Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Si l’on peut se souvenir d’une chose de l’année 2020, c’est sans aucun doute de la pandémie du Coronavirus. En effet, tout comme les attentats du 11 septembre aux États-Unis en 2001, le début de la présente décennie laissera sa marque. On peut maintenant parler de la normalité de l’avant Covid et celle de l’après-Covid. Cette nouvelle normalité touche tous les aspects de nos vies et, naturellement, la pratique de la motoneige n’y échappera pas! Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid sera une expérience différente à ce qu’on pouvait vivre auparavant.

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Les sentiers seront ouverts, mais…

Au printemps, les gouvernements de plusieurs provinces ont décrété des mesures de confinement sans précédent. Notre saison de motoneige a donc pris fin abruptement le 22 mars dernier. Depuis ces mesures exceptionnelles, la communauté médicale ainsi que nos gouvernements ont appris beaucoup sur le comportement du virus, mais également sur les mesures à prendre selon le niveau de gravité de la propagation de celui-ci.

Ainsi, bien que des mesures sanitaires rigoureuses peuvent mises en place, il est plutôt improbable que la population soit confinée à la maison comme en mars et avril. 

Alors, les clubs de motoneigistes devraient pour la plupart préparer leurs fonds de sentier cet automne et on devrait voir les surfaceurs «sortir» dès qu’il y aura suffisamment de neige au sol. Il ne faut pas oublier que ces clubs entretiennent leur réseau de sentiers pour leurs membres et que ceux-ci sont majoritairement des «locaux» qui désireront profiter de leur sport.

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Fermeture de régions

Bien entendu, comme c’est le cas au moment d’écrire ces lignes, certaines régions pourraient être fermées pendant certaines périodes au cours de la saison. Cependant, cela n’empêchera pas les motoneigistes de rouler dans leur club ainsi que ceux de leur région. C’est donc des milliers de kilomètres de sentiers qui s’offriront à eux malgré les fermetures éventuelles.

Ski-Doo montagne 2022 - Un segment populaire et attendu des amateurs de liberté

Bien entendu, ce n’est pas l’idéal. Il est possible qu’à certains moments dans la saison que la région convoitée ne puisse vous être accessible. Mais, cela ne vous empêchera pas de pratiquer votre sport à moins que votre région soit en manque de neige.

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Accès aux relais

La distanciation physique de 2 mètres et le port du masque à l’intérieur resteront en vigueur, peu importe le code de couleur des régions. Ainsi, certains relais de clubs ne pourront probablement pas accommoder les motoneigistes comme par le passé. La configuration de certains relais obligera possiblement de nombreux relais à rester fermés. Pour ceux qui pourraient être ouverts, leur capacité d’accueil sera grandement réduite. On parle ici de relais où il y a des employés ou des bénévoles pour gérer le nombre de gens ainsi que pour désinfecter régulièrement les tables, chaises, salle de bain, etc.

Pour les relais de survie ou les installations qui ne peuvent pas garantir une présence continuelle, ils seront probablement fermés ou encore strictement réservé pour les «vraies» situation d’urgence.

Accès aux services (Essence, restaurants, hôtels, mécanique, stationnements)

Les clubs vont faire leur possible afin de continuer d’offrir un accès sécuritaire aux services comme les stations-service par exemple. La disponibilité des commerces dépendra des contraintes sanitaires en vigueur ainsi que des propriétaires de ces derniers. Une bonne pratique sera, pour les motoneigistes, de contacter les commerçants au préalable pour éviter des déplacements inutiles.

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Règles à observer lors de nos randonnées

Toujours selon le niveau (couleur) du secteur où vous ferez de la motoneige, il sera important de suivre certaines consignes, même en sentiers ou en hors-piste. Garder vos distances avec vos compagnons de randonnée lorsque vous vous arrêtez. Limitez la taille de votre groupe aux limites (des regroupements) en vigueur. Soyez vigilants, car il serait dommage que vous ou un de vos compagnons soyez infecté et que deviez, au minimum, couper court votre saison de motoneige.

À quand un système universel de détection des motoneiges et surfaceurs ?

Acheter son droit d’accès en prévente ou non ?

La période de prévente est maintenant débutée. Les motoneigistes peuvent profiter d’un rabais de $80 sur le prix d’un droit d’accès annuel jusqu’au 9 décembre prochain. C’est un rabais de près de 20% !

Si vous hésitez à vous procurer votre droit d’accès à cause du Covid, dites-vous qu’à moins de changements catastrophiques, les sentiers seront ouverts et entretenus par les clubs. Les motoneigistes seront probablement plus affectés par les choix de destinations ou l’offre de services offerts. L’important est que nous puissions rouler malgré tout.

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid

Profitez de votre saison de motoneige

En terminant, nous vous invitons à profiter au maximum de la saison de motoneige qui débutera dans plus ou moins deux mois. Adaptez-vous à cette nouvelle réalité et découvrez de nouvelles alternatives. Il y a souvent de petits sentiers que l’on n’a jamais visité qui méritent d’être découverts. Tirez profit de sentiers moins achalandés pour prendre le temps de découvrir des points de vue, des attraits ou des coins de pays que vous connaissez moins.

Laissez derrière vous le travail, la crise sanitaire ou les autres tracas et profitez du moment et de l’expérience extraordinaire que nous offre la pratique de la motoneige. C’est la meilleure thérapie qui soit.

Bonne saison à tous !

Pratiquer la motoneige dans le contexte du Covid