Premières impressions: Polaris Rush 800 2011

Liste des hôteliers
Le début de la belle saison hivernale nous a tenus en haleine, riche en actualités diverses concernant le monde des motoneigistes…Même Dame nature a mis son grain de sel avec sa maigre ration de neige sur plusieurs régions du Québec.  Nous attendions donc l’arrivée de notre motoneige d’essais, la Polaris Rush 800 2011, cadeau de Noel préparé par le concessionnaire CM Barbeau localisé à St-Émile près de Québec.  C’est donc le 23 Décembre 2010 que nous avons pu effectuer nos premiers kilomètres sur cet engin.  Nous en sommes déjà à notre quatrième saison avec le manufacturier de l’étoile du nord, Polaris.  L’année dernière nous avions pu tester la Rush, mais avec un moteur 600 CC, et nous avions donc hâte de pouvoir comparer les deux modèles.  D’autant plus que nous savions que la suspension serait améliorée, l’équipe de Motoneiges.ca l’ayant essayé lors du dernier Snowshoot en mars 2010.  Vous pourrez consulter la fiche technique de cette monture dans cette même section du magazine.  N’attendons plus, je vous invite à lire nos premières impressions avec près de 900 kilomètres au compteur….
 
Polaris 800 Rush 2011

La première idée qui m’est venue à l’esprit à la vue de la Rush, c’est son look sportif, différent et accrocheur.  Naturellement, ce look rime avec son tempérament!  Quelle fougue dès les premières secondes.  Le moteur est nerveux à souhaits et l’on se doit d’être attentif car on est facilement surpris de constater la force de ce moteur 2 temps de 800cc développant près de 160CV.  La vitesse d’accélération est remarquable et digne de mention.  Le fait est : la Rush s’adresse davantage aux motoneigistes sportifs aimant la conduite rapide et n’ayant pas peur d’aller s’amuser dans les bosses.  Compte tenu que notre modèle d’essais n’est pas muni d’un démarreur électrique, il nous a parfois été difficile par temps froid (-20c) de démarrer notre machine.  Je crois que cet équipement est un « must » à avoir dans le contexte des températures Québécoises, car ce n’est pas évident pour une pilote féminine…Et même pour plusieurs hommes ! 

Difficile de passer inaperçus lors de nos randonnées effectués avec la Rush…Tout de suite les gens remarquent la suspension articulée Pro-Ride.   Celle-ci a été modifiée quant à la géométrie de l’avant de la chenille et dès les premiers kilomètres, nous avons pu apprécier le changement quant à sa souplesse.  On absorbe les petites bosses avec facilité ce qui n’était pas le cas l’an dernier.  On aura sûrement la chance de pouvoir essayer cette suspension dans des conditions de sentiers encore plus bosselés au cours de la saison, et ainsi pouvoir vous donner les détails de son comportement, tout en trouvant l’ajustement optimal en fonction des conditions de sentiers.

Grâce à son nouveau châssis Pro-Ride, cette motoneige bénéficie d’une maniabilité exceptionnelle.  Je l’ai vraiment constaté lors de mes diverses randonnées, on n’a aucune difficulté à emprunter les différents virages, et ce peu importe les conditions de sentiers que nous avons rencontrées.  Cependant, notons une tendance à faire du « survirage » dans ces mêmes virages lors de conduite plus sportive. Cela se traduit même parfois par le soulèvement du ski à l’intérieur du virage. Nous travaillons déjà avec les experts de chez CM Barbeau, afin de trouver les bons ajustements et ainsi, corriger la situation.  
 


Ceci dit, même les pilotes de grandes tailles y trouvent leur compte!  Selon la configuration donnée au guidon, on peut y trouver la parfaite combinaison selon chaque type de conducteur, car bon nombre de motoneigistes préfèrent avoir les poignées plus élevées.  Force est d’admettre que l’option des déflecteurs d’air pour poignées doit être sérieusement considérée afin d’être plus confortables lors des périodes plus froides que nos hivers Québécois nous procurent.  Mentionnons que les poignées chauffantes compensent en étant très efficaces lors des conditions que nous avons rencontrées en Décembre dernier. L’hiver nous habituant depuis quelques années à des variations de température très prononcées, le nouveau système de refroidissement à l’arrière de la chenille semble faire le travail en ce qui a trait au refroidissement de notre grosse cylindrée. 

En terminant, nous devons admettre que la saison est bien entamée et que nous pourrons apprécier les diverses modifications apportées à notre motoneiges d’essais depuis l’an passé au cours des prochaines semaines.  C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer lors de notre prochain article sur la Polaris Rush 800 2011!
 

De la tête aux pieds : Une revue complète de la gamme 509
Motoneiges Ski-Doo