Polaris Indy, une étoile depuis plus de trente ans

Polaris Indy

À la fin des années soixante-dix, Polaris cherchait constamment à améliorer les performances de ses motoneiges pour le monde de la course. Ayant connu de forts succès dans ce domaine, l'idée était maintenant d'appporter cette technologie au grand public. 

C'est ainsi qu'est née la Indy. Produite à partir de 1980, il s'agit de la première motoneige fabriquée en série avec une suspension indépendante. D'ailleurs, peu savent que le nom de la Indy est tiré de cette suspension IFS (Independant Front Suspension). Cette suspension ajoutait près de 20 livres / 9 kg à la motoneige, mais améliorait grandement la stabilité et la performance sur les surfaces dures et glacées. De plus, ce modèle brillait particulièrement par son excellente maniabilité par rapport aux modèles offerts par les autres constructeurs.

En 1980, le premier modèle Indy était propulsé par un moteur de 340 cm3 qui pesait moins de 500 lb à vide grâce à son châssis en aluminium. Plusieurs comparaient cette motoneige à d'autres de plus grosse cylindrée par rapport à l'efficacité du moteur et de sa transmission.

À cette époque, Polaris produisait aussi un autre modèle: le Centurion avec un moteur de 500 cm3 de trois cylindres. Lorsque Polaris a décidé de mettre ce moteur dans le châssis Indy et de produire la Indy Centurion 500 en 1981, une légende est née. Polaris a par la suite connu un succès foudroyant et a ainsi dominé les autres fabricants au niveau des ventes pendant plus d'une décennie.

À travers les années, il y a eu de nombreuses déclinaisons de la Indy, entre autres : 
Centurion, Classic, Edge, Lite , RXL, SP, XC, XCR, XLT, Ultra, Storm, RMK, SKS, Sport, Super Sport, Trail, Voyageur. C'est sans compter les nombreuses cylindrées produites à travers les années allant de 333 cm3 deux cylindres à 800 cm3 trois cylindres.

Vers la fin des années 80, le moteur de 500 cm3 trois cylindres a été remplacé par celui à deux cylindres, rendant la motoneige encore plus légère et maniable. Polaris offrait aussi un moteur 650 cm3 trois cylindres dans son modèle Indy. Dans ces années, cette motoneige était l'une des plus rapides sur le marché et elle pouvait atteindre près de 100 milles/160 km à l'heure. Au début des années 90, la Indy s'est dotée de l'injection électronique de carburant sur quelques modèles.

Considérant le grand succès de ce modèle dans les années 80, le modèle a subi une refonte majeure en 1994 qu'on reconnait par la lumière à l'avant et le devant de la motoneige étant plus arrondi. Le modèle Indy a ensuite disparu en 2004 (remplacé par la IQ) et est réapparu sous une refonte complète en 2013 sur un tout nouveau châssis « PRO-RIDE ».

La Indy est une motoneige qui a marqué une époque glorieuse pour Polaris et une motoneige appréciée de ses propriétaires. À cet effet, la Indy est une motoneige phare qui a permis à Polaris de tenir le cap dans un marché grandissant de la motoneige et de devenir la compagnie qu'elle est aujourd'hui. Je crois d'ailleurs que Polaris l'a bien compris en réutilisant certains noms et couleurs du passé pour certaines de ses déclinaisons de motoneiges récentes.

En ce qui concerne les modèles Indy d'aujourd'hui, la vision de Polaris reste toujours la même. La Indy est une excellente motoneige de sentier fiable, légère, performante et maniable avec un excellent rappport qualité/prix. Contrairement aux autres constructeurs, Polaris est la seule compagnie misant uniquement sur la technologie à deux temps.

Que ce soit un modèle antique ou un modèle neuf, vous verrez encore les Indy dans les sentiers pour plusieurs années.

 

Motoneiges Ski-Doo