Réflexion sur la vitesse et l’alcool

Liste des hôteliers

Encore la vitesse qui fait des victimes. Dans les sentiers de motoneige et sur la route aussi, la vitesse nous dit-on, est responsable d’une majorité d’accidents mortels et de blessures graves.
 
Quand verrons-nous la vitesse devant la justice subir un procès pour meurtre et négligence criminelle. Je suis certain qu’un jury condamnerait celle-ci à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.
 
N’est ce pas une évidence : La vitesse ne peut pas ce retrouver derrière les barreaux. Les corps policiers n’ont pas la possibilité de l’arrêter et les procureurs de la couronne de la mettre en accusation.
 
Je trouve futile et déresponsabilisant de mettre le blâme sur la physique. La vitesse n’est qu’une formule mathématique d’une distance parcourue divisée par le temps. Comme l’alcool n’est qu’une molécule chimique combinant du carbone, de l’hydrogène et de l’oxygène. Arrêtons de se déresponsabiliser par des fabulations rationalisantes comme la vitesse et l’alcool. Ces rationalisations sont fondamentalement hypocrites.
 
Ne serait-il pas mieux de parler du manque de jugement des gens impliqués ou qui causent de tels accidents ? Le fait qu’il y a des motoneigistes qui boivent de l’alcool ou qui conduisent à des vitesses insensées ne démontre-t-il pas un manque de jugement flagrant surtout en sachant bien qu’ils peuvent causer des dommages physiques et psychologiques irréparables en adoptant de tels comportements ???
 
Tous les humains savent que la vitesse excessive et la consommation d’alcool peuvent avoir de graves conséquences. Pourquoi le font-ils alors ?
 
Les erreurs de jugements ne disparaîtront jamais. Que se soit sur la route, sur le chantier de construction, en politique, en économie, en fait partout où l’humain intervient et interagit, il commettra des erreurs de jugement qui auront des conséquences négatives sur lui-même et sur les autres.
 
Je ne dis pas de ne rien faire et de se mettre la tête dans le sable mais faire référence au manque de jugement des individus impliqués dans ce genre d’évènement est simplement plus logique je crois, que de responsabiliser une formule mathématique ou une molécule chimique.
 
C’est l’humain et son manque de jugement qu’il faut responsabiliser, pas le contenu d’une bouteille ni la puissance d’un moteur.

Enfin un balado 100% motoneige!
Motoneiges Ski-Doo