Randonnée Média Hautes Laurentides 24 au 26 janvier 2009 (Troisième partie)

Randonnée Média Hautes Laurentides 24 au 26 janvier 2009

Dans le cadre d’une randonnée média de trois jours organisée par le CLD d’Antoine-Labelle, le magazine Motoneiges.ca a eu l’occasion de découvrir plusieurs auberges, relais, pourvoiries et autres attraits des Hautes Laurentides. Ceci est le dernier d’une série de trois articles sur cette magnifique région.

Après une belle soirée passée en compagnie des représentants des clubs locaux de motoneigistes à la pourvoirie Mekoos (www.mekoos.com), une bonne nuit de sommeil et un copieux déjeuner, nous nous sommes mis en route par une très froide journée de janvier avec le but d’atteindre l’aéroport International de Mont Tremblant sur l’heure du midi.

Nous avons donc emprunté le sentier # 319 sud jusqu’à l’embranchement qui mène à L’Ascension. La présidente du club Auto-Neige L’Ascension, Marlène Perrier, nous y attendait. Étant un peu en avance sur l’horaire, nous nous sommes permis un petit détour via un sentier local pour observer les magnifiques chutes du lac Curières.

Nous avons ensuite fait un arrêt au sommet d’une montagne où se trouve une tour de transmission et d’où l’on peut apercevoir toute la vallée. Ce magnifique point de vue panoramique situé juste au nord de L’Ascension, est d’ailleurs très bien indiqué sur la carte de motoneige de la région des Laurentides.

Nous reprenons ensuite la direction de l’aéroport International de Mont-Tremblant (www.mtia.ca) situé à La Macaza via le sentier # 63. Cet aéroport est desservi tout l’hiver par des vols sans escale en provenance de Toronto. La compagnie « Continental Express » assure quant à elle le même service en provenance de Newark au New Jersey.

Je m’en voudrais de ne pas vous parler d’un produit assez unique en motoneige, il s’agit du programme « Fly and Ride ». En effet, ces vols sans escale qui étaient initialement destinés aux skieurs de Tremblant, offrent maintenant la possibilité à des motoneigistes de quitter Toronto ou New York et de se retrouver en un peu moins de deux heures, prêts à rouler dans un paradis de la motoneige.

Location Constantineau BRP (www.fconstantineau.com)   les accueille sur place avec motoneiges, tout l’équipement requis ainsi qu’un guide pendant que les bagages eux se retrouvent à l’auberge de leur choix pour la nuit. Les différents forfaits offerts sont accessibles via le site internet « Fly and Ride » (www.flyandride.ca).

J’espère avoir réussi à partager avec vous le plaisir que j’ai eu à rouler dans ces magnifiques sentiers pendant trois belles journées. Les paysages qu’on y rencontre valent le détour. Les attraits de la région des Hautes Laurentides n’ont rien à envier à d’autres régions beaucoup plus achalandées. Il faut vraiment s’informer pour ne pas manquer les petits bijoux cachés, les plus beaux points de vues et les endroits où l’on peut croiser des ravages de chevreuils. Il ne faudrait pas passer sous silence non plus les différentes activités proposées par les nombreuses pourvoiries tel la pêche sur glace ou le traîneau à chiens. Pour plus de détails, le site internet « Sentiers Coureurs des Bois » (www.coureurdesbois.ca) est un excellent point de départ.

En terminant, j’en profite pour vous mentionner que les images de cette randonnée seront diffusées d’ici quelques semaines dans le cadre de l’émission « Randonnée Québec en Motoneige » au réseau RDS. Vous pouvez également accéder aux deux premiers articles publiés sur Motoneiges.ca en suivant les liens au bas de cette page. Je tiens aussi à remercier les responsables du CLD de la MRC d’Antoine-Labelle (www.cld-antoine-labelle.qc.ca) pour leur invitation à venir découvrir les Hautes Laurentides.

Autres articles de ce reportage

 

Coup de cœur Arctic Cat