On ne perd pas courage en Abitibi-Témiscamingue

Liste des hôteliers

La mince couche de neige sur le sol abitibien a fait bien des malheureux jusqu’à maintenant. Aucun sentier n’était ouvert durant la période des fêtes alors que la plupart des sentiers sont normalement accessibles entre Noël et le Jour de l’An, affirme Nelson Laflamme, administrateur régional de la FCMQ.

«C’est bien triste, exprimait-il la semaine dernière. Tout le monde attend. Il y a même des gens de l’extérieur qui viennent faire de la motoneige et qui constatent sur place que les sentiers ne sont pas prêts. On souhaite qu’il neige bientôt.»

Le copropriétaire de l’Auberge Harricana de Val-d’Or, Gilles Nulli, s’inquiète pour les premières semaines de janvier même si aucun des nombreux touristes européens n’a encore annulé son forfait de motoneige. Plusieurs ont déjà rendu visite à l’auberge et ont été déçus de voir l’absence d’une couche de neige généreuse.

«Nous avons dû louer des véhicules tout-terrain pour occuper nos invités, dit M. Nulli. Nous avons aussi nolisé des bus et nous allons leur faire visiter le Refuge Pageau, la Brasserie Belgh Brass… C’est quand même malheureux. Ils venaient spécifiquement pour faire de la motoneige.»

Selon Robert Larivière, directeur du Forestel de Val d’Or, la vraie saison de motoneige commencera le 15 janvier. Il admet même que dans le temps des fêtes l’an dernier, seules quelques chambres étaient occupées par des motoneigistes. «La saison augure bien, dit-il. Les réservations de motoneigistes pour cet hiver rentrent régulièrement.»

Dans les sentiers, même sans la neige, les clubs de motoneigistes travaillent pour que leurs sentiers soient impeccables pour l’arrivée de la neige. La vente de motoneige ne semble pas affectée non plus par l’arrivée tardive de la saison. Les gens se préparent. Ils achètent des motoneiges et ils s’équipent. Ils seront prêts lorsqu’il y aura une bordée de neige. On a même vendu dix motoneiges de plus que l’an dernier à pareille date. Mais s’il ne se met pas à neiger, ça va paraître», informe la propriétaire de Béric Sport de Val-d’Or, Guylaine Bilodeau.

Une première journée portes ouvertes réussie chez André Hallé et Fils de Rimouski!
Auberge du Draveur - Motoneige