Nouveau sentier «alternatif» pour L’Arrière-Pays

Nouveau sentier «alternatif» pour L’Arrière-Pays

Ayant perdu un droit de passage important dans le secteur de l’Éperon au lac Beauport, les responsables du club de L’Arrière-Pays se sont retroussé les manches pour trouver une solution de remplacement. C’est ainsi qu’est né le nouveau «sentier alternatif 304».

Les motoneigistes pourront donc compter sur ce nouveau sentier de 27 kilomètres qui reliera Le Relais du Nord au chemin de la Sagamité, via Stoneham. Ces destinations sont très prisées des motoneigistes depuis de nombreuses années. Si le travail acharné des bénévoles du club, qui sont présentement sur le terrain à terminer les préparatifs de mise en service du sentier, est possible, c’est grâce à la précieuse collaboration de plusieurs personnes. En plus des propriétaires terriens qui accordent des droits de passage, il y a la participation de la municipalité de Stoneham, de la Station touristique Stoneham, de The Forestland Groupe et de Prentiss & Carlisle.

UN ACCÈS COMPLET

Avec l’ajout de ce nouveau segment de sentier, les motoneigistes auront accès à la Station touristique de Stoneham, où ils pourront profiter de tous les services offerts sur place.

Ailleurs au Québec, d’autres expériences ont été tentées pour donner accès à des stations de ski. Elles ont été concluantes et rentables pour les deux parties. Nul doute que les motoneigistes vont apprécier cette nouveauté.

Sans ce nouveau sentier, il n’y avait plus d’accès à une bonne partie du territoire du club, mais, de plus, le lien avec le club Le Petit Sentier de Saint-Émile était coupé. Plusieurs motoneigistes qui vivent en zone urbaine comptaient beaucoup sur ce sentier qui relie les deux clubs pour pouvoir pratiquer leur loisir près de chez eux.

UN INVESTISSEMENT MAJEUR

Pour arriver à réaliser les trois phases du projet, des investissements de l’ordre de 70 000 $ seront nécessaires. Le club a donc lancé une campagne de financement afin d’amasser le plus d’argent possible.

Vous pouvez y contribuer de différentes façons. La première est de vous procurer votre droit de passage saisonnier auprès du club. N’oubliez pas que si vous vous le procurez avant le 9 décembre prochain, vous économiserez 70 $ tout en contribuant à la réalisation de cet important chantier. Vous pouvez aussi faire une donation directement au club, par l’entremise de l’Association des motoneigistes de L’Arrière-Pays. Il est aussi possible d’acheter de la publicité à tarif préférentiel auprès de l’association.

Comme dans tous les projets du genre, le nerf de la guerre, c’est l’argent. Les bénévoles du club ont beau vouloir bien faire, sans le soutien des motoneigistes qui profiteront de ce sentier, la tâche sera très ardue.

La mise en place de ce sentier constitue très certainement l’un des plus importants chantiers qui transformeront l’offre récréotouristique de la région.

VITE, DE LA NEIGE

Tous les bénévoles des clubs de motoneigistes du Québec sont très fébriles. Ils sont prêts à démarrer la machine, mais il manque l’élément essentiel: la neige.

Il est certain que le tapis blanc est nécessaire, mais, avant qu’il apparaisse, il faut que les clubs puissent compter sur de bonnes périodes de froid pour que le fond des sentiers soit solide lorsqu’ils entreprendront de les bâtir, une fois que la neige sera au rendez-vous. Une base solide fait la différence entre un sentier qui durera longtemps et qui sera facile à entretenir par rapport à un sentier où les conditions se détériorent rapidement.

Présentement, le début de la saison n’est pas vraiment en retard sauf peut-être dans les Monts-Valin, où, normalement, ça roule à cette période de l’année. Si la météo prévue dans les prochains jours est au rendez-vous, les conditions vont changer rapidement. Une excellente saison de motoneige débute dans la période du congé des Fêtes. C’est ce que je nous souhaite.

Les Motoneiges Géro