Un promoteur complètement décontenancé

Liste des hôteliers

Le propriétaire de l’entreprise Passion Québec, Vincent Thierry, est déconcerté. Le sentier provincial de motoneige passait dans sa cour, en face de ses pompes à essence et devant les portes de son dépanneur. Son chiffre d’affaires se déplace un kilomètre plus loin avec le nouveau tracé du sentier.
 
Pour ajouter aux problèmes du développeur de tourisme hivernal, qui s’active depuis 10 ans au pied de la montagne, la municipalité de Falardeau a vendu les terrains qui longent le nouveau sentier de motoneige à un concurrent qui construira un dépanneur avec un poste d’essence d’ici le début de l’hiver.

"On vit des choses difficiles au Valinouët. J’ai déjà investi plus d’un million de dollars dans mon entreprise qui compte plus de 20 unités d’hébergement et qui peut accueillir 180 clients par jour. La municipalité a vendu un terrain qui m’était promis pour que je construise une auberge, un projet de 2,5 millions de dollars. Je poursuis le conseil municipal devant les tribunaux pour avoir vendu mon terrain où je devais construire mon auberge", dénonce Vincent Thierry qui se pose de nombreuses questions dans ce dossier.

"Je devais déménager mes installations de la station d’essence près du troisième stationnement de la station de ski près de l’auberge où passera le nouveau tracé du sentier de motoneige mais la municipalité a cédé mon terrain", s’explique mal l’homme d’affaire d’origine française.

Lire l’article complet…

Le chroniqueur Patrick Roch se joint à l’équipe de Motoneiges.ca
Auberge du Draveur - Motoneige