Pratiquer la motoneige en toute sécurité

Liste des hôteliers
La Sûreté du Québec rappelle aux motoneigistes qu’ils doivent pratiquer leur sport récréatif en toute sécurité et aux endroits appropriés, dans le respect des résidants vivant à proximité des sentiers balisés et de l’environnement.

Les motoneigistes désirant pratiquer leur sport favori sur les sentiers hors-pistes doivent préalablement s’informer des endroits où il est possible de pratiquer une telle activité légalement au Québec, puisque tout contrevenant s’expose à une amende de 400 $ ou à des accusations de méfaits si des bris sont causés à certaines installations.

D’ailleurs, les policiers de la SQ peuvent en tout temps effectuer des opérations de surveillance dans les différents sentiers de motoneiges ainsi qu’aux endroits jugés problématiques sur le territoire.

Selon les autorités policières, la vitesse excessive, l’alcool et les imprudences s’avèrent les principales causes d’accidents mortels lors de la pratique de la motoneige.

Règles à respecter

La vitesse maximale d’une motoneige est de 70 km/h. Les véhicules doivent être obligatoirement munis d’un phare à l’avant, d’un feu de position rouge et d’un feu de freinage rouge à l’arrière, d’un rétroviseur solidement fixé sur le côté gauche, d’un système d’échappement et d’un indicateur de vitesse. Tous ces équipements doivent être fonctionnels.

L’âge minimal pour conduire une motoneige est de 16 ans. Un certificat d’aptitudes est en outre obligatoire pour les jeunes de 16-17 ans (amende de 100 $).

Dans le cas d’une personne ayant autorité sur un jeune de moins de 16 ans, lui permettre ou tolérer que ce dernier conduise une motoneige (amende de 500 $).

Dans le cas d’une personne ayant autorité sur un jeune de moins de 18 ans, lui permettre ou tolérer que ce dernier conduise une motoneige sans être titulaire du certificat d’aptitudes (amende de 500 $).

Le conducteur d’une motoneige doit obtenir l’autorisation du propriétaire pour circuler sur un terrain privé (amende de 400 $).

Pour emprunter un chemin public, selon les conditions prévues à la loi, le conducteur d’une motoneige doit être titulaire d’un permis de conduire valide (amende de 250 $). Sauf dans les cas d’exception prévus à la loi, il est interdit de circuler sur les chemins publics (amende de 100 $).

Enfin, le port du casque protecteur est obligatoire pour le conducteur et le passager, peu importe l’endroit où l’on circule en motoneige (amende de 100 $).
 
Le début de la saison de motoneige 2021-2022 approche rapidement !