Nouvel échec pour le retour des motoneigistes à Sherbrooke

Nouvel échec pour le retour des motoneigistes à Sherbrooke

Nouvel échec pour le retour des motoneigistes à Sherbrooke

Les motoneigistes de l'Estrie aimeraient avoir de nouveau accès au centre-ville de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada/Joane Bérubé

Malgré les demandes répétées formulées à la municipalité de Sherbrooke, les motoneigistes devront être patients, car leur retour au centre-ville est de nouveau bloqué par manque d'argent cette fois. Cet accès – interdit depuis trois ans – leur permettrait d'avoir accès à plusieurs hôtels et restaurants.

Bien que le président du club de motoneige Harfang de l'Estrie, Denis Beaudette, apprécie l'ouverture et la collaboration des représentants municipaux, il n'en demeure pas moins déçu de la tournure des événements.

La Ville demande au club de payer les frais liés à la mise en place d'une traverse située sur le boulevard Portland dans le parc industriel. La facture est estimée à 350 000 $, principalement en raison de l'ajout d'un feu de circulation.

« Le prix qu'il nous demande, c'est trop élevé pour nous. Et c'est un sentier pour lequel on ne peut pas obtenir une subvention », souligne leur président. 

Le club propose de réaménager un ancien sentier de motoneige qui débouche sur le boulevard Portland.

Selon leurs évaluations, la grande majorité de ce sentier ne nécessite aucun aménagement particulier.

« On comprend mal ce que Sherbrooke veut faire avec les frais de 350 000 $. C'est une facture impossible à payer pour nous », ajoute Marc Lachance, qui a piloté ce dossier à titre de bénévole. 

L'impact fianncier du pont Bernier

Un ancien sentier débouche sur le boulevard Portland, dans le quartier industriel. Photo : Radio-Canada

La Ville refuse d'assumer une partie de la facture, cette année du moins, ajoute le maire de Sherbrooke, Steve Lussier.

« Cette année, on avait déjà des coûts assez considérables à calculer. Le pont Bernier est tombé. Pour l'économie, je voulais que le pont soit reconstruit en priorité. »

Cette reconstruction a coûté plus d'un million de dollars, dont plus de la moitié provient des coffres de la ville.

« Cette année, on ne pouvait vraiment pas aller de l'avant avec le projet [de sentier] », résume le maire. 

Il ajoute que le service d'ingénierie évalue un autre tracé qui pourrait permettre aux motoneigistes d'avoir accès à un nouvel hôtel dans le secteur de Rock Forest.

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige

Des retombées ignorées ?

Pour défendre leur point, les motoneigistes martèlent qu'un accès plus grand au centre-ville de Sherbrooke pourrait engendrer d'importantes retombées économiques pour les restaurateurs et les hôteliers du secteur.

« On a l'impression que la Ville a de la difficulté à voir le côté touristique qui peut être vraiment bénéfique. » Marc Lachance, bénévole 

Marc Lachance sera de retour au conseil municipal à la fin du mois d'octobre pour tenter de mieux comprendre le raisonnement de la municipalité et de leur proposer d'autres solutions

 

Les Motoneiges Géro