Se préparer à l’inattendu

Se préparer à l’inattendu

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste

Pour la plupart des gens, faire de la motoneige c’est s’amuser en famille et entre amis, explorer des régions et être créatif avec le terrain et les lignes de l’arrière-pays. Que vous ressentiez la force g de tenir un virage serré sur une trail bien préparée avec votre Ferrari de sentier ou que vous ayez de la belle poussière de poudreuse votre capot lorsque vous faites des virages dans l’arrière-pays sur votre motoneige de montagne. Ce sont les journées auxquelles nous rêvons tous, et c’est ce qui nous fait tenir bon toute l’année.

En mettant l’accent sur le plaisir, nous ne pouvons pas non plus oublier de prévoir les « et si » pendant que nous sommes en randonnée. Que se passe-t-il si la motoneige tombe en panne alors que vous êtes dans un trou dans l’arrière-pays ? Avez-vous des outils avec vous ou une courroie de remorquage pour la sortir… pouvez-vous la remorquer, ou le terrain est-il trop abrupt ? Allez-vous devoir passer la nuit dans les montagnes ? Que se passe-t-il si un membre de votre groupe manque un virage lors d’une randonnée et fait un accident ? Avez-vous une veste supplémentaire ou un moyen d’allumer un feu pour vous garder au chaud ?

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste

Souvent, les sentiers de motoneige et les spots hors-pite sont éloignés de la ville et de l’aide disponible. Ça peut prendre des heures avant que les services de recherche et de sauvetage ou les professionnels de la santé ne puissent vous atteindre. Si vous êtes loin dans le « no man’s land » (certains d’entre nous l’appellent le paradis), vous allez peut-être devoir y passer la nuit. Une question à se poser est : êtes-vous prêt à le faire ? Avoir quelques équipements supplémentaires avec vous peut vous éviter de faire un voyage de retour de plus pour récupérer une motoneige en panne, ou ça pourrait être une question de vie ou de mort si vous devez passer la nuit dans les montagnes.

En tant que guide de motoneige dans l’arrière-pays, membre des services de recherche et de sauvetage pour West Yellowstone, Montana, et un passionné de motoneige, je joue toujours au jeu des « et si ». J’admets qu’il y a plus de choses qu’une personne pourrait emporter pour avoir un niveau de préparation encore plus élevé, mais je vais vous montrer les items que j’apporte chaque fois que je pars en randonnée. Lorsque vous roulez en montagne, il est important d’avoir tout ce dont vous avez besoin au cas où quelque chose arriverait, tout en étant relativement léger, afin que le poids supplémentaire ne vous empêche pas de jouer lorsque vous êtes hors sentier dans les pentes abruptes et profondes.

Voici une liste des objets que j’apporte toujours avec moi lorsque je pars en randonnée :

Équipement de sécurité

  • Balise d’avalanche, sonde et pelle – Les trois incontournables si vous sortez en montagne. Je roule généralement en montagne, mais même si je prévois de rester sur les sentiers pour la journée, j’ai toujours ma balise allumée et sous mon équipement quand je quitte la maison. J’ai une sonde et une pelle dans mon sac. Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les avalanches ou l’utilisation du matériel de protection contre les avalanches, vous pouvez les trouver sur Avalanche.org pour les États-Unis et Avalanche.ca pour le Canada.
  • Sac d’avalanche – Lorsque je roule en montagne, en terrain avalancheux, j’aime avoir un degré supplémentaire de protection contre les avalanches. Une fois gonflé, un sac d’avalanche peut vous aider à rester à la surface ou plus près de la surface si vous êtes pris dans une avalanche.
  • Trousse médicale – Les accidents se produisent rapidement. Il est donc important d’avoir une trousse médicale à portée de main lorsque l’on voyage dans des régions éloignées, car les services médicaux peuvent être à des heures de route.
Lynx fait son entrée en Amérique du Nord

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste

Vêtements de rechange

  • Manteau – Une couche d’isolation supplémentaire peut faire toute la différence si vous devez passer la nuit ou si quelqu’un est blessé et doit rester couché sur la neige pendant des heures. Vous pouvez le mettre entre eux et la neige pour les garder au chaud.
  • Tuque – Que vous dîniez à l’extérieur ou que vous deviez passer la nuit en raison d’une urgence, il est indispensable d’avoir une tuque chaude pour vous garder au chaud.
  • Une paire de gants chauds de rechange – Lorsque vous roulez, vos gants deviennent humides à cause de la neige à l’extérieur et de la transpiration à l’intérieur. Avoir une paire de gants secs de rechange est une bonne chose pour garder vos mains au chaud ; c’est aussi très bien si vos gants sont glacés, de les remplacer par une paire sèche pour garder une bonne adhérence sur votre motoneige.
  • Un cache-cou – Je ne porte pas toujours de cache-cou, mais pour les longues randonnées ou les journées très froides, il est bon d’avoir une autre couche pour couvrir le cou et le protéger du froid.

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste

 

Outils

  • Corde – La corde est l’un des outils les plus utiles et les plus utilisés que vous puissiez avoir lorsque vous êtes en randonnée. Je l’ai personnellement utilisé d’innombrables fois pour remorquer des motoneiges en panne ou ayant heurté un arbre ou un rocher (il est parfois difficile d’éviter les mines cachées). J’aime utiliser une corde de parachute et en avoir 40 pieds ou environ 12 mètres pour la doubler lors du remorquage d’une motoneige. La corde de parachute fonctionne également bien, en raison de sa taille et de sa résistance, pour la construction d’une attelle si un membre du groupe se casse un bras ou une jambe.
  • Attaches-câble – J’apporte 6 attaches-câble de tailles et de longueurs différentes. Ils sont petits et légers et ils m’ont évité de devoir remorquer une motoneige en panne hors d’un trou à de nombreuses reprises.
  • Multi outil – Tout le monde sait à quel point un multi outil est pratique. En avoir un, avec tous les outils et lames dont il dispose, peut être extrêmement utile.
  • Molette ajustable – Il est bon d’avoir une molette ajustable pour certains des plus gros boulons de votre motoneige pour lesquels une petite trousse à outils standard n’est pas assez grande, comme le boulon d’embrayage.
  • Fil de fer – Le fil de fer peut être utilisé lorsque vous devez réparer une partie de votre motoneige qui devient chaude comme le moteur ou l’échappement. Une fois, j’ai utilisé un morceau de fil de fer pour réparer un câble d’accélérateur cassé, afin de pouvoir rouler sur une distance de 18 miles dans l’arrière-pays.
  • Rouleau de tape – Un rouleau de tape est pratique pour beaucoup de choses. Vous pouvez l’utiliser pour réparer un tuyau qui fuit ou qui est coupé. Ce ne sera pas une solution permanente, mais si elle peut vous ramener en ville ou à votre camion, c’est ce que vous visez.
  • Lampe de poche – Une lampe de poche est un excellent moyen de signalisation si vous êtes coincé après la tombée de la nuit et que vous essayez d’aider le groupe de recherche et de sauvetage à trouver votre position. Si vous êtes coincé et que vous allez rester un certain temps sur place, une lampe de poche est utile pour ramasser du bois pour un feu après la tombée de la nuit. Les lampes de poche sont également pratiques pour travailler sur une motoneige afin de bien voir dans les coins sombres du compartiment moteur.
  • Petite scie à main – Avoir une scie pour dégager les petits arbres devant sa motoneige lorsqu’elle est coincée dans une descente est un bon moyen de se sauver la vie. L’autre option consiste à essayer de tirer votre monture en amont contre la gravité. Parfois, il est plus facile d’abattre un ou deux petits arbres et déprendre la motoneige en descendant la pente. C’est aussi votre principal outil de collecte de bois de chauffage, au cas où vous devriez faire un feu et y rester un certain temps.
  • Petite trousse à outils – J’apporte une trousse à outils Nebo Ultra avec moi. Elle est petite, compacte et possède pas mal tout ce qu'il vous faut pour s’adapter à n’importe quelle monture. Elle vient dans une pochette compacte pour que tout soit bien organisé et bien rangé, afin que vous ne perdiez pas de morceaux en roulant.
Projet Objectif 2020 vu par un motoneigiste après 2 ans

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste

 

Équipement de survie

  • Nourriture – La nourriture est une sorte d’évidence lorsqu’il s’agit d’un article que vous devez apporter lorsque vous partez en randonnée. Cependant, la plupart des gens n’apportent qu’une quantité de nourriture suffisante pour ce qu’ils prévoient de manger ce jour-là. J’apporte un sandwich ou un wrap pour le dîner, et j’ai toujours une poignée de collations supplémentaires au cas où un membre du groupe aurait oublié son dîner ou si on reste coincé dans les bois pour la nuit. Il est important de manger quand il fait froid pour maintenir la température de votre corps.  
  • De l’eau – Tout le monde est assez intelligent pour apporter de l’eau, mais ce que je vois, c’est que les gens en apportent très peu, et c’est généralement de l’eau froide dans leur sac à dos ou leur sac de tunnel. S’il fait froid, votre eau gèlera, et vous en aurez alors plus. J’aime utiliser une bouteille d’eau isolée à double épaisseur et la remplir d’eau chaude juste avant de partir pour la journée. De cette façon, vous aurez de l’eau chaude plus facile à absorber par votre corps, et vous boirez probablement plus d’eau si elle n’est pas froide ou gelée. Lorsque vous roulez en montagne, vous dépensez beaucoup d’énergie, et votre corps a besoin de beaucoup d’eau, surtout si vous ne venez pas d’une zone de haute altitude. Il est important de rester hydraté pour prévenir le mal de l’altitude afin de se sentir au mieux de sa forme et de pouvoir rouler au plus haut niveau.
  • Papier de toilette – Le papier de toilette, ou ce que mes amis et moi appelons… l’argent de la montagne. Ça vaut beaucoup d’argent quand vous êtes dans les montagnes et que vous devez faire vos besoins. Nous avons tous été dans la situation où vous avez oublié le papier hygiénique, et il n’est pas question d’attendre la fin de la journée quand vous revenez. Alors, que faites-vous ? Vous sacrifiez votre chandail ou votre paire de bas… nous l’avons tous fait… enfin, certains d’entre nous l’ont fait. Alors, croyez-moi, si vous ne voulez pas expliquer à vos copains pourquoi vous roulez sans bas ou avec un chandail bedaine, vous allez vouloir ajouter un rouleau de papier de toilette. Le papier de toilette est également très utile pour allumer un feu dans les intempéries.
  • Briquet – Il est très important d’avoir un moyen d'allumer un feu de réchauffement ou de signalisation lorsque vous partez en motoneige. Même si vous ne faites que de la trail pour la journée, le fait d’avoir un briquet et de pouvoir faire un feu à côté d’un pilote blessé en attendant les secours peut faire la différence entre la vie et la mort.
Ski-Doo montagne 2022 - Un segment populaire et attendu des amateurs de liberté

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste

En gardant tout dans le sac du tunnel juste derrière le siège, à l’exception des équipements de sécurité qui se trouvent dans votre sac, vous enlevez la plupart du poids supplémentaire du pilote. Cela vous permettra d’économiser de l’énergie et vous rendra aussi léger et maniable que possible.

Les sorties en motoneige devraient toujours avoir pour but d’avoir le plus de plaisir possible, peu importe où vos aventures vous mènent. En étant préparé et en ayant quelques petits items supplémentaires avec vous, vous pouvez faire toute la différence quand une de ces pannes ou un de ces accidents imprévus se produit. Prenez quelques minutes supplémentaires avant votre prochain voyage et rassemblez les articles de survie de votre monture. Vous pourrez alors vous concentrer sur vos prochaines aventures en motoneige avec confiance et tranquillité d’esprit.

Se préparer à l’inattendu - Motoneige - Motoneigiste