Sentiers de motoneige : le dédommagement de Saguenay fait des mécontents

Liste des hôteliers
Des clubs de motoneigistes du Lac-Saint-Jean dénoncent les indemnités offertes par Saguenay aux agriculteurs pour permettre le passage des motoneiges sur leurs terres.

La Ville de Saguenay a annoncé mercredi qu’elle allouerait 200 000 $ par année au cours des trois prochains hivers pour dédommager les agriculteurs. Ceux qui accepteront de laisser passer les motoneiges recevront 900 $ du kilomètre.

L’entente permettra aux amateurs de motoneige d’accéder aux monts Valin, directement à partir de la ville de Québec.

Selon les clubs de motoneigistes, Saguenay crée un dangereux précédent dans la région.

Le président sortant du Regroupement des clubs de motoneigistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jacques Goulet, craint une escalade si les agriculteurs jeannois s’inspirent du modèle saguenéen.

« Les municipalités du Lac-Saint-Jean n’ont pas autant de moyens que Saguenay. Ça peut mettre la pagaille », croit M. Goulet.

Le président de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) au Saguenay-Lac-Saint-Jean, André Fortin, partage l’opinion du représentant des motoneigistes. « Ça fait un modèle, dit-il. Les autres producteurs vont voir ça et c’est sûr qu’ils vont mettre de la pression pour être dédommagés. »

Sentiers permanents
Le président du comité régional qui travaille à mettre en place un réseau de sentiers permanent, Michel Larouche, mesure encore mal l’effet de l’entente intervenue à Saguenay sur le projet de Québec. « Il est trop tôt pour le dire, souligne-t-il. Il est important de rappeler qu’il y a une volonté gouvernementale de rendre les sentiers permanents. »

Selon le préfet de la municipalité régionale de comté (MRC) Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, plusieurs municipalités n’ont pas l’argent pour imiter la Ville de Saguenay.

M. Boivin demande l’aide financière de Québec. « Il n’est pas question que la MRC ou que les municipalités dédommagent les agriculteurs pour le passage chez eux », réplique-t-il.

Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine dit tout de même comprendre le geste de Saguenay, qui veut sauver son moteur touristique hivernal.

YETI SnowMX lance sa gamme de systèmes de moto sur neige 2023
Auberge du Draveur - Motoneige