Signalisation en polymère pour contrer le vol

Liste des hôteliers
La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) a lancé la nouvelle saison de motoneige le weekend dernier en tenant, à Québec, le Salon des sports récréatifs motorisés. La sécurité sur les sentiers demeure la principale préoccupation de l’organisme et différentes mesures visant à l’améliorer seront mises de l’avant cette année.

Panneaux de signalisation
C’est ainsi que la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) offrira à ses 220 clubs du Québec la possibilité de faire l’acquisition de nouveaux panneaux de signalisation en polymère pour les sentiers de motoneiges, remplaçant ainsi celle en aluminium. Plusieurs se demandent quel est le lien entre ce changement et la sécurité des motoneigistes.

Cette modification peut en effet paraître anodine aux yeux de certains, mais elle est loin de l’être, explique Jean-Luc Sylvain, le président de la FCMQ: «L’aluminium représente une très bonne rentabilité pour les voleurs. Ainsi, ils volent nos panneaux de signalisation dans les sentiers pour les revendre, ce qui met en danger la sécurité des motoneigistes. Imaginez lorsqu’il n’y a plus de panneaux d’arrêt et de panneaux signalant les courbes dangereuses».

En mettant en place des panneaux de polymère, la fédération pense pouvoir contrôler la situation et permettre de maintenir en place la signalisation. «La sécurité sur les sentiers est une priorité pour la fédération. Nous avons amélioré la signalisation depuis quelques années. La fédération donne même des subventions aux clubs en ce sens et nous devrons continuer les efforts entrepris pour les années à venir», précise M. Sylvain.

Sécurité
Toujours dans le domaine de la sécurité des motoneigistes, le président de la fédération révèle que précisément 1613 agents de surveillance sillonneront 33 000 kilomètres de sentiers pour promouvoir la sécurité durant la saison 2007-2008.

La fédération compte aussi mettre l’accent sur la surveillance de la conduite en état d’ébriété. «Nous conseillerons toujours aux motoneigistes de ne pas prendre d’alcool du tout lorsqu’ils conduisent leur motoneige», affirme M. Sylvain.

Nouveauté : le casque CKX Contact

Et comme dans les années antérieures, la fédération compte aussi sensibiliser les motoneigistes concernant la sécurité avec la Semaine internationale de la sécurité à motoneige, vers le début de janvier.

Près d’un million de Québécois pratiquent les randonnées en motoneiges annuellement – dont 75 000 sont membres de la FCMQ – et environ 30 000 Européens. Cette activité hivernale qui génère des retombées économiques de 1,5 milliard $ chaque année, dont 433 millions $ liés directement au tourisme.

Lien vers l’article