Polaris 2012 : La troisième année, souvent la meilleure !

Liste des hôteliers
Dans toutes règles il y a des exceptions qui les confirment ou encore, des gens qui sont des spécialistes pour trouver « le cas » qui ne les respecte pas. Le monde de la motoneige, comme bien des domaines, a aussi ses propres règles. Souvent non écrites, celles-ci sont tantôt partagées par la majorité des amateurs, tantôt faisant parties de la croyance d’un certain groupe. Pour ma part, certaines règles me rejoignent, d’autres un peu moins. Mais, l’une d’entre elle est clairement ancrée dans mes croyances les plus profondes en tant que motoneigiste : L’année numéro 3 d’un nouveau châssis et surtout, d’une nouvelle suspension est clairement la meilleure pour les acheteurs. Cette année est en plein milieu du cycle de vie standard de 5 ans d’une technologie. Le moment idéal pour l’acheteur qui veut une technologie de pointe optimisée, mais qui n’en n’est pas à ses dernières années pas rapport à sa valeur de revente. Bonne nouvelle pour Polaris et sa gamme 2012 !  Nous en sommes à cette année charnière qui, selon moi, est la meilleure pour acquérir un véhicule de tout manufacturier. En 2012, le manufacturier Américain capitalise clairement sur son châssis et sa suspension Pro-Ride avec plusieurs variantes dignes de mention. Sans faire un tour exhaustif de cette nouvelle cuvée, je porte votre attention sur quelques éléments qui selon moi, risque d’intéresser les motoneigistes du Québec. 
 
Polaris 600 Switchback Adventure 2012
Polaris 600 Switchback Adventure 2012

Tout d’abord, il faut souligner l’expansion que prend la catégorie hybride chez Polaris avec la série Switchback. On sent bien que ce marché est en constante progression dans plusieurs provinces et états du nord-est de l’Amérique du nord, car les motoneigistes apprécient la polyvalence de ces modèles. Avec son modèle Adventure, Polaris pousse son concept de suspension Pro-Ride à 136 pouces de chenille, ce que plusieurs croyaient peu probable. Prétextant un confort accru et une meilleure flottaison en poudreuse, Polaris offre un véhicule très bien adapté aux longues randonnées avec cette Switchback 600cc qui bénéficie d’équipement de type « Touring » avec son système de rangement à l’arrière, un siège plus confortable de type « Adventure », des améliorations à la conduite (suspension avant) ainsi qu’un pare brise plus haut avec des miroirs bien intégrés.
 
Sac de rangement du 600 Switchback Adventure
Sac de rangement du 600 Switchback Adventure
 
Ce modèle nous apparaît idéal pour le marché des randonneurs au point où on se questionne sur le maintient du modèle 600 IQ LXT pour 2012 !?!  Le Switchback 136 à suspension Pro-Ride est également offert dans 4 autres modèles soit les 600 et 800cc standard ainsi que les versions Pro-R de ces deux motorisations. On comprend rapidement que ce segment de marché est assurément dans la mire de Polaris pour 2012. N’oublions pas le retour du SwitchBack Assault 800cc 144 avec un visuel très dynamique en 2012. Ce modèle ultraléger à eu un succès fou en 2011 et sera encore une porte étendard pour le manufacturier en 2012. Un succès de vente presque assuré dans le contexte actuel du marché des motoneigistes qui cherche de plus en plus la polyvalence dans leur achat de motoneige.
 
Suspension 600 Switchback ProR
Suspension 600 Switchback ProR

Soyez également attentifs à la série Pro-R de Polaris… Surtout dans les modèles équipés du puissant moteur 800cc à injection Cleanfire. En effet, ces modèles bénéficient d’une réduction de près de 2.5 lb sur les pièces mobiles du moteur. Cela veut dire moins de résistance et plus de puissance disponible pour le pilote. De plus, les couleurs et le visuel des Pro-R sont très réussis, particulièrement le modèle rétro des années 70 que j’affectionne particulièrement. Finalement, de légers changements à la suspension avant semblent améliorer la conduite qui était très précise en 2010, mais qui avait tendance dans certaines circonstances à provoquer le soulèvement du ski intérieur.  Nous nous attendons également à une amélioration du comportement de l’amortisseur avant de la chenille afin d’améliorer le comportement de la suspension Pro-Ride dans les petites bosses répétitives (planche à laver). Pour les amateurs de montagnes et de RMK, vous ne serez pas en reste. En plus des bénéfices associés aux séries Pro-R et Limited Edition offertes également dans ces modèles, la gamme de RMK à châssis Pro-Ride va aussi s’étendre aux modèles 600 bénéficiant ainsi d’une cure d’amaigrissement de plusieurs dizaines de livres, essentiel à une motoneige de montagne de 125cv.
 
Polaris 800 Pro RMK 163" Snow Check 2012
Polaris 800 Pro RMK 163" Snow Check 2012

En ce qui à trait aux motoneiges de type « Touring » et de travail, Polaris revient avec ses valeurs sûres, soit le châssis IQ qui à fait ses preuves, ses moteurs 600cc CleanFire, 550 à ventilateur ainsi que son quatre temps de 750cc turbo compressé. Ce moteur très surprenant qui développe plus de 140cv aurait probablement eu intérêt à migrer vers le nouveau châssis Pro-Ride pour prendre une meilleure part de marché. Les « widetrack » tant qu’à eux ne semblent pas avoir eu de changements importants mise à part le nom du LX qui devient « international », démontrant ainsi la destination de plusieurs unités. Le modèle IQ tant qu’à lui, bénéficierait sûrement d’une chenille articulée, surtout pour les purs et durs des montagnes du Québec.
 
RoxRiser 800 RUSH ProR LE
RoxRiser 800 RUSH ProR LE

Le programme de commandes du printemps mérite également une mention honorable. Plusieurs éléments exclusifs sont offerts aux acheteurs sur ces modèles « Limited Edition » offerts seulement en préachat. Plus précisément, un choix de panneaux latéraux avec graphiques et couleurs assorties, le choix d’un siège plus sport ou plus confortable, ainsi que le pare-brise au choix de l’acheteur. En plus de ces options, ces modèles sont proposés avec une chenille « Cobra Deap Log », un volant ajustable « Rox », un système de rangement arrière et une plaque personnalisée au nom du propriétaire.

Seul point qui nous laisse sur notre appétit, s’il en est un, c’est de ne pas voir de technologie à injection direct sur un deux temps chez Polaris. Nous savons que ce type de technologie est maintenant à la portée de ce manufacturier, et cela aurait été très intéressant de voir apparaître cela dans un 600cc. Pour la suite, vous devrez attendre les résultats de nos essais qui s’annoncent très intéressants lors du SnowShoot 2012, du 2 au 9 mars 2011 à West YellowStone au Montana. Nous passerons de la théorie à la réalité en parcourant le plus de kilomètres possibles sur ces nouvelle montures.
 

Infolettre Motoneiges.ca

Abonnes-toi à l'infolettre des Motoneigistes afin de rester informé sur tout ce qui touche ta passion.

Motoneiges Polaris 2024