Polaris INDY XCR 800 2020 – Bilan fin de saison de ce missile polaire!

Polaris INDY XCR 800 2020 - Bilan fin de saison de ce missile polaire!

Polaris INDY XCR 800 2020  Bilan fin de saison de ce Missile Polaire?! - motoneiges - motoneigistes

Voilà maintenant le temps de faire le bilan de saison concernant mes impressions de l’essai long terme du XCR 800 2020. Comme mentionné dans mes premiers articles, l’admirateur de performance en sentier sera ravi de l’ensemble XCR offert par Polaris.

Voici les faits saillants des pours et des contres. Ce n’est pas par parti pris que je suis convaincu qu’il s’agit du bolide le plus agréable que j’ai eu l’opportunité d’essayer. Que ce soit du côté des performances motrices/poulies ou de l’agrément de conduite très sportive, les caractéristiques de cette XCR font en sorte que peu importe les conditions, on revient enchanté d’une balade.

Au cours de la saison, le seul élément changé d’ « Aftermarket » ont été les lisses d’origines par celles que Qualipièces manufacture, soit les HC P08-286-08, pour une conduite encore plus agressive. La machine est stable à basse, moyenne et haute vitesse et toujours prête à avaler les bosses bien que ce type de bolide soit habituellement rigide et moins confortable qu’une série moindre de la gamme telle la INDY XC pour ce cas. La souplesse des suspensions ainsi que l’opportunité d’écartement des skis de deux pouces supplémentaires assurent un lien logique à la réalité des sentiers québécois. L’acquéreur devra cependant prendre en considération un élément constaté au niveau suspension arrière PRO CC. Si je peux me permettre une corrélation avec le rodage « moteur à neuf et suspension », je crois que le comportement d’une suspension varie en cours d’utilisation. Donc une fois les premiers 1000 km à 1500 km parcourus, le train arrière de la XCR s’assouplit. Cette monture sort d’usine avec les ressorts de torsion les plus souples des trois types proposés par Polaris (en option concessionnaire). Pesant 145 lb, je trouvais qu’en sentiers détériorés avec les ajustements de compression et bloc de transfert au maximum, la suspension arrière était un peu molle. Je propose les ressorts intermédiaires et peut-être les plus raides (HD) pour ceux qui roulent à deux adultes (à vérifier auprès de votre concessionnaire). Les solides amortisseurs Walker Evans Velocity 2.0 font un bon travail. Ceux-ci ne sont toutefois pas évidents à ajuster et à comprendre, car il n’y a pas de rebond d’ajustement.

Essai de Lane du Lynx Boondocker DS 4100 850 E-TEC 2022

Polaris INDY XCR 800 2020  Bilan fin de saison de ce Missile Polaire?! - motoneiges - motoneigistes

Mis à part ces points, j’ai bénéficié et apprécié l’ensemble de l’œuvre Polaris. Il faut réellement l’essayer afin de se rendre compte que la machine se rapproche de ce qui se fait de mieux. L’autonomie est acceptable tant en consommation d’huile qu’en essence pour un 800 cc 2 temps. Comparativement sur 100 km, le 800 cc Cleanfire consomme environ 2 litres de plus que le 850 Patriot. Équipé d’une chenille optionnelle (snowcheck) Ice Ripper XT 1,25 ainsi que d’un pare-brise mi-hauteur, l’INDY XCR s’accommode bien des différents reliefs de notre très grand territoire. Le niveau sonore des composantes mécaniques en action est sujet aux vibrations, mais convenable pour les promenades de 500-600 km journalières. L’ergonomie favorise les prises d’attaques et les différentes positions de conduite. De plus, les poignées chauffantes sont efficaces et j’ai trouvé le siège confortable.

Polaris INDY XCR 800 2020  Bilan fin de saison de ce Missile Polaire?! - motoneiges - motoneigistes

La direction est précise tel que l’on ne se lasse pas de pousser ce joujou en virage. Le système de frein Race est génial et puissant. Peu importe les transferts, ceux-ci demeurent fluides, doux et perceptibles grâce au châssis AXYS. La machine est axée sur l’ensemble des sensations lié au pilote. Que votre style soit coulé ou debout prêt à bondir, la POLARIS INDY XRC 129 po ne vous laissera pas sur votre appétit. Bien entendu, il s’agit du modèle hyper performant de la marque et j’avoue moi-même que je pourrais me contenter de la version plus basic INDY XC 129 munie de ressorts de torsion intermédiaires ou encore celle de 137 po.

Néanmoins, cette version se démarque de tout ce qui se fait et j’en serais le premier acquéreur tellement que j’ai adoré. « Hard to beat » ! Cela aurait souhaitable pour le « lineup » 2021 que l’agencement XCR PRO CC sorte en 137 po pour encore plus de capacité en sentier bosselé et encore plus d’efficacité en freinage. Cependant, l’arrivée de la VR1 MATRYX 2021 est une belle nouveauté et il ne serait pas étonnant de voir apparaitre la XCR dans cette configuration pour 2022 !

Merci à Polaris Industries ainsi que RPM RIVE-SUD (LÉVIS) sans quoi il ne serait pas possible de vous partager ces impressions.

Ski-Doo Renegade X-RS 850 E-TEC 2021 - Premières impressions