Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard…

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard…

Après 1000 km aux commandes du Ski-Doo Expedition Xtreme, je suis maintenant prêt à vous livrer mes impressions. Je ne vous cacherais pas que j’ai adoré chaque instant à son bord puisque tout est au rendez-vous : puissance, confort, plaisirs, polyvalence, look… Bref, c’est dur d’y résister !

Ski-Doo a judicieusement implanté le très performant moteur 2 temps à injection directe Rotax 850 E-TEC dans cette version de l’Expedition. On se retrouve avec une bête qui livre la bagatelle de 165 chevaux. Cette mécanique est parfaitement adaptée et fournit des performances dignes de son nom « Xtreme ».

Ainsi, la mécanique procure de bonnes accélérations, des reprises puissantes au moment de ressortir des courbes et le devant a tendance à se soulever très souvent. Pour ma part, j’adore le plaisir procuré par les « wheelies » contrôlés et cela ajoute au sentiment de liberté (ou joueur) que cette motoneige offre à son pilote.  

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

De plus, la réponse du moteur est vraiment rapide. Dès que l’on appuie sur l’accélérateur, on ressent directement toute la cavalerie nous propulser vers l’avant. Il n’y a pratiquement pas de délais lors des accélérations ni au moment des reprises. La puissance de cette mécanique est livrée de façon très prompte, mais peut aussi être facilement modulée si le pilote se contrôle avec l’accélérateur. On obtient ainsi la possibilité de rouler plus confortablement en sentiers tout en ayant l’opportunité d’augmenter le rythme vers une conduite sportive.

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

Un autre aspect très intéressant sur cette monture est la transmission Easy Shift avec ses deux rapports. Celle-ci est vraiment bien adaptée à la polyvalence du modèle. Ainsi, sur le rapport « LOW », on peut accomplir des travaux de type utilitaire comme tirer une gratte, zigzaguer entre les arbres à basse vitesse ou encore faire du hors-piste. Lorsque l’on enclenche le rapport « HIGH », on s’attaquera plus aisément aux sentiers sans en demander trop au moteur. C’est vraiment génial d’avoir une transmission à deux rapports et cela ajoute encore plus à son caractère polyvalent, prêt à tout affronter. Il faut aussi noter que cette transmission s’opère aisément et son fonctionnement est tout simplement furtif avec un silence de roulement impeccable.

Avoir froid n’est plus envisageable avec la veste chauffante Ewool

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

La chenille Cobra WT de 20 po x 154 po et 1,8 po de crampons offre une excellente flottaison sur la neige poudreuse et beaucoup de mordant au moment de presser l’accélérateur. Il faut aussi mettre en valeur la facilité de conduite en sentier. Bien que la chenille soit 20 pouces de large, on ne la ressent pas beaucoup et on se surprend à tout ce qu’il est possible de faire avec cette machine. 

L’ergonomie a bien été étudiée pour offrir au conducteur une excellente position de conduite avec un accès intuitif aux différents contrôles sur le guidon. De plus, le cadran est simple et réunit toutes les informations efficacement. Cependant, on ne peut pas naviguer dessus sans avoir à enlever une main du guidon. Un bouton sur les poignées aurait été souhaitable.

Au niveau du siège, il permet un bon confort pour le pilote qui pourra y rester plusieurs centaines de kilomètres par journée sans trop se fatiguer. Ce qui surprend au début, c’est la largeur du tunnel qui amène à avoir les pieds plus écartés. Au début, on ressent une certaine tension dans les hanches, mais après quelques sorties, on ne s’en rend plus compte ; sauf lorsque l’on retourne sur un tunnel « standard » avec un pont de 16 po de largeur.

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

Lors de mes premières sorties en sentier, j’ai tenté d’analyser différents aspects et celui qui me surprend le plus est l’équilibre général de l’Expedition Xtreme grâce à son châssis REV GEN4 élargi. Cet assemblage permet une répartition judicieuse des masses entre l’avant et l’arrière ainsi qu’une rigidité bien ressentie. Les skis sont faciles à appuyer dans les virages, la direction est précise et le pilote se sent en plein contrôle tout au long de sa journée.

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

Après de nombreuses sorties en sentiers et hors-pistes, je me suis rendu compte que les suspensions sur ce modèle sont vraiment bien calibrées. Elle offre un bon confort, tout en permettant une fermeté pour des virages rapides. De plus, l’amortisseur arrière KYB Pro 36 offre un ajustement efficace de la compression en 22 clics. Ainsi, il est facile de calibrer l’arrière de la motoneige en fonction de l’utilisation que l’on souhaite en faire ; plus pour le travail, pour le sentier, pour le hors-piste, lorsque l’on roule à deux…

Combinaison une-pièce Yukon de CKX

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

Le devant n’est pas en reste avec une suspension hybride RAS 3 qui permet un écartement ajustable (38,4 po et 40,2 po) tout dépendant l’utilisation désirée. L’Expedition Xtreme est équipé de série avec des amortisseurs HPG Plus fournissant un rendement optimal et le « feedback » renvoyé au pilote est intuitif pour une conduite naturelle. 

J’ai également eu l’occasion de conduire l’Expedition Xtreme à deux. Oui, notre motoneige d’essai est munie d’un siège passager qui s’installe très rapidement à l’aide de deux loquets situés de chaque côté. C’est simple, très efficace et solide bien sûr. Son confort est très bon aux dires des passagers qui l’ont essayé et les poignées sont bien situées, et ce, peu importe le gabarit de la personne.

Cependant, nous aurions souhaité avoir des poignées chauffantes incluses à ce prix. De plus, nous avons choisi la version sans l’option de dossier et après avoir roulé quelques fois de façon plus « rythmée », les passagers se sont fatigués assez rapidement puisqu’il n’y a pas de support pour le dos. Ainsi, pour le prix demandé, il aurait été intéressant d’avoir le dossier inclus et des poignées chauffantes.  

Ski-Doo Expedition Xtreme 2020 – 1000 km plus tard… - motoneiges - motoneigistes

En ce moment, il est difficile de parler précisément de consommation essence/huile puisque la motoneige a fini son rodage et le kilométrage n’est pas suffisant pour s’avancer sur cet aspect. Il vous faudra attendre le bilan de l’essai pour avoir cette information.

Suivez-nous régulièrement tout au long de la saison. De plus, abonnez-vous à notre page Facebook pour être informé des actualités touchant le monde de la motoneige.

L’équipe de Motoneiges.ca remercie notre partenaire Ski-Doo de rendre possible cet essai long-terme.