Oui ou non à la motoneige à Saint-Faustin-Lac-Carré?

Liste des hôteliers

Saint-Faustin-Lac-Carré sonde ses citoyens sur l’établissement d’un lien de motoneige reliant les sentiers du Sud et du Nord.

Plan du tracé proposé
Suite à l’interdiction de circulation de la motoneige sur un tronçon du Parc linéaire le P’tit Train du Nord entre Saint-Faustin-Lac-Carré et Labelle, le ministère des Transports du Québec et la Table Régionale de VHR proposent un projet de tracé alternatif permettant aux sentiers du Nord et du Sud de se joindre.

En septembre 2009, le conseil municipal de Saint-Faustin-Lac-Carré a adopté une résolution par laquelle il rejetait tout développement de sentiers destinés aux loisirs motorisés sur son territoire. En campagne électorale, le maire Poirier s’est engagé à ne pas modifier cette résolution sans d’abord consulter la population.

Les 9 et 10 juillet, le conseil a tenu des séances d’informations à l’église Sainte-Jeanne d’Arc, sur le tracé proposé. Au total, 110 personnes ont assisté à une ou l’autre des présentations où participaient Roland Leroy du club de motoneige Diable et Rouge, Déborah Bélanger (présidente de la Table VHR), le maire Pierre Poirier, Normand Lacroix (présidente de la Coalition pour la protection de l’environnement du parc linéaire) et Claude Brouillette de ministère des Transports.

Le tracé
Ce lien de motoneige quitterait le parc linéaire, à hauteur de la ligne électrique non loin de la sablière Lafarge, pour aller longer la route 117 jusqu’au viaduc du Mont-Blanc sous lequel traverseraient les motoneiges. Puis, les motoneiges longeraient toujours la 117 jusqu’à Mont-Tremblant. Les aménagements requis sont de l’ordre de 1.2 million $, a précisé M. Lacroix, qui ne se dit pas contre la pratique de la motoneige et avait même proposé une solution semblable avant le recours collectif menant au jugement Langlois.

Des questions
Le 9 juillet, invités à poser des questions pour mieux comprendre le tracé, la plupart des citoyens émettaient plutôt des commentaires en faveur ou en défaveur de la motoneige. Une dame de dire qu’elle remet en question ce loisir anti-environnemental. Et un autre de rappeler l’importance des retombées économiques régionales de cette activité récréative.

Un sondage maintenant
Ce 12 juillet au matin, la municipalité postait un sondage à tous les électeurs. Ceux-ci ont jusqu’au 23 juillet pour répondre à deux questions: Êtes-vous d’accord pour qu’un sentier de motoneige traverse le territoire de la Municipalité? Si vous avez répondu oui, êtes-vous d’accord avec le tracé proposé? Le résultat majoritaire deviendra la position officielle du conseil municipal dévoilée à l’assemblée du 3 août.

Le Programme Ski-Doo P.A.S.S. finance plus de 500 000 $ de projets

Lire tout l’article…

Autre article sur le sujet

Auberge du Draveur - Motoneige