Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre

Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre

Avec l’apparition en 2015 du châssis AXYS dans le segment des motoneiges de performance chez Polaris, on devait s’attendre à ce que cette plateforme s’étende à d’autres segments pour 2016. S’appuyant sur le succès de la saison dernière, les motoneiges de performance conservent leurs acquis cette saison avec quelques légères variantes, tout comme la série Indy qui se base sur le succès obtenu deux ans plus tôt. Dans les faits, la logique est donc respectée et le segment « phare » du manufacturier américain est à l’honneur pour la prochaine saison avec un nombre impressionnant de nouvelles innovations. Les motoneiges de montagne sont si importantes pour le manufacturier du Minnesota, qu’elles représentent plus de la moitié de ses ventes encore aujourd’hui. L’explosion de ce sport dans les dernières années a incité les autres manufacturiers à être très agressifs dans ce segment forçant à son tour le manufacturier du Minnesota à innover encore plus pour 2016.

Motoneige Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre
Nouvelle adaptation du châssis AXYS pour les motoneiges de montagne

Performance

Après le succès impressionnant et bien mérité du châssis AXYS en 2015 offert dans les modèles Rush et Switchback, l’année 2016 n’apporte pas beaucoup de modifications à ces modèles… et pour cause! Contrairement au châssis PRO-Ride en 2010, le comportement de ces motoneiges fut exceptionnel dès leur lancement, ce qui n’a pas obligé les ingénieurs à modifier une recette déjà gagnante pour 2016. Lors de nos essais, ces motoneiges étaient tout simplement parfaites en sentier, principalement avec l’ensemble PRO-S dans le 600 cm3, tout comme avec le nouveau 800 Cleanfire H.O. Belle surprise en 2016, cette cylindrée est de retour dans le modèle Switchback Adventure, ce qui en fait une motoneige très intéressante pour notre marché. C’est probablement la série Adventure équipée d’un siège additionnel qui se rapproche le plus d’une machine de type « Touring » chez Polaris.  Finalement, les acheteurs du printemps peuvent eux-mêmes agencer la combinaison de couleurs de leur motoneige, ce qui est un concept unique dans le marché.

Randonnée

En ce qui a trait aux motoneiges de randonnée, la série Indy est maintenant bien implantée et représente toujours un des meilleurs rapports qualité-prix sur le marché. Offertes dans la série standard et SP, ce sont clairement de bonnes motoneiges pour ceux qui cherchent de la performance à un prix raisonnable dans le 550 à ventilateur, ainsi que les 600 et 800 cm3 à refroidissement par liquide. En achetant via les offres du printemps, les acheteurs pourront sélectionner certains modèles de chenille sur plusieurs modèles.  Essentiellement, ce sont les mêmes motoneiges que l’an passé, mis à part le « 600 Indy SP Terrain Dominator » qui arrive avec quelques équipements supplémentaires et un concept graphique exclusif de type « vintage ».

Polaris 2023 : les nouveautés!

Motoneige Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre
Polaris 600 Indy SP Terrain Dominator 

Utilitaires 

Du côté des motoneiges utilitaires, le succès connu lors des 2 dernières années avec sa nouvelle série utilitaire pousse le manufacturier à consolider son offre basée également sur  le modèle Indy. Offertes avec une chenille de 144 ou 155 pouces/365,8 ou 393,7 cm, ces motoneiges sont disponibles avec le moteur 550 à ventilateur. Différents types d’ensemble pour 1 ou 2 passagers, se déclinant dans les modèles Adventure, Voyageur ou LXT en fonction de l’utilité recherchée sont offerts. À noter que le moteur 600 Cleanfire est offert, mais uniquement dans le Voyageur 144. Le segment des motoneiges de type Widetrack (chenille de 20 pouces/50,8 cm de largeur) voit le modèle LX hériter du 550 à ventilateur, tandis que le 600 Widetrack IQ espère toujours une cure d’allégement et de modernisation tant attendue.

Motoneige Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre
La série des Indy connait beaucoup de succès au Québec car elle offre un excellent rapport qualité/prix.

Motoneiges de montagne 

La venue de la plateforme AXYS dans la ligne RMK est définitivement en lien avec la volonté de Polaris de rester le leader dans le domaine des motoneiges de montagne. Plusieurs innovations majeures sont proposées sur les motoneiges de ce segment pour 2016. En fait, ce sont clairement de nouveaux véhicules qui héritent de l’évolution du châssis AXYS. Comme les nouveaux Rush et Switchback, la série RMK bénéficie d’une structure mieux balancée, plus rigide et surtout, plus légère. L’objectif est d’avoir une motoneige qui répond plus rapidement au transfert de poids du pilote et de faciliter sa montée au-dessus de la neige, tout comme sa capacité à s’incliner facilement sur le côté. 

Introduit en 2015 avec un succès instantané, le nouveau moteur 800 Cleanfire H.O. était inévitablement destiné  à atterrir dans la série RMK. Développant plus de 160 ch, ce moteur est parfait pour ce type de véhicule qui nécessite toujours plus de puissance en neige profonde. Ce nouveau moteur a épaté la galerie en 2015 grâce à sa courbe de puissance élargie, sa réponse instantanée et ses reprises époustouflantes. Combiné à un poids de 408 lb/185,5 kg à sec pour la PRO-RMK 155, cela représente un rapport poids-puissance exceptionnel dans l’industrie.

Ski-Doo MACH Z 2022 – Analyse pré-randonnée

Motoneige Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre
Avec un poids à sec de 185,5 kg (408 lb), la 800 PRO-RMK 155 flotte littéralement sur la poudreuse

Les suspensions avant et arrière de cette série ont également été complètement redessinées. À l’avant, les nouveaux bras de suspension en « A » sont faits entièrement d’aluminium forgé diminuant ainsi le poids. Leur forme unique assure une rigidité optimale, essentielle sur ce type de véhicule. De plus, les nouveaux supports verticaux de ski ont été rallongés, ce qui surélève l’avant du véhicule facilitant le transfert de poids latéral et diminuant la trainée.  À l’arrière, la suspension a été complètement redessinée et là aussi, on a misé sur une diminution de 3 livres/1,4 kg. Les points d’ancrage sur le tunnel ont été surbaissés afin de descendre la suspension et ainsi, diminuer là aussi la trainée et faciliter le cambrage. Cette nouvelle suspension arrière offre également un bien meilleur confort que par le passé. Afin de compléter le tout, deux nouvelles chenilles sont offertes cette saison avec un design exclusif : la série 6 avec un profil de 2,6 pouces/6,6 cm, et la série 7 avec un profil de 3 pouces/7,6 cm. 

Cette nouvelle plateforme est donc étendue à plusieurs modèles pour 2016 dont la RMK pour les amateurs de montagnes, la PRO-RMK pour la poudreuse, la RMK Assault pour les conducteurs extrêmes et enfin, le retour de la SKS pour ceux qui veulent une motoneige polyvalente entre le sentier et la poudreuse. Cette série très populaire au Québec il y a près d’une quinzaine d’années est de retour avec une chenille de 155 pouces/393,7 cm. Ce modèle risque fort d’être un succès au Québec répondant aux goûts et aux besoins de plusieurs motoneigistes de la Belle Province. Naturellement, les éditions du printemps des motoneiges de montagne bénéficient aussi d’un choix de couleurs uniques qui peuvent être combinées aux goûts du client.

Motoneige Polaris 2016 : Consolidation d’un côté et innovation de l’autre
La SKS est conçue pour ceux qui recherchent plus de polyvalence d'une motoneige de montagne

Ski-Doo Expedition Xtreme 900 ACE Turbo R

Conclusion

On comprend clairement que le plan élaboré par les gens de chez Polaris voilà quelques années est en train de porter ses fruits. 2016 sera définitivement une année de consolidation pour la majorité des motoneiges de sentier du manufacturier, mais sera aussi une année d’innovation pour sa gamme de motoneiges de montagne. Après avoir réussi le tour de force de concevoir une nouvelle plateforme qui performe selon nos attentes dès la première année, mes premiers essais de la nouvelle gamme des motoneiges RMK tendent à démontrer que le tour de force risque de se répéter. Ayant eu la chance de faire l’essai de plusieurs modèles de montagne 2016, je peux déjà souligner quelques faits saillants : maniabilité accrue dans la poudreuse et en ascension, facilité de rester sur le point d’équilibre en montée de côté (sidehill) et réponse instantanée du châssis obéissant au moindre transfert de poids du pilote. De plus, le nouveau moteur 800 H.O. est toujours aussi impressionnant, tout comme le transfert de la puissance à la chenille. C’est donc une autre grosse année qui s’annonce pour Polaris en 2016 en ayant une gamme de véhicules de sentier éprouvés, ainsi que de toutes nouvelles motoneiges de montagne qui risquent fort de plaire à un grand nombre d’adeptes. 

Auberge du Draveur - Motoneige