Polaris 800 Switchback Pro-R LE Retro : bilan de fin de saison

Liste des hôteliers
Nous voici à la fin d’une autre merveilleuse saison pleine d’expériences et de souvenirs.  
 
J’aimerais remercier Polaris Industries pour leur support toujours plus grand envers le programme d’essais à long terme de Motoneiges.ca / SledMagazine.com. Nous sommes les seuls à vous offrir la  présentation complète et détaillée des motoneiges utilisées pour nos essais à long terme. Chacune de nos motoneiges d’essai est soumise aux mêmes types de conditions et de kilométrages que peuvent connaître nos lecteurs.  En fait, les lecteurs de Motoneiges.ca / SledMagazine.com ont clairement exprimé que ces évaluations à long terme bien étoffées sont très importantes pour eux lorsqu’ils magasinent leur nouvelle motoneige. 
 
 
Cadre des essais
 
J’ai conduit cette motoneige comme tout amateur de motoneige conduirait une machine de la catégorie performance pour longues randonnées. Je l’ai conduite dans toutes les conditions de neige et de température de décembre à avril. Je l’ai conduite sur de longs sentiers bien larges et sur des sentiers étroits et sinueux. Je l’ai conduite sur des surfaces très lisses, dans les grosses bosses, sur des sentiers durcis et glacés et sur des sentiers couverts de beaucoup de neige. J’ai conduit la Switchback de Polaris au Vermont, dans le Maine et à travers toute la Province de Québec. J’ai conduit cette motoneige avec précision et je l’ai aussi conduite à grande vitesse, toujours dans les limites permises. Notre cadre unique d’essais à long terme se fait dans des situations de conduite réelles.
 
 
Durabilité
 
J’ai respecté l’entretien de mi-saison recommandé par le concessionnaire et avec une lubrification et des ajustements réguliers, je n’ai eu aucun problème. Pas de rappel ni d’avis d’entretien, rien de desserré, de plié, de cassé, pas d’usure prématurée.  
 
J’ai voyagé plus de 5 000 km à travers le Nord-Est du continent dans toutes les conditions et j’ai terminé la saison avec les glisses et la courroie d’entraînement d’origine. La durabilité de cette Polaris est remarquable, du chassis à la suspension et la transmission jusqu’à la finition de la peinture et aux décalques. Durable et sans problème ! 
 
Consommation d’essence
 
Si vous relisez nos rapports de consommation parus tout au long de la saison, vous verrez que la consommation moyenne de la 800 Pro-R LE tourne autour des 19,6 l / 100 km  (12 mpg). Comme on s’y attendait, on a atteint 16,8 l / 100 km (14 mpg) sous des températures plus froides et sur des sentiers durcis. La moins bonne consommation a été atteinte en conduite demandant plus de performance dans des conditions de températures plus douces et sur un bon couvert de neige. Grâce au volume du réservoir d’essence, on n’a jamais eu à s’inquiéter d’en manquer. Notez que je n’ai jamais essayé d’obtenir la meilleure consommation et que la Switchback 2013 était équipée d’une chenille agressive de 1,75 po. Bien que cette chenille de 1,75 offerte parmi les options du programme Sélection SnowCheck procure une accélération, une capacité de freinage et une traction hors piste exceptionnelles, ça s’est sûrement traduit par une moins bonne consommation que ce que la Ripsaw 1,25 ou la Cobra 1,352 auraient offert.
 
Maniabilité
 
Le concept des skis Pro-Steer et la suspension avant Pro-RideMD nous ont procuré un bon contrôle prévisible dans toutes les conditions. Les ensembles d’amortisseurs Walker Evans® que l’on retrouve sur les modèles Pro-R et Pro-R LE sont restés exceptionnels tout au long de la saison. Pas de problème, d’affaiblissement ou de ré-assemblage, très faciles à ajuster et avec des résultats évidents.
 
 
Lorsqu’elle est bien ajustée, la suspension arrière Pro-RideMD  a des capacités incroyables et ce fut un plaisir de la tester. L’importante traction que procure la chenille 1,75 offerte en option a augmenté le défi dans les virages. Je recommande fortement une chenille moins agressive si vous conduisez surtout en sentier.
 
Rangement
 
Plus de 60 % de mes randonnées se sont terminées à un endroit différent de mon point de départ. Alors, je suis en mesure de dire que le rangement du support de siège en aluminium et des accessoires de rangement Lock & Ride® était incroyable.  
J’avais toujours avec moi tout ce dont j’avais besoin, plus plusieurs autres choses dont j’espérais ne jamais avoir besoin. 
 
 
Mes compagnons de randonnée ont toujours trouvé drôle que je transporte tant d’objets divers à chacune de mes sorties.
 
Rien n’était retenu par des courroies, par des élastiques ou par des attaches à boucle. Les options de rangement intégré et bien organisé de la Switchback sont tout simplement renversantes. 
 
La fierté du pilote
 
J’aime projeter une belle image quand je conduis sur les sentiers et le look, les couleurs et les graphiques de la Switchback Pro-R LE Retro ont attiré l’attention à chacun des mes arrêts à travers tout le Nord-Est du continent. 
 
 
Un des points forts de Polaris est définitivement la grande quantité d’options offertes par le programme Sélection SnowCheck.
Les motoneigistes aiment avoir beaucoup de choix et Polaris nous en offre en masse.
 
Moteur 2 temps versus moteur 4 temps
 
Ceci a constitué une partie importante de mon expérience tout au long de la saison sur la Polaris 800, car j’avais conduit des motoneiges équipées de moteur 4 temps durant les 6 dernières années. Après plus de 4 800 km, c’est avec plaisir et sans aucune hésitation que je conduirais une autre motoneige équipée d’un moteur 2 temps propre la saison prochaine.
 
Après la période de rodage, la consommation moyenne d’huile était de 1 litre pour 306 km (180 miles per quart) et les odeurs et fumées sont demeurées au minimum. Vu les exigences uniques de lubrification des nouvelles technologies 2 temps, j’ai choisi d’utiliser l’huile Polaris VES Gold Plus spécialement formulée pour assurer la longévité et les performances les plus propres possibles. Si on tient compte des avantages que nous procurent la sensation unique, le temps de réaction et l’équilibre des poids, la puissance des moteurs 2 temps modernes et propres peut facilement être un choix excitant pour les amateurs actuels de moteurs 4 temps.
 
Chenille longue versus chenille courte
 
Une partie de l’essai à long terme de cette année consistait à faire connaître à un amateur de chenille courte l’expérience d’une chenille longue.  Il ne fait aucun doute que la chenille plus longue offre une plus grande flottaison hors piste, une randonnée plus en douceur et qu’elle franchit beaucoup mieux les grosses bosses.
 
 
Lors de mes randonnées en 2013 avec mes copains qui eux, conduisaient des motoneiges à chenille courte, il leur était facile de remarquer mon confort et mon contrôle dans les bosses. Suite à cela, plusieurs d’entre eux magasinent des modèles à chenille plus longue pour la saison prochaine.
 
 Notes

·La seule chose qui est meilleure que beaucoup de rangement, c’est encore plus de rangement.  L’espace vide entre le bas du réservoir d’essence et le tunnel pourrait recevoir un accessoire de rangement.  J’ai des objets que je pourrais mettre là.  Polaris devrait fabriquer et vendre cet autre accessoire de rangement.

·La chaleur produite par le chauffe-mains et le chauffe-pouce était parfaite.

·Même si j’ai personnellement trouvé que les boutons de commande sur le guidon étaient adéquats, ils pourraient quand même être plus gros.  Depuis plusieurs années, c’est ce que disent la majorité des motoneigistes.

·Le système de marche arrière PERC® a bien fonctionné à chaque fois.

·Le siège est fait d’un matériau durable, la mousse est restée ferme et la position de conduite a été confortable tout au long de la saison.

·Lorsqu’il y avait peu de neige au sol, le système de refroidissement monté à l’avant a réussi à garder le moteur Cleanfire® 800 bien froid. Je n’ai jamais eu de surchauffe et le témoin de température ne s’est jamais allumé, alors que c’est arrivé à des pilotes de mon groupe qui conduisaient des machines de d’autres manufacturiers.

·Le phare avant que l’on peut ajuster à partir de notre position de conduite, est facile à manipuler et très efficace.

·On parle rarement du tableau de bord, qui est pourtant parmi les meilleurs de l’industrie et qui mérite d’être souligné.  Il est vraiment multi-fonctionnel avec compteur double, un chronomètre, un témoin de température, un dispositif RMP à mémoire et un système de sécurité intégré (RPM limité) qui peut être facilement activé par votre concessionnaire (des frais peuvent être exigés).  Je vous suggère d’inclure l’activation de ce système de sécurité quand vous négocierez l’achat de votre prochaine motoneige.

·Pour les pilotes de sentiers damés qui choisissent la chenille plus longue de la Switchback pour une question de confort, je pense que la chenille Ripsaw 1,25 (standard sur le modèle Switchback de base) devrait être offerte dans le programme Sélection SnowCheck pour la  Switchback Pro-R.

·Lors d’un nettoyage de routine avec mon produit préféré de nettoyage (voir l’article «BANG … Motoneiges.ca appose son sceau d’approbation !»), j’ai remarqué un petit peu de résidus et de saleté provenant de la courroie dans le compartiment moteur.  Les panneaux latéraux de Polaris sont hermétiquement scellés pour empêcher les débris extérieurs de pénétrer et l’usure de la courroie était au minimum pour un puissant moteur de 800 cc.  Plus de 4 800 km avec la même courroie toujours aussi bien ajustée et avec peu de résidus, c’est très bien si on considère que la durée de vie de la courroie a été un problème sur d’autres 800 cc.    

Recommandation

 Faire de la motoneige signifie en grande partie être excité, emballé et impatient de vivre quelque chose de nouveau, d’inconnu.  

 Une grande partie de l’essai à long terme de cette saison était de sortir de ma zone de confort et d’essayer quelque chose de différent. Plusieurs de mes compagnons de randonnée se disent très satisfaits de la performance offerte par leur motoneige qui, d’année en année, est de la même marque, avec le même moteur et du même modèle. Ils en achètent une nouvelle par habitude et en toute logique.  
 
 
Ce qu’ils ont perdu et qu’ils ont pu voir lors de mon expérience de conduite en 2013, c’est l’excitation, l’enthousiasme que procure l’essai de quelque chose de différent. Je vous invite et je vous mets au défi de sortir de vos habitudes lors de l’achat de votre prochaine motoneige. Envisagez l’achat d’un nouveau modèle qui attire votre attention, qui pique votre curiosité.
 
Mettez une étincelle dans votre regard, de l’entrain dans votre démarche et faites battre votre cœur plus vite, essayez quelque chose de différent !
 
Mots de la fin
 
J’ai eu autant de plaisir à conduire la Switchback 800 Pro-R LE de Polaris qu’un pilote de course peut en avoir quand on agite devant lui le drapeau à damiers. Cette motoneige est exceptionnelle, que l’on parle de sa durabilité sans aucun problème ou de la capacité toujours impressionnante de sa performance et de sa suspension. 
 
On sait qu’on a vécu une expérience positive et satisfaisante quand on a de la peine à laisser aller une motoneige.  C’est ainsi que je me sens avec la Polaris Switchback 800 Pro-R LE Retro de l’équipe Motoneiges.ca /SledMagazine.com.  C’était bon à ce point-là !
 
 
Je vous invite à relire tous mes articles sur cet essai à long terme de la Polaris Switchback 800 Pro-R LE, mes premières impressions, mes premières randonnées et mon bilan de mi-saison.  Vous y retrouverez tous les détails de mon expérience 2013.
 
Je termine chaque saison comme je l’ai commencée, excité et impatient à l’idée des expériences, des  amitiés et des souvenirs que m’apportera ma prochaine saison de motoneige.
 
Motoneigistement vôtre,
Greg du Vermont