Projet de parc éolien de New Richmond

Liste des hôteliers

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) tient une séance d’information sur le Projet de parc éolien de New Richmond par Venterre NRG. Cette séance à laquelle participera le promoteur sera animée par une représentante du BAPE et aura lieu le 1er décembre 2009, à compter de 19 h 30, au Centre sportif situé au 140, rue Principale Ouest, à Saint-Alphonse. L’objet de la séance d’information est de permettre aux citoyens de s’informer sur le projet, la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, le processus de consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE. Cette séance d’information s’inscrit dans le mandat que la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a confié au BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l’étude d’impact et l’ensemble du dossier relatif au projet. La période d’information et de consultation du dossier par le public débute aujourd’hui le 24 novembre 2009 et se terminera le 8 janvier 2010.

C’est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe, toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d’une audience publique auprès de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée d’enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

Le projet
Venterre NRG projette l’installation et l’exploitation d’un parc éolien de 66 MW déployés par 33 éoliennes d’une puissance de 2 MW chacune, de même que toutes les infrastructures connexes tels les chemins d’accès, le réseau
électrique collecteur mi-souterrain mi-aérien, le bâtiment de service et le poste de raccordement. Quatorze éoliennes se situeraient sur des terres publiques et dix-neuf sur des terres privées. L’ensemble des infrastructures
se trouve dans la MRC de Bonaventure en Gaspésie et occuperait des territoires à Saint-Alphonse, New Richmond, Saint-Elzéar, Caplan et sur le Territoire non-organisé de la rivière Bonaventure. Le projet couvre une superficie de 41 km(2) et se retrouverait principalement en territoire forestier. Selon les prévisions du promoteur, le projet permettrait la création, au moment de la phase de préparation et de construction, d’une centaine d’emplois pendant six mois et près de 200 emplois en période de pointe. Les travaux devraient débuter au printemps 2011 pour se terminer en décembre 2012. La durée de vie du projet est estimée à 20 ans, bien qu’il soit possible que le parc prolonge ses activités. Le coût du projet est évalué à environ 190 millions de dollars.

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike

Les répercussions prévues par le promotteur et les mesures d’atténuation proposées
Selon l’étude d’impact, en considérant les mesures d’atténuation envisagées, la faible superficie à déboiser et la faible ampleur des activités forestières sur le territoire du projet, les répercussions sur la végétation seraient considérées de faible ampleur. Quant à l’incidence sonore, elle serait jugée non importante du fait que le projet est situé dans un secteur pratiquement non habité et qu’il est peu fréquenté. Les répercussions visuelles seraient aussi considérées faibles par le promoteur. Toutefois, des éoliennes seraient visibles de certains points de vue plus sensibles, entre autres à partir de la station touristique Pin Rouge et des environs de New Richmond.

Toujours selon l’étude d’impact, au chapitre de la qualité de l’air, des mesures d’atténuation durant la construction seraient mises en place afin de réduire les répercussions négatives. De la même façon, la perturbation des ondes électromagnétiques occasionnée par la présence de quatre éoliennes serait jugée faible ou même nulle par le promoteur. Le promoteur entend également appliquer les critères de conception et les mesures d’atténuation pour les traversées de cours d’eau recommandés par Pêches et Océans Canada afin d’éviter la détérioration, la destruction ou la perturbation de l’habitat du poisson. Finalement, le promoteur projetterait de dévier des sentiers de motoneige afin de les rendre plus sécuritaires.

Les personnes désireuses d’obtenir plus de renseignements peuvent communiquer avec Louise Bourdages au numéro suivant : 418 643-7447, poste 532 ou, sans frais, au 1 800 463-4732, ou par courrier électronique à l’adresse suivante : [email protected].

 

Grand Salon Motoneige Quad 2022