Renegade Enduro 900 ACE 2018 – Bilan mi-saison

Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Renegade Enduro 900 ACE 2018 – Bilan mi-saison

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

La motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018

Après plusieurs kilomètres parcourus au volant de la Renegade Enduro 900 ACE 2018, du concessionnaire BRP Les Motoneiges Géro de Saint-Jean-de-Matha, je peux maintenant vous fournir un compte rendu plus complet.

Depuis mon article sur mes premières impressions, le kilométrage additionnel effectué n’a fait que confirmer mes observations du moment. 

La douceur de roulement de cette motoneige, sa maniabilité en sentiers sinueux et son moteur silencieux nous font tomber en amour avec cette dernière. 

Le système ITC

L’accélérateur électronique sans câbles appelé ITC (Intelligent Throttle Control) est remarquablement tendre pour le pouce, on ne se fatigue pas à tenir l’accélérateur. Par ailleurs, il est possible de le pivoter pour conduire avec les doigts au lieu du pouce. Dans mon cas, conduisant des motoneiges avec accélérateur au pouce depuis plus de 50 ans, je ne me suis pas servi souvent de l’option de conduite avec les doigts.

De plus, avec le système ITC, on ne ressent plus l’effet de compression qu’on retrouvait auparavant en relâchant l’accélérateur.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Système ITC

Le système ITC permet d’utiliser trois niveaux de performance : sport, standard et éco.

En mode sport, la réponse est plus rapide, les reprises se font sans hésitations et la motoneige est assez nerveuse.

En mode standard, les accélérations sont plus linéaires. Il faut appuyer plus sur l’accélérateur pour obtenir des accélérations qui se rapprochent du mode sport.

En mode éco, les accélérations sont légèrement inférieures au mode standard et la vitesse maximale se situe autour de 70 km/h. Ce mode est utilisé pour réduire la consommation d’essence.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Interrupteur à gauche pour passer aux 3 modes

Transmission, silencieux et traction 

La transmission est une IDrive 2 et fonctionne très bien.

On n’entend presque pas le moteur, ce qui démontre l’excellent travail du silencieux. Il offre un beau son qui n’est pas dérangeant pour l’environnement et même qu’à une certaine vitesse on entend plus le vent que le son du moteur.

Combinaison une-pièce Yukon de CKX

La motoneige vient avec une chenille Ice Ripper de 137 X 15 X1.25.

Mon essai démontre une bonne traction et un bon freinage en sentier et, avec l’hiver qu’on a présentement, les crampons ont été très utiles. Aucune plaque de glace ne m’a dérangé.

Mes sorties en hors-piste ou poudreuses se sont bien déroulées.

Il faut se rappeler qu’il s’agit d’une motoneige de sentier qui nous permet des sorties en hors-piste ou poudreuse.

Pour ceux qui sortent plus en poudreuse ou hors-piste, il existe d’autres chenilles plus agressives comme la Ice Cobra 1.6.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Chenille Ice Ripper

Confort et suspension

La suspension arrière est une rMotion avec un amortisseur contrôlé à l’air. Elle est très confortable tout en étant sportive.

Sur le siège, on est assis dans une position légèrement surélevée. Cela nous permet de nous lever plus rapidement quand la situation le demande.
Mon ajustement de précharge du ressort et de mon amortisseur à air variait entre 1 et 2 dépendant du poids dans mes valises.

C’était suffisant pour moi pour rouler en tout confort et éviter que la suspension vienne cogner au fond.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Suspension rMotion

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Position assise sur le banc

La suspension avant est une RAS 2 avec amortisseurs HPG Plus. Avec cette suspension, la motoneige était facile à contrôler dans tous genres de sentiers. Les sentiers bosselés sont beaucoup moins dérangeants. Elle est très facile à calibrer, on ne fait que tourner la bague sur l’amortisseur avec les mains et le tour est joué, pas d’outils nécessaires.

Les skis Pilot TS sont efficaces et faciles d’ajustements selon les conditions du sentier. Cela fait 3 ans que je roule avec ce type de skis et j’aurais de la difficulté à m’en passer. Quand tout est bien ajusté, les skis semblent coller au sentier. En sentier durci, le louvoiement est possible si vous n’ajustez pas vos skis TS près du minimum.
Il arrive que des sentiers empruntent des chemins déblayés et j’apprécie grandement de pouvoir lever les lisses pour éviter de toucher le fond.

En essai, le casque Altitude de 509 (2020-2021) !

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

RAS 2, amortisseur HPG Plus et ski Pilot TS

Le banc du conducteur est chauffant ce qui est très utile avec l’hiver qu’on a actuellement. La chaleur se retransmet très bien au corps.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Banc du conducteur

Châssis XS

Les déflecteurs et le pare-brise haut accomplissent assez bien leur travail. Le pare-brise ne brime aucunement la vision.
Par grand froid, on apprécie ce pare-brise, mais on sent que le haut des bras et des épaules sont moins bien protégés.
Par ailleurs, en roulant en poudreuse, vous allez voir un tourbillon de neige qui se dépose sur votre tableau de bord.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Châssis XS, les déflecteurs et le pare-brise haut

Interrupteurs, rétroviseurs

Les interrupteurs d’équipement sont positionnés près du guidon du côté gauche et sont rétroéclairés, ce qui permet de ne pas les chercher et de rester concentré sur le sentier.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

  Les interrupteurs pour contrôler pouce et poignées chauffantes, suspension à l’air et cadran multifonction 

Il est facile d’ajuster l’angle du faisceau lumineux des phares avant. On a qu’à ouvrir le coffre au-dessus du cadran multifonction pour trouver directement devant soi la manette d’ajustement.

Par contre côté éclairage, il se fait mieux sur le marché et je recommande de mettre des ampoules différentes ou d’ajouter le système d’éclairage à la DEL que propose BRP.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Ajustement phares avant

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Luminosité avec les phares en position haute

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Luminosité avec les phares en position basse 

Les rétroviseurs ajustables offrent une excellente vision de chaque côté de la motoneige et je n’ai remarqué aucune vibration.

Le système LinQ est une merveille, nos bagages sont solidement attachés à la motoneige et le tout est simple à utiliser.

Le cadran multifonction est très facile à lire. On voit rapidement et facilement les informations.

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Cadran multifonction

Conclusion 

C’est une motoneige très agréable à conduire et assez nerveuse ce qui devrait satisfaire la grande majorité des motoneigistes.

Klim : Équipement technique de sports d'hiver performant au plus haut niveau

Elle est économique et nous offre une grande autonomie. Selon les conditions de sentiers et la vitesse de roulement, nous avons estimé qu’on aura fait entre 300 et 380 km avec un plein d’essence.

À la fin de l’hiver, je vous reviendrai avec un compte rendu final.

Pour terminer, j’aimerais remercier grandement le concessionnaire BRP Les Motoneiges Géro de Saint-Jean-de-Matha qui me permet de faire cet essai à long terme de la Renegade Enduro 900 ACE 2018.

Vous pouvez nous suivre tout au long de l’hiver :

Motoneige Renegade Enduro 900 ACE 2018 - Bilan mi-saison

Le pilote d’essai de Motoneiges.ca Daniel Sasseville devant l’établissement Les Motoneiges Géro à Saint-Jean-de-Matha

 

 

 

 

 

Auberge du Draveur - Motoneige