Polaris Matryx XC 650 2021 – Bilan de mi-saison

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison

La plateforme Matryx attire l’attention depuis son lancement. Voici mes premières impressions des 3000 km parcourus jusqu’à maintenant. Tout d’abord, l’évaluation présentée ci-dessous se veut de donner à nos lecteurs une précision fidèle de mes ressentis à bord du nouveau châssis Matryx XC ainsi que le tant attendu moulin Patriot 650 2021 Launch Edition de Polaris. Je tiens à évoquer une mention bien spéciale à RPM Rive-Sud ainsi que Polaris Industries de me fournir et de me préparer un Matryx.

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison - Motoneige - Motoneigiste

Comme me disait un ami expert en la matière, il est difficile de retrouver dans ce monde PERFORMANCE/FIABILITÉ et ÉCONOMIE dans un même tout. C’est pourquoi, depuis plus d’une décennie, les plus petites cylindrées de classe 600 cc tentent de faire face à ces exigences qui sont disons-le, techniquement titanesques à satisfaire. Le nouveau moteur Patriot 650 (2 temps) offre l’avantage de se rapprocher des 3 points mentionnés plus haut.

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison - Motoneige - Motoneigiste

De plus, que les moteurs 2 temps proposés par Polaris acceptent sans représailles l’essence à indice d’octane 87. D’ailleurs, je n’ai pas constaté de ratés du moulin à ce sujet en utilisant de l’essence ordinaire. Celui-ci, développant près de 140 HP, est vraiment impressionnant en performance, bien calibré, et surtout, bien agencé aux réputées Poulies P-85 (menante) et TEAM (menée).

Dorénavant, il n’est pas utopique d’atteindre les 12 000 km avec la même courroie d’autant plus que le Patriot 650 consomme peu. Il ne faut pas cacher qu’autrefois les chiffres annoncés et la réalité ne collaient pas toujours ensemble. Cependant, Polaris tient maintenant parole à ses dires. Très bon en consommation d’huile, le 650 peut parcourir facilement les 800 à 850 km avec sa réserve en huile de 3,5 litres. Le réservoir de 43,5 litres d’essence assure aussi une autonomie plus que respectable.

Dans les faits saillants, il ne faut pas non plus passer sous silence le nouveau dispositif de chauffe-mains intelligent SmartWarmers permettant d’ajuster le degré précis de chacun des niveaux d’intensité. Ce système s’ajuste aussi en fonction de la température extérieure régularisant et respectant la température, et ce, peu importe, si vous utilisez à titre d’exemple l’usage de manchon. J’ai adoré cette innovation !

Bottes 509 RAID - À lacets ou de type Boa ?

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison - Motoneige - Motoneigiste

Autre(s) nouveauté(s) chez Polaris sont les Phares NightBlade. Impressionné dans le passé par les phares DEL montés sur les plateformes Axys, le nouvel agencement NightBlade du Matryx est carrément inédit. Du côté de mes essais, j’ai apprécié la portée que procurent ces nouveaux changements. Cependant, j’avoue que cette portée n’est pas suffisamment large qui, selon moi, pourrait éclairer davantage les rebords de sentier. En frais d’équipements de série, il est d’ailleurs intéressant de constater que la plupart des Polaris 2021 elect/start sont équipés d’un démarreur de rappel manuel sans frais excédant.

En ce qui a trait au vif du sujet soit le comportement en sentier, la configuration du Matryx 137 po, inspirée du Snowcross, se vante d’être dans le terme anglais émis par Polaris « effortless ». Je ne suis pas le seul à avoir constaté les bienfaits de cette évolution. « Corner to Corner » c’est définitivement un des bolides les plus dynamiques et stables qui me suis eu donné de tester. Le freinage est puissant et bien ventilé grâce à la prise d’air à l’avant du bolide. J’ai d’ailleurs remarqué que l’étroitesse du Matryx jumelé à une position de conduite légèrement plus avancé que la version Axys réduit l’effet de contre balancier que le pilot doit combattre. Les reprises sont sans fautes et linéaires procurant un feeling de conduite sportive et réactive. Je n’ai pas perçu de vibrations agaçantes qui peuvent devenir un irritant.

En sentier bosselé, le véhicule possède une aisance à se remettre de par lui-même dans sa trajectoire et se stabiliser. De plus, les ressorts de torsion d’origine de la suspension arrière permettent un affaissement qui devrait combler la majorité de la clientèle (voir à un remplacement pour la série intermédiaire si vous roulez à 2 ou encore de façon agressive). Vous aimez parcourir de longue distance ? Le moteur 650 Patriot ainsi que ses supports d’attaches rehaussent la limite à supporter des vitesses de pointe plus élevée tout en diminuant la vibration. Peu importe les conditions de sentier dégradantes de fin de journée, les suspensions avant/arrière de type Piggyback (à réservoir externe) assurent cette capacité d’absorber les sentiers non carrossables qui soient. Les 137 pouces de chenille 1 1/4 Ice Ripper XT (en option) ainsi qu’une suspension couplée assurent un confort accru et sécurité sans affecter la précision de conduite (talonnement).

Ski-Doo Renegade X-RS 850 E-TEC 2021 – Bilan final essai long terme

Les larges patins Pro-Steer agencés aux jeux de table rebaptisés Furtif sont « Top of the Game » tant sur les sentiers fraîchement damnés que ceux enneigés de poudreuse. Le seul correctif apporté à ma monture est le remplacement des lisses d’origines par les HC-60° -8 « (P08-288-08) de la firme Qualipièces. Je recommande les HC-60° -6 » pour les motoneigistes moins expérimentés.

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison - Motoneige - Motoneigiste

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison - Motoneige - Motoneigiste

Dans une certaine discrétion publicitaire du printemps 2020, Polaris a misé gros avec la venue du Matryx 2021. Les éléments mis en place pour séduire y sont aussi pour garantir que le consommateur en aura pour son argent. Une fois le capot enlevé, on remarque que la facilité d’entretien y est simple et bien expliquée grâce aux nombreux tutoriels misent en sur YouTube par Polaris.

Les équipements de série tels que les prises d’accessoires multiples y sont déjà d’origine. La structure du châssis me semble rigide, robuste, et les éléments protégeant les filages et connections semblent tous y être et de qualité. Dans l’ensemble de l’œuvre, je tiens à souligner que la version Matryx XC Launch Edition 650 réussit à me faire ressortir cette frénésie tant attendue sans extra monétaire pour le consommateur afin d’obtenir la performance annoncée et souhaitée. Ceux et celles désirant se procurer la version supérieure pourront toujours se retourner vers le VR1 munie de l’impressionnant écran 7S ainsi que ces amortisseurs Velocity.

Au magazine, nous croyons que la version 650 va s’avérer fiable compte tenu de sa conception robuste et de nos essais en cours. La garantie de 4 ans (Snowcheck) nonobstant de bris de moteur (et autres) est l’engagement que la firme apporte paix d’esprit à sa clientèle. Le raffinement apporté aux plus petits détails saura conquérir le cœur des futurs preneurs là où peut-être certains hésitaient auparavant. Le Matryx est probablement la motoneige la plus intuitive qui m’ait été donnée de piloter jusqu’à présent et est là pour s’illustrer dans les années à venir !

Polaris Matryx XC 650 2021 - Bilan de mi-saison - Motoneige - Motoneigiste