Plus de 1600 bénévoles patrouilleront les sentiers

Liste des hôteliers

Quelque 1613 agents de surveillance bénévoles patrouilleront les 33 000 kilomètres de sentiers au Québec pour s’assurer de la sécurité des motoneigistes cet hiver.

La Fédération des Clubs de motoneige du Québec (FCMQ), qui a lancé officiellement vendredi la saison de motoneige 2007-2008, incitera par ailleurs ses 220 clubs membres à se procurer de nouveaux panneaux de signalisation en polymère pour placer le long des sentiers locaux.

Son président, Jean-Luc Sylvain, explique que les anciens panneaux, en aluminum, étaient régulièrement volés ces dernières années, compte tenu de la forte valeur de revente de l’aluminium. Leur absence sur les sentiers pouvait entraîner des accidents, alors que les motoneigistes n’étaient pas prévenus d’un arrêt obligatoire ou d’une courbe difficile. Les nouveaux panneaux de polymère n’ont été l’objet d’aucun vol jusqu’à présent, indique M. Sylvain.

Si la motoneige fait 75 000 adeptes au Québec, elle est encore la cause de nombreux accidents. Le ministère du Transport signalait 21 décès des suites d’accidents de motoneige pour l’hiver 2005-2006, et 43 pour l’année 2004-2005.

Le président de la Fédération pointe du doigt à cet effet la pratique qu’ont plusieurs motoneigistes de se balader hors des pistes balisées. Selon lui, les cas de noyade surviennent sur des plans d’eau qui ne se situent pas sur les sentiers de la Fédération, qui, elle, vérifie l’épaisseur de la glace des lacs et cours d’eau traversés.

A ceux qui accusent les motoneigistes d’être bruyants, et surtout, polluants, il réplique que ce sont des problèmes qui commencent à se résoudre. Il estime que les motoneiges, autrefois toutes dotées d’un moteur deux-temps dont les émissions sont très nocives, sont de plus en plus remplacées par des motoneiges munies d’un moteur quatre-temps, moins dommageables pour l’environnement.

Lien…

RedBull SLEDHAMMERS est de retour à Ski La Réserve le 2 avril
Auberge du Draveur - Motoneige