Sous le thème de femmes qui aident des femmes

Liste des hôteliers

Comment une femme dans la quarantaine peut-elle ne pas se sentir interpellée lorsqu’on lui demande de mettre l’épaule à la roue pour aider d’autres femmes? C’est exactement la situation dans laquelle je me suis retrouvée lorsque mon ami Bob Petit, motoneigiste et animateur de radio, a finalement réussi à me joindre sur mon téléphone cellulaire le dimanche soir 26 février dernier.

 

Il ne restait plus que six jours avant la tenue d’un tout nouvel événement pour femmes seulement, et les organisatrices, Isabelle Dusastre, Ontarienne d’origine française, et Dominique Coquel, Québécoise d’adoption aussi née en France, s’arrachaient les cheveux pour trouver une maîtresse de cérémonie crédible.

 

La personne retenue devait répondre à quelques critères : être une femme, pratiquer la motoneige, croire en leur cause et avoir une grande gueule. Même si je pratique surtout la randonnée en quad, il n’en reste pas moins que je suis une motoneigiste tout à fait acceptable à l’occasion. C’était décidément une fonction faite sur mesure pour moi! Mon cher Bob avait vu juste en proposant mon nom aux organisatrices.

 

Isabelle, Dominique et moi avons donc commencé à échanger des courriels et quelques coups de fil jusqu’au jour J. Nous allions véritablement faire connaissance, et préciser ma participation, lors de mon arrivée à l’hôtel la veille de l’événement.

 

L’activité en question, si chère au cœur d’Isabelle Dusastre, était l’ouverture officielle d’une nouvelle section de la Kelly Shires Breast Cancer Snow Run, que nous renommons chez nous La Randonnée des Neiges Kelly Shires contre le Cancer du Sein. Isabelle a agi comme organisatrice, collectrice de fonds, chercheuse de commandites, responsable du site Internet www.randonneedesneiges.org, et même plus. Elle a entraîné dans l’aventure son conjoint, Jean-Gérard, qui y a investi également beaucoup d’énergie.  

 

La personne à l’origine de la Randonnée des Neiges, Kelly Shires, était une jeune femme ontarienne qui a malheureusement perdu son propre combat contre le cancer du sein le 31 octobre 2004. Avant l’issue fatale de sa maladie, Mme Shires avait mis sur pied avec l’aide de bénévoles, de parents et d’amis, dont sa très proche amie Suzanne Cayley, le Kelly Shires Brest Cancer Snow Run for Fun, qui en était cette année à sa septième année en Ontario.

C’était le rêve de Kelly que de voir de nouvelles sections être lancées aux quatre coins du Canada, et ainsi aider de plus en plus de femmes, en attendant que le remède contre le cancer du sein soit trouvé et que la maladie soit éradiquée.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

Les Motoneiges Géro