Quand je dis un homme et sa passion sa ressemble beaucoup à un homme et son péché dans l’émission de Séraphin mais, la différence est que le pêché est l’amour de la motoneige et non de l’argent.

La personne que je vous présente est mon ami Bob Petit. Un homme qui n’a jamais été reconnu à sa juste valeur jusqu’à dernièrement lors de la radonnée du 30e anniversaire du premier sentier des pionniers.  Sentier qui a débuté en 1975 à Mont-Laurier pour se terminer à Québec.

Grâce à cet homme et beaucoup de ses amis, la motoneige s’est développée au delà des régions. On commence à se visiter de ville en ville par ce sentier. L’organisation des clubs de motoneige au Québec commence à se structurer pour voir apparaître la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

Cet homme que j’ai connu lors des congrès de motoneigistes (où nous avons été en nomination comme personnalités média de l’année au Québec) et dont je n’avais aucune idée du parcours il avait emprunté dans sa vie jusqu’au moment que j’ai pris le temps de discuter avec lui et de le connaître vraiment.

Ensuite j’ai dû prendre une respiration et me dire que cet homme est un pionnier et un visionnaire de la motoneige au Québec et que grâce à lui et ses amis, nous motoneigistes, on ne peut que les féliciter de nous avoir laissé cet héritage de sentiers. Grâce à cette personne nous pouvons aujourd’hui parcourir plus de 33 000 km de sentiers au Québec car ce pionnier nous a tracé le chemin à suivre pour développer le territoire et faire de cette province une destination de rêves pour les touristes.

Je sais que Bob n’est pas connu par tous les motoneigistes au Québec. Il a un cœur d’or et se consacre à sa passion 12 mois par année avec le développement de la motoneige. De plus chez lui dans Lanaudière il a un musée privé chez-lui. Il y a quelque temps de cela j’ai eu la chance de visiter une partie de ce musée. Il y a des photos avec des gens comme le comédien Denis Drouin, Bernard Beauchamps et beaucoup d’autres bâtisseurs de la motoneige. J’espère qu’un jour que ce musée va devenir public et que les adeptes de la motoneige pourront connaître l’ historique des premiers sentiers qui se sont développés de région en région et faire connaître ceux qui ont tracé ces sentiers.

Quel bel héritage que des gens comme Bob Petit nous ont laissé. En terminant, Bob je te remets ce petit cadeau que j’ai écrit pour toi et j’invite les motoneigistes si ils veulent en connaître beaucoup plus sur l’histoire de la motoneige au Québec à te rejoindre sur ton site à l’adresse www.bobpetit.ca .

Concours Gagnez un voyage de 4 jours en motoneige

Pour commentaire vous pouvez me rejoindre [email protected] .