Québec déposera une loi spéciale

Première neige dans plusieurs régions du Québec

Le gouvernement veut
ainsi éviter que la décision de la Cour supérieure interdisant
aux motoneigistes de circuler sur une piste dans les Laurentides fasse boule
de neige.

Radio-Canada a appris
que le gouvernement du Québec ne porterait pas en appel le récent
jugement de la Cour supérieure interdisant toute circulation à
motoneige sur un sentier dans les Laurentides.

Le tribunal a donné
raison aux résidents qui se plaignaient du bruit des motoneiges sur la
piste du Petit train du Nord, et a ordonné la fermeture d’un tronçon
de 38 kilomètres, entre Saint-Faustin – Lac-Carré et Labelle.
De plus, Québec et la MRC des Laurentides doivent verser aux riverains
des dédommagements évalués à 10 millions de dollars.

Le jugement de la
Cour supérieure a suscité des inquiétudes chez les entrepreneurs
du tourisme d’hiver. Ceux-ci craignent une succession de recours collectifs.

Les motoneiges génèrent
des retombées économiques de l’ordre de 600 millions dollars par
année dans toutes les régions du Québec.

Conscient du risque
de voir cette activité paralysée, le gouvernement a renoncé
de porter le jugement en appel et a préféré la voie de
la loi spéciale. Cette loi, qui sera déposée jeudi, protégera,
pendant deux ans, les exploitants des pistes de motoneige contre d’éventuelles
poursuites.

Quant au tronçon
de 38 kilomètres, il restera fermé aux motoneigistes. En revanche,
un sentier de contournement, abandonné depuis huit ans, pourrait être
rouvert.

Le début de la saison de motoneige 2021-2022 approche rapidement !