Rappel volontaire de quatre modèles Ski-Doo

Liste des hôteliers

Transports Canada tient à informer les Canadiens que Bombardier Produits récréatifs (BPR) de Valcourt au Québec a émis un avis de défaut, tel que prescrit dans la Loi sur la sécurité automobile. BPR procède à un rappel de sécurité volontaire des modèles deSki-Doo suivants :

– Expedition TUV 600 HO SDI – 2005 (Modèle no : FB5A et FB5B)
– Skandic SWT V-800 de couleur jaune – 2007 (Modèle no : FP7B)
– Skandic SWT V-800 de couleur jaune – 2008 (Modèle no : LS8B)
– Skandic SUV 600HO SDI de couleur noire – 2008 (Modèle no : B8H)

Ce rappel volontaire résulte d’une enquête que Transports Canada et BPR sont en train d’effectuer au sujet de quatre explosions survenues à Rigolet au Labrador. Enquête : Après la publication des rapports sur les deux premières explosions, qui ont eu lieu les 21 et 22 janvier 2008, Transports Canada a ouvert une enquête sur les défauts de ces motoneiges. En collaboration avec BPR, les motoneiges ont été transportées de Rigolet aux installations de Transports Canada à Ottawa. Les véhicules ont été inspectés par le Bureau d’enquête sur les défauts de Transports Canada, par des ingénieurs de BPR et par un expert indépendant. De plus, de nombreuses analyses de carburant et autres tests mécaniques ont été effectués, y compris des consultations avec des experts dans des domaines techniques hautement spécialisés.

Une enquête conjointe approfondie de Transports Canada et de BPR a conclu qu’à des températures extrêmement froides et sèches (plus froides que-30 degrés C et moins de 50 p.100 d’humidité relative), des charges électrostatiques peuvent s’accumuler à l’intérieur des composantes du réservoir de carburant lorsque le moteur tourne au ralenti. Lorsque la charge électrostatique atteint un certain niveau, une décharge électrique se produit soudainement, créant des étincelles dans la vapeur qui se dégage du réservoir partiellement rempli de carburant, allumant ainsi le mélange de vapeur de carburant et d’air, ce qui provoque une explosion. Normalement, la proportion d’air et de carburant dans la vapeur qui setrouve à l’intérieur d’un réservoir de carburant est très élevée en carburant et ne supporte pas la combustion. Lorsque le niveau de carburant dans le réservoir est faible, l’espace réservé à la vapeur est beaucoup plus grand et plus riche en oxygène, ce quiaméliore les conditions nécessaires à la combustion. Dans les cas mentionnés ci-dessus, le carburant provenait d’une seule et même citerne de réserve. La durée d’entreposage du carburant à partir du moment où il a quitté la raffinerie jusqu’au moment de son utilisation par la collectivité de Rigolet était de plus de huit mois. Cette longue période d’entreposage a eu pour effet de diminuer la pression de vapeur du carburant, et donc de permettre au mélange de vapeur de carburant et d’air dans le réservoir d’atteindre un niveau où la combustion devient possible.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

Recommandation au consommateur : Transports Canada recommande fortement aux propriétaires de ces motoneiges de communiquer avec un concessionnaire BPR et de ne pas les utiliser avant que l’ensemble de leur filtre à carburant ait été remplacé par un filtre dont les tuyaux et les raccordements rapides contiennent des composantes dont la conductibilité électrique est supérieure.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec BPR au numéro sans frais suivant : 1-888-638-5397, entre 8 heures et 18 heures, heure normale de l’Est. BPR fait volontairement parvenir un avis de rappel de sécurité aux concessionnaires et aux propriétaires inscrits précisant que les clients devraient communiquer avec leur concessionnaire BPR pour faire remplacer l ‘ensemble de leur filtre à carburant et leur demandant de ne pas utiliser leur motoneige entre temps. Ces renseignements sont également disponibles au :www.ski-doo.com/fr-CA/Owner.Center/Recall.Information/Index.htm

Motoneiges Ski-Doo