Snow Shoot 2018 : Le rêve de tout motoneigiste

Snow Shoot 2018 : Le rêve de tout motoneigiste

Le Snow Shoot est une activité organisée par les 4 fabricants : Polaris, Yamaha, Arctic Cat et BRP. Ce sont des présentations techniques et essais des nouveaux modèles de la prochaine saison. Cet évènement est réservé principalement aux médias du monde de la motoneige et se déroule sur une période de 2 semaines.  

Comme depuis plusieurs années, l’équipe Motoneiges.ca est invitée par les fabricants afin de participer à cette activité. Seulement quelques chroniqueurs du magazine ont la chance d’y participer et cette année, j’en ai fait partie comme 6 autres chanceux. Étant à ma première année comme membre de l’équipe Motoneiges.ca, je ne m’attendais pas à y être invité. À ma grande surprise, j’ai eu un appel de Denis me demandant si j’étais disponible pour y aller. Mon premier réflexe a été de dire : « Pourquoi moi? Je suis un nouveau dans l’équipe! ». Mes collègues qui y avaient déjà participé, me disaient que je devais en faire l’expérience au moins une fois dans ma vie. Après vérification avec mon employeur, j’ai pu prendre congé afin d’y participer. Je peux vous dire que je ne regrette pas d’y être allé, ce fut une expérience inoubliable.

Comme depuis plusieurs années, le Snow Shoot 2018 se déroule dans l’État du Montana, plus particulièrement dans la ville de West Yellowstone. Pour les gens qui se disent que ce sont des vacances pour faire des balades en motoneige, détrompez-vous. Aller au Snow Shoot a un prix pas nécessairement monétaire, mais cela comporte beaucoup de sacrifices durant le voyage ainsi qu’à notre retour.  

Durant notre séjour, nous avons testé, évalué, commenté l’ensemble des machines en essai, soit environ 60  motoneiges sur 4 jours. Tout cela en vue de préparer le guide d’achat pour la revue web Motoneiges.ca et plusieurs articles en lien avec les nouveautés. Lors de nos essais, nous devions prendre des photos dynamiques et statiques des différents modèles. Nous devions participer aux capsules vidéos afin d’informer les gens qui nous suivent sur les différents médias sociaux et vidéos. Tout ce travail en vaut la peine, car ce fut une des plus belles semaines de ma vie.

Les tunnels courts sont meilleurs en neige profonde

Pour nous rendre au Snow Shoot et en revenir, nous devions évidemment prendre l’avion. Un voyage d’environ 7 800 kilomètres aller-retour, avec départ de Montréal et arrivée à Bozeman sur des vols avec escales dans différents aéroports comme Toronto, Minneapolis et Detroit. Tout s’est bien déroulé sans retard et nos bagages nous ont suivis. Perdre mes bagages était ma plus grande crainte, car tout mon équipement pour faire de la motoneige y était. Quelles étaient les chances? Notre deuxième journée était libre; par chance, car nous n’avions pas réussi à rejoindre la propriétaire du condo afin qu’elle nous donne le code de la porte. Le plan initial était de nous rendre au condo, un trajet de 1 heure 30 à partir de l’aéroport de Bozeman. Notre soirée a donc été chamboulée légèrement. Par chance le lendemain, nous avons pu admirer le paysage pour nous y rendre. Avant d’arriver à notre destination, nous sommes allés faire une razzia au Wal-Mart du coin afin d’avoir tout le nécessaire pour nos repas durant la semaine.  Nous avons rempli un des 2 camions de nourriture, l’autre était plein de bagages. 7 gars dans un condo, ça mange pas mal.

Le jour 1 du Snow Shoot, ce sont les présentations techniques des fabricants et la séance obligatoire d’information sur les avalanches, car il y a des secteurs à risque dans ce coin. À l’arrivée au camp de base, la première impression est vraiment spectaculaire! Admirer les 4 fabricants disposés en carré avec les machines 2018 avec les toiles toutes bien alignées devant les roulottes, c’était comme dans un rêve car durant ce séjour, je pourrais essayer plusieurs modèles de chaque fabricant. Les équipes passent dans les roulottes des fabricants et nous avions été jumelés avec nos amis du magazine Motoneige Québec. 


L’équipe Motoneiges.ca et Motoneige Québec

Chaque fabricant nous présente ses nouveautés pour la saison 2018 et le bourrage de crâne commence, plusieurs centaines de modèles avec des lettres, des noms et spécifications différentes qu’il faut apprendre presque par cœur.  

Polaris 2022 – Plus de puissance et de contrôle en hors piste


Tout le monde est attentif lors des présentations techniques

Le soir, c’est l’activité des médias, un souper et une soirée au bar du village, le Buffalo Bar. Tout est en place afin de rendre l’activité accueillante pour tous, tables de jeux, prix de présence, casino et j’en passe. J’ai même fait la rencontre de 2 sympathiques personnes qui sont guides dans cette région. J’ai validé avec eux leurs disponibilités pour être nos guides lors de notre après-midi avec les machines de montagne car avec des gens de la place, c’est plus facile de trouver de bons trous à neige pour tester nos motoneiges. Ce fut une journée magnifique, ils ont apprécié leur après-midi avec nous, tout comme moi car c’était ma première expérience en hors-piste. J’en ai sué un bon coup. Je me suis découvert une autre passion : la motoneige de montagne.


Moi sur un Ski-Doo Summit X 2018

Une journée typique d’essais ressemble à ceci : lever à 6 h 15 pour déjeuner, planification de la journée, déplacement au site pour 8 h, prise de possession des machines, installation des caméras de type GoPro sur les machines, déplacement vers un site enchanteur (1 nouveau à chaque jour) pour la prise de photos statiques et dynamiques, retour au camp de base avant 12 h pour le ravitaillement en essence et retour des machines. Lors de chaque déplacement, nous nous échangions nos machines pour en faire l’essai. Que de plaisir à conduire différents types de motoneiges, dans un paysage à couper le souffle.

Pause repas, déplacement vers le condo, recharge des batteries et copie des fichiers sur les ordinateurs (caméra vidéo et GoPro), petit lunch rapide et retour au site pour les essais de l’après-midi avec de nouvelles machines, retour au camp de base avant 17h. La journée est presque terminée, retour au condo pour vider de nouveau les équipements. C’est le temps de se doucher, ensuite un bon souper entre collègues tout en faisant le compte-rendu de la journée. Après le repas, nous devions faire les évaluations des machines en essai durant la journée et faire le tournage des capsules vidéos sur notre journée et tout cela, durant 4 jours de suite. Ce n’était pas de tout repos. Malgré la fatigue, nous trouvions toujours un peu de temps pour faire des blagues et jouer des tours. Ce fut une très belle semaine.

Texte collaboratif : Comment portes-tu ton casque?


Séance photo statique

Pour conclure, j’aimerais remercier mes collègues et amis qui ont fait partie de l’équipe Snow Shoot 2018, Denis, Julien, Mathieu, Hugo, Vincent et Karl. Ce fut une super belle semaine avec vous les amis, j’espère pouvoir revivre l’expérience l’an prochain. Nous avons réussi à former une équipe unie rapidement, ce qui a permis de livrer le matériel requis pour le magazine.  


L’équipe Snow Shoot 2018

Un gros merci également à Motoneiges.ca de m’avoir laissé la chance de partager ma passion de la motoneige avec vous, chers lecteurs.

Bonne fin de saison.