Un nouveau record Guinness en motoneige

Liste des hôteliers

Est-ce que nous allons avoir un nouveau record Guinness en motoneige pour l’année 2007? Possiblement que oui car un Gatinois entreprend un périple de 25 000 km en motoneige d’un océan à l’autre pour se rendre en Alaska et revenir par la suite à son point de départ. Le voyage sera d’une durée d’environ 80 jours.    

Le départ aura lieu dans la municipalité de Mont-Laurier le 27 décembre vers 8 heures AM près de la Cage aux Sports au début du sentier du Petit Train du Nord. L’ancien record Guinness est de 11 604 km.

Il y a quelques jours de cela, j’ai eu la chance de rencontrer cet homme pour savoir les étapes de sa préparation avant de réaliser un tel voyage. En passant,  ce périple n’a jamais été fait par personne dans le passé. Il faut avoir une volonté à toute épreuve. Pour en connaître plus sur cet homme que je surnomme « l’homme des neiges ». Prenez le temps de lire cette chronique et vous serez en mesure d’apprendre ce qui a motivé cet homme à faire un tel voyage.

Qui est cet homme

Yves Leblanc ne pratique la motoneige que depuis 9 ans. Il est natif de Gatineau et, âgé de 49 ans, il est marié à Nicole Leblanc. Il a un fils de 25 ans, c’est un mordu de la nature et de l’aventure. Pendant toute sa vie, il a fait plusieurs voyages qui lui ont permit de découvrir les grands espaces Canadiens. Avec le support de sa famille, il a décidé il y trois ans de cela d’entreprendre un périple en motoneige jusqu’en Alaska. Yves me disait que le record Guinness n’a pas été sa motivation. « Ce qui m’a motivé est le goût de la nature et de l’aventure! De plus, lors de mon périple, je vais me faire de nouveaux amis et connaître des cultures différentes. Le record Guinness est seulement la cerise sur le sundae. »

Le programme Ski-Doo P.A.S.S. finance des projets de clubs

Préparation

Yves prépare son voyage depuis 3 ans. Un de ses amis, Jean-Guy Charrette, qui demeure en Ontario dans la municipalité de Caselman, l’a beaucoup inspiré par son goût d’aventure car lui-même l’an passé a fait un périple du genre, soit le trajet en motoneige de la Colombie-Britannique à Caselman. « De plus, il m’a aidé en me prodiguant de bons conseils en plus de me transmettre ses contacts personnels qui vont être importants pour la réussite de mon voyage. Sans cette aide le voyage aurait pu être retardé d’une année. »

Psychologique

Lors de notre rencontre, j’ai posé la question à Yves : quelle est ta plus grande crainte dans ce voyage? Il m’a répondu : « [ma plus grande crainte est] au niveau psychologique car je suis seul pour faire de la motoneige, mais cela me dérange pas, car dans certaines provinces il va y avoir des motoneigistes qui vont faire une partie du trajet avec moi. De plus, à chaque jour je vais faire la rencontre de nouveaux amis. Si le moral est trop bas, je vais faire une pause de 24 heures ».

Sécurité et survie

Pour le voyage, Yves est équipé d’un satellite, d’un GPS et d’un appareil de détection. Il peut donc être retracé partout dans son voyage en cas d’incident majeur. De plus, il a de l’équipement de survie pour passer au moins deux jours sans problème avant qu’on soit en mesure de le retracer.

 Une motoneige a toute épreuve

Pour faire un tel périple, il a choisi Ski-Doo. Une GSX 600 LIMITÉE pour son confort, sa suspension et le moteur SDI semi injection. « Je crois sincèrement que cette machine va être à la hauteur de mes attentes. De plus, BRP mon donné un support pour l’achat de ma motoneige. »

Commanditaires

« Pour voyage de la sorte, le coût réel est d’environ 50 000$ mais plusieurs commanditaires se son joint à moi. Je peux vous en énumérer quelques uns, soit BRP, Vêtements Chocko design, F Constantineau & Fils, Mont-Laurier, Camoplast, Guardian Mobility, Sps Plein Air, CLD Antoine Labelle et Lead Dog. »

Un nouveau système de financement pour les clubs de motoneigistes du Québec

Le compte a rebours est débuté

Plus que quelques jours avant le grand départ. Yves me disait que ses derniers jours, il va les passer avec sa famille. Lorsque vous aurez terminé de lire cette chronique, prenez quelques minutes de votre temps pour faire parvenir quelques mots d’encouragement à Yves sur son site  www.odysseedesneiges.ca. De plus, Motoneiges.ca va de temps à autre vous donner les commentaires de Yves lors de son voyage. En mon nom personnel et celui du Portail Motoneiges.ca, nous souhaitons à Yves la plus grande des chances pour réaliser son rêve en plus de fracasser un ancien record Guinness.                                

Auberge du Draveur - Motoneige