Sentiers de motoneige dans Lac-Saint-Jean-Est : une rencontre avec le ministre Gaudreault réclamée

Liste des hôteliers

Les intervenants de l'activité motoneige dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est réclament une rencontre dans les plus brefs délais avec le ministre des Transports du Québec Sylvain Gaudreault, afin de trouver une solution dès la prochaine saison à l'accès aux sentiers de motoneige.

D'ailleurs, un comité restreint a été formé afin de rencontrer le ministre. C'est ce qui ressort de la réunion dirigée par la MRC Lac-Saint-Jean-Est et où les principaux partenaires ont fait le bilan du plan d'action motoneige.

Motoneige

Les participants s'entendent sur les impacts positifs du plan dans le milieu, qui a permis d'assurer l'accessibilité aux sentiers de motoneiges pour trois ans. Les motoneigistes ont pu ainsi pratiquer leur loisir sur le territoire jeannois, générant ainsi des retombées économiques certaines.

Les participants ont pris connaissance de l'étude commandée par Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui montre que cette industrie génère des retombées de l'ordre de 150 millions $ annuellement dans la région. Ces chiffres confortent la position du préfet André Paradis qui avait exprimé des réserves quant au nombre décroissant de commerces associés au plan d'action alors que plusieurs tirent profit de cette industrie hivernale.

Front commun
Rappelons que ce plan avait été mis en place par la MRC afin de donner le temps voulu au gouvernement de trouver des solutions pour assurer la pérennité des sentiers durables sur le territoire. Les intervenants locaux estiment que ce n'est pas à eux de mettre en place les solutions et les options de financement nécessaire pour assurer à long terme la présence de sentiers de motoneige dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est. Le plan d'action mis en place par la MRC prendra fin au terme de la présente saison.

Les clubs de motoneige, la Chambre de commerce et d'industrie Lac-Saint-Jean-Est, les agriculteurs et le député Alexandre Cloutier sont les partenaires du plan d'action.

Le comité de l'activité motoneige tenait à faire ce bilan et un consensus s'est dégagé pour faire front commun pour la suite du dossier.