Nouveautés Motoneiges 2014 de Polaris Polaris 2014 : L’offensive Québec s’accélère

Liste des hôteliers
Depuis plusieurs années déjà, nous vous parlons du changement qui s’opère chez Polaris en matière de motoneiges de sentiers et d’intérêt pour d’autres marchés que la montagne, tout particulièrement pour le marché du Québec. Seul marché qui a gardé une stabilité depuis le début des déboires financiers de 2008, on sent clairement que le Québec est un des marchés ciblés par la compagnie du Minnesota qui ne cesse de poser des gestes concrets confirmant cette tendance. Vous n’avez qu’à parler à un concessionnaire Polaris du Québec des changements au niveau des stratégies de la division motoneige depuis 2010. Tous s’entendent pour dire que des efforts importants sont faits actuellement par la maison mère dans le but de mieux servir la clientèle Québécoise. 

L’équipe de Motoneiges.ca et Sled Magazine s’est rendu au dévoilement des Polaris 2014

Bien que l’ensemble du Canada ainsi que d’autres marchés émergents en Europe soient également visés par plusieurs nouveaux modèles 2014, on sent que  Polaris porte une attention toute particulière au Québec suite aux différentes discussions que nous avons eues. Et encore une fois, on peut parler du « mystère Québec » ! Les gens de Polaris avec qui nous avons discuté sont très impressionnés de la passion qui anime les motoneigistes Québécois… Depuis quelques années, plusieurs représentants basés au siège social de Roseau ont eu l’occasion de faire des visites dans les salons et divers événements, tout comme dans les sentiers du Québec. Ceux-ci en viennent tous à la même conclusion ! À leurs yeux, la motoneige n’est pas seulement un hobby au Québec comme ça peut l’être aux États-Unis, c’est une façon d’être, de vivre l’hiver. Chose certaine, c’est une situation très avantageuse pour le Québec et le Canada, car nous influençons maintenant, dans une certaine mesure, le développement des produits motoneige au Minnesota.

À preuve, les gens de Polaris présentent une portion de la gamme de motoneige 2014 avant la date de l’embargo officiel et sur laquelle, le manufacturier met beaucoup d’espoir envers les marchés Canadiens et Québécois.  8 nouveaux modèles sont présentés en 2014 dont 5 modèles du printemps. Un élément très intéressant sur les séries Rush et Switchback est la possibilité de commander une multitude de combinaisons d’options possibles assemblées directement en usine. On peut donc choisir la couleur même du véhicule (cabine, rails de suspension, tunnel), la hauteur du pare-brise, le démarreur électrique, les choix de sièges ainsi que plusieurs autres options. Ces possibilités sont cependant offertes seulement sur les modèles du printemps. Avec toutes les possibilités et combinaisons offertes, il y a peu de chance que vous rencontriez un véhicule similaire au vôtre dans les sentiers l’hiver prochain.

Polaris part à l’assaut du Québec

Après que tous l’eurent demandé, les adeptes de Polaris et des séries Switchback et Adventure en particulier pourront enfin se procurer un siège 1+1 pour ces véhicules. Très populaire dans le nord-est du continent et particulièrement au Québec, ce siège s’intègre au porte-bagages déjà présent à l’arrière de ces motoneiges. Le système bénéficie de la technologie Lock & Ride introduite par Polaris en 2012, ce qui rend l’installation très rapide. Cela permettra à tous ceux qui veulent transporter un passager sans pour autant sacrifier le côté sportif du véhicule, de pouvoir maintenant le faire. De plus, les ingénieurs de chez Polaris nous confirment que le siège devrait pouvoir être installé sur les modèles 2012 et 2013 moyennant quelques modifications mineures au fond de plastique du compartiment arrière. 

L’arrivée du Assault 144 à moteur Cleafire 600 sera sans aucun doute, un des gros « hit » au Québec pour la saison 2014 chez Polaris. Les ventes du modèle 800 de l’Assault ne se démentent pas d’année en année et la version 600cc devrait faire très bonne figure grâce à son moteur plus économique, plus respectueux de l’environnement ainsi qu’à une cure d’amaigrissement de ses pièces mobiles. Cela devrait se traduire par une perte de poids et un temps réponse encore plus impressionnant. C’est essentiellement la même motoneige qu’en 2013, mise à part le moteur, mais comme on dit pourquoi changer une formule gagnante qui a fait ses preuves ?
 
La Polaris Switchback 144 Assault 600
 
Introduite en 2013, la série Indy prend du gallon et sera bonifiée de plusieurs modèles avec des variantes qui ciblent encore une fois le marché du nord du continent. L’introduction du Indy 550F refroidi par ventilateur basé sur le châssis Pro-Ride vient remplacer la série Shift des années passées. Cependant, une diminution de poids de 50lbs différencie cette nouvelle motoneige par rapport à l’ancienne basée sur le châssis IQ. 

[550 Indy]

De plus, un tout nouveau système d’embrayage CVTech proposant un poulie menée PowerBloc-50 et une poulie motrice WaveDriven devrait donner un nouveau souffle à la catégorie des 550F, en étant plus efficace pour ce type de moteur. 

Embrayages CV-Tech

De plus, ce système sera beaucoup moins bruyant que par le passé, plus léger et plus simple d’entretien.  Ce dernier point étant important pour ceux qui utilisent ces véhicules dans des régions isolées. Un nouveau silencieux plus léger et avec un son distinctif équipe également les Indy 550F. Élément intéressant, une version avec chenille de 121x15x0.91 pouces à suspension arrière couplée ainsi qu’une version de 144x15x1,35 pouces sont offertes. De plus, une version Adventure 550F est également proposée avec une chenille de 144 pouces. Ce modèle arrive avec tous les accessoires de la série Adventure en plus du nouveau siège 1+1.

Deux autres modèles destinés à s’introduire dans le marché jusqu’à présent réservé aux Ski-Doo Tundra et Tundra Extreme font leur apparition soit les Indy Voyager 550F et 600.  Bénéficiant d’une chenille de 144 pouces dans les deux cas, la 550F proposera une chenille avec un pas de 1,35 pouces tandis que la 600 proposera une version de 2.0 pouces. L’avantage notable qui se distinguera des Tundra selon les gens de Polaris est l’écartement des skis ajustables de 39 à 42 pouces, ce qui fera une grande différence sur la stabilité des motoneiges dans les sentiers. Équipées de porte-bagages arrière sur le tunnel, plusieurs accessoires sont disponibles. 

[Indy 550 Voyager]

En plus de revenir avec les 600 et 600SP, la série Indy propose également un modèle muni du Cleanfire 800 en 2014, qui est très performant. Fait à noter, l’expansion de la série Indy marque également le départ des Rush en version standard, la compagnie nous expliquant que l’acheteur typique du Rush se tourne inévitablement vers la série Pro-R, étant une motoneige de haute performance. Toutes les Rush 2014 seront présentées en version Pro-R 600 ou 800 uniquement. Le Indy 800 SP pour sa part, n’a pas à « rougir » par rapport à son grand frère. Jouissant d’une légèreté et d’une maniabilité hors du commun tout en bénéficiant du Cleanfire 800, cette motoneige risque d’être un autre très bon rapport qualité-prix proposé par Polaris dans la catégorie des 800cc.

[Polaris 800 Indy]

En résumé et pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, Polaris est clairement à l’assaut du marché Québécois et Canadien afin d’augmenter ses parts de marché. Déjà au premier rang dans le lucratif marché des motoneiges de montagne, le manufacturier Américain sait qu’il doit travailler d’autres segments s’il veut poursuivre sa croissance. Il semble que plusieurs de ses initiatives soient en ligne avec notre marché. Les initiatives des dernières années ont semblées être le fruit du hasard pour certains, mais la cuvée 2014 confirme qu’il n’en n’est rien. Nos commentaires des dernières saisons semblent avoir trouvés preneurs, et bien qu’il y ait encore quelques besoins à combler pour les marchés nordiques, la tendance est là ! C’est clairement à l’avantage des motoneigistes Canadiens et particulièrement ceux provenant du Québec.

Marc Thibeault
La gamme Arctic Cat Blast 2023
Auberge du Draveur - Motoneige