Saguenay : Notre saison hivernale aussi compromise!

Première neige dans plusieurs régions du Québec

Saguenay, le 16 décembre 2005 – Depuis ce matin, l’industrie touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean subit elle aussi les pressions de l’Union des Producteurs Agricoles qui a décidé d’emboîter le pas au mouvement provincial en bloquant l’accès aux sentiers de motoneige.

L’ATR reste sensible à la cause des agriculteurs de la région et de l’ensemble du Québec mais dénonce vivement les moyens utilisés pour atteindre le gouvernement. « L’industrie touristique n’a rien à voir avec le conflit qui oppose l’UPA et le gouvernement. Nous trouvons vraiment très regrettable que les agriculteurs utilisent ce moyen de pression pour se faire entendre. Notre industrie a toujours été un bon partenaire. Nous espérons que ce blocus ne durera pas trop longtemps et que le fossé creusé entre nos deux industrie sera comblé une fois le conflit réglé », déclare Madame Claude Chevalot, directrice générale de l’ATR.

Nous savons que l’UPA examine présentement une nouvelle proposition du gouvernement. Nous invitons encore une fois les parties à faire l’impossible pour régler cette problématique avant la semaine prochaine. Il est évident que d’importants impacts se feront ressentir advenant la fermeture définitive des sentiers pour la saison 2006. Des pertes de 15 millions de dollars en retombées économiques émanant des dépenses des touristes québécois, américains et européens sont à prévoir. Et ce n’est pas tout ! Les moyens de pression actuels mettent en péril plus de 350 emplois reliés à la pratique récréotouristique de la motoneige. 350 emplois, cela équivaut à la fermeture d’une usine dans la région.

« L’annulation de la saison aurait de lourdes conséquences sur le déploiement futur de cette industrie hivernale puisque notre absence sur l’échiquier international permettrait aux autres destinations de s’accaparer nos clientèles qu’il sera difficile de récupérer », affirme Mme Chevalot.

Pour inciter le gouvernement à régler rapidement le conflit, l’ATR demande à ses 700 membres d’écrire au Premier Ministre, à la ministre du Tourisme et à leur député pour manifester leur mécontentement et les inviter à agir avec diligence afin qu’un terrain d’entente soit trouvé rapidement et définitivement dans ce conflit.

Le programme Ski-Doo P.A.S.S. finance des projets de clubs

Il ne reste que quelques jours, voire même quelques heures, avant que soit mise en danger la réussite de la saison touristique de motoneige. « Sortez-nous de là ! » conclut la directrice générale de l’ATR, en se référant à une expression de Monsieur Laurent Pellerin, président de l’UPA, prononcé lors de son discours au 81e congrès général de l’Union.

Source : Pour entrevue :
Claude Chevalot
Directrice générale
(418) 591-0301 (cellulaire)

Stéphanie Prévost
Responsable des communications
(418) 543-3536, poste 239
(418) 590-5865 (cellulaire)

Auberge du Draveur - Motoneige