PRÉVENTION ! Semaine internationale de la sécurité à motoneige

Liste des hôteliers
Dès le dimanche 13 janvier, des agents de surveillance de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) patrouilleront dans les sentiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean en collaboration avec des bénévoles des différents clubs de motoneigistes ainsi qu’avec l’aide de la Sûreté du Québec.

«Nous voulons couvrir le plus de territoire possible pour sensibiliser nos motoneigistes et pour qu’ils se conforment à la loi», indique Omer Harvey, représentant de la FCMQ au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Alors qu’elle sera à Chibougamau dimanche, l’équipe de patrouilleurs se rendra mardi à Dolbeau-Mistassini, mercredi à Roberval, jeudi dans le secteur Lac-Saint-Jean Est, vendredi sur le territoire du Club de motoneigistes Saguenay et samedi sur les sentiers du Club de motoneige Caribou-Conscrit.

Malgré la surveillance et les efforts de sensibilisation, certains motoneigistes enfreignent parfois la loi.

«Nous voyons beaucoup de personnes être deux sur une motoneige conçue pour un seul individu, déplore M. Harvey. Il doit y avoir un dossier pour qu’une deuxième personne puisse prendre place sur ce type de motoneige.»

Il remarque également que plusieurs enfants sont assis à l’avant de la motoneige. Encore là, il s’agit de conducteurs qui dérogent à la réglementation.

«C’est interdit! Il faut que les petits soient assis en arrière et attachés à l’aide d’un harnais. Pour les plus vieux, ils doivent avoir un dossier et pouvoir toucher au marchepied une fois assis», précise Omer Harvey.

La Sûreté du Québec rappelle que la réglementation est la même partout, que ce soit dans les sentiers, les chemins publics ou privés ou encore sur les plans d’eau gelés.

Elle conseille d’ailleurs de pratiquer la motoneige le jour plutôt que la nuit, d’éviter de partir seul en randonnée et d’avertir un proche de votre itinéraire ainsi que du moment prévu de votre retour.
Le Programme Ski-Doo P.A.S.S. finance plus de 500 000 $ de projets