quelques sorties en selle, nous pouvons constater que oui, il est possible de s’aventurer dans la belle neige fraiche, mais il est préférable de ne pas se lancer dans des sections trop serrées et techniques. Ce qui est en sa défaveur est surtout son poids. L’autre secteur où le poids défavorise l’utilisation de cette XF9000 est en sentier dans des portions très sinueuses ou dans un boisé. Les transitions gauches/droites sont physiques et se font sentir en fin de journée. Un moteur 2 temps plus léger serait plus efficace dans ces conditions. Concernant le confort en randonnée touristique, cette motoneige Arctic Cat n’est pas à son meilleur non plus. Les suspensions sont assez fermes en conduite solo et le conducteur se fatigue plus rapidement qu’avec, par exemple une XF 9000 CROSSTREK.

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Guidon élevé avec support central

En conduite à deux avec l’ajout d’un siège d’appoint Seat Jack, il faudra changer les ressorts arrière. Même avec les ajustements au plus ferme, la suspension va frapper au fond très facilement. De plus à cause du poids supplémentaire à l’arrière, le mordant des skis en virage n’est pas adéquat avec les ajustements d’usine. Mon premier essai pour ajuster la suspension avant, pour redonner un peu plus de mordant, n’a pas été concluant. Non pas parce que les ajustements n’ont rien changé à la conduite, mais plutôt à cause de l’outil fourni d’origine qui n’est pas assez robuste. Toute tentative pour débloquer la bague de serrage sur le ressort avant n’a que fait plier l’outil au moindre effort. Peut-être qu’à l’intérieur d’un garage chauffé la manœuvre aurait été plus facile…

Veste ewool pro

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Bague de serrage difficile à faire tourner avec outil d’origine

Après quelques randonnées avec les ajustements de suspension d’origine, j’ai finalement décidé d’amener un outil plus robuste pour enfin modifier le comportement de la bête. Il n’y a pas assez de pression au niveau des skis et la suspension trop ferme à l’arrière en conduite solo est à corriger. Je me suis attaqué en premier au ressort avant pour remettre un peu plus de pression, surtout en conduite à deux. C’est une vraie révélation et ça fait une grosse différence avec de simples ajustements. Au lieu d’avoir une conduite imprécise avec un certain louvoiement et un manque de mordant avec le passager, la XF9000 se comporte maintenant comme si elle serait sur des rails. Plus de sueurs froides lorsque nous croisons un autre motoneigiste de peur de croiser les skis. Le mordant au-devant est revenu aussi.

La différence au niveau du comportement de la motoneige après les ajustements est tellement marquante qu’il met l’accent sur l’importance d’ajuster notre motoneige selon notre type de conduite et notre poids. Je conseille même de faire de petits ajustements en cours de journée selon les conditions changeantes pour avoir le 100 % de notre monture.

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

Arctic Cat XF 9000 prête à attaquer les sentiers

De plus en plus, avec les kilomètres, la personnalité de cette XF 9000 Crosscountry se dévoile. Le moteur est tellement souple qu’il ne donne pas l’impression d’être si puissant. C’est seulement lors de comparaison en terrain contrôlé que la différence se fait voir. C’est tout simplement LE moteur le plus puissant de l’industrie pour 2017. Même si en terrain boisé et sentier serré son poids se fait sentir il ne suffit que d’un petit bout droit pour remettre les choses en ordre… Là où cette motoneige excelle, est où nous pouvons laisser son moteur s’exprimer. Dans ces sections plus rapides, que ce soit dans des sentiers fraichement damés ou lorsque les conditions se sont dégradées, cette motoneige est incroyable. Les suspensions fermes, même trop fermes dans certaines conditions sont parfaites pour pousser dans les bosses de 1 à 2 pieds. Du moment que ce n’est pas en zone trop technique, les capacités auxquelles il est possible de franchir des obstacles sans ralentir sont époustouflantes. Nous avons juste à la lancer dans des bosses et laisser les suspensions faire le travail. L’autre facette qui améliore l’absorption des bosses est le choix de la longueur de la chenille. Une chenille courte de 129 pouces est plus agile dans les sections serrées, mais c’est aux dépens du confort général dans les bosses. Une chenille trop longue ajoute du poids supplémentaire et est un peu moins maniable. La sélection d’une chenille de 137 pouces est plus qu’adéquate pour cette utilisation.  

De la tête aux pieds : Une revue complète de la gamme 509

Petite anecdote, en revenant d’une randonnée en solo et une fois arrivé à la maison j’ai dû franchir un de mes fossés après une bordée de neige. Et ce qui devait arriver arriva… Le devant de la motoneige a plongé vers le bas au lieu de franchir l’obstacle. Ma première pensée a été de me dire que jamais je ne vais pouvoir me sortir de cette mauvaise situation seule. J’allais me diriger vers la maison pour demander de l’aide, mais par chance je me suis demandé ce que cette chenille avait dans le ventre. En appuyant légèrement sur l’accélérateur, je commençais à voir un certain mouvement vers le devant, mais surtout vers le haut… Quelques secondes plus tard, la motoneige était revenue en position horizontale prête à rentrer au bercail! J’étais vraiment impressionné de la traction de cette chenille.

L’autre avantage de cette chenille est bien entendu sa traction lors de l’accélération, mais aussi surtout lors du freinage. Cette motoneige est très rapide, donc il est plus que satisfaisant de voir qu’elle peut freiner aussi rapidement. Son frein hydraulique à maître-cylindre Race Radial est facile à moduler et possède la puissance nécessaire pour ralentir la bête.

Notre bilan de fin de saison de la motoneige Arctic Cat XF9000 Cross Country Limited 137 2017

La chenille Backcountry X 137x15x1.75 de Camoplast

Pour ce qui est du confort, même si ce n’est pas une motoneige construite spécifiquement pour le touring, c’est quand même très bien. Le plus important est la position de conduite qui pour un pilote d’environ 6 pieds est idéale. Les poignées tombent bien dans les mains, la relation entre le siège et les repose-pieds permet de ne pas avoir les genoux trop pliés. Le siège qui en plus d’être confortable est chauffant. Le pilote est assez haut sur la motoneige, il est donc suggéré d’y ajouter un pare-brise plus haut, pour les plus frileux, comme sur notre version en essai.

Snowshoot 2022 : Riot 9000

En terminant, je voudrais passer rapidement au travers la liste des avantages et améliorations de cette Arctic Cat XF9000 Cross Country. 

Les avantages :

  • La puissance et la douceur du moteur 
  • La capacité d’absorption des bosses en conduite agressive
  • La traction de la chenille en accélération et lors du freinage
  • La possibilité de faire du hors-piste modéré
  • La protection au vent avec le pare-brise plus haut
  • La position de conduite
  • Le confort du siège chauffant
  • L’allure agressive
  • Aucun bris de courroie

Les points à améliorer :

  • Le poids omniprésent surtout lorsque l’on pousse cette motoneige
  • La précision de conduite dans les sections de sentiers techniques
  • Un peu plus de prise au niveau des genoux lors d’un freinage soutenu
  • Le garde-neige arrière qui brise facilement en reculant
  • Les outils fournis dans la trousse d’origine devraient être plus solides
  • La protection au vent avec le pare-brise bas d’origine
  • Avoir des éléments chauffants jusqu’à l’avant du siège

Motoneiges Ski-Doo