Une autre grande année pour les manufacturiers

Liste des hôteliers

Tous ceux qui ont quand même l’esprit ouvert à notre sport, même ceux qui ne sont pas motoneigistes, vous diront que ce qui se fait actuellement dans le développement des motoneiges est exceptionnel. Malgré une production mondiale qui va à peine atteindre 160 000 unités cette saison pour les 4 grands, on a encore droit à un ratio sans pareil de nouvelles technologies par rapport à tout autre véhicule récréatif comparable. Quand on regarde notre sport comme n’importe quel autre sport motorisé, donc d’un point de vue purement « affaires», rien à voir avec le point de vue du passionné pour qui la dernière phrase ne fait pas de sens, avouons que c’est un mystère en soi. Mais restons « objectifs », tant qu’on peut l’être, cette industrie relativement petite par rapport à d’autres véhicules comparables réussie à nous épater d’année en année et ce, tant par son innovation, son dynamisme que par la passion qui anime ses adeptes et bénévoles.

L’année 2009 ne fait pas exception à la règle, car les manufacturiers présentent une multitude de nouveautés toutes plus excitantes les unes des autres. Certes, on remarque que les stratégies des manufacturiers semblent tantôt diverger sur certaines orientations, tantôt converger sur plusieurs autres. Mais une chose est certaine, tous les représentants rencontrés lors du SnowShoot 2009 en mars dernier à Grand-Lake au Colorado, nous ont convaincus qu’ils sont sérieux dans leurs intentions de faire avancer notre sport. Les motoneigistes de la classe « touring » seront particulièrement gâtés cette saison avec plusieurs nouveaux modèles exceptionnels proposés par les 4 grands manufacturiers. Ceux-ci proposent de la puissance, du confort et du luxe pour tous les goûts… Il ne suffit que de laisser parler votre cœur … ou votre allégeance. Une autre tendance remarquée est du côté de la motoneige utilitaire… Plusieurs nouveaux modèles avec chenille de 20 pouces sont offerts à ceux qui cherchent une machine de travail qui peut aussi être utilisée comme motoneige de randonnées en sentiers. Du côté de la montagne, la tendance est toujours aussi présente afin d’offrir LA meilleure motoneige qui pourra surpasser les autres dans la poudreuse et en ascension. Évidemment, tous les manufacturiers veulent se démarquer au niveau des compétitions de SnowCross qui occupent une place importante dans le marketing de notre sport. Finalement, la tendance à centraliser les masses est maintenant un standard de l’industrie, tout comme la « normalisation » des catégories de motoneige qui contribue à aider les clients à s’y retrouver.

Murdoch Masters : la 5e édition de la grande compétition de motoneige et de snowbike

Mais il reste plusieurs éléments qui semblent moins convergents entre les manufacturiers : consommation d’essence, 2 ou 4 temps, poids, émissions polluantes, course à la puissance, et même la stratégie versus le prix de vente des véhicules. Ce sont ces points qui peuvent trahir, en partie, les différences de stratégie des manufacturiers. Mais la encore, ce que nous voyons aujourd’hui n’est pas une garantie de ce que nous verrons demain… On a vu dans le passé des orientations de manufacturiers changer de façon importante en l’espace d’une année. Sans avoir une boule de cristal sur le futur, regardons pour chacun des manufacturiers les faits saillants qui les démarquent les uns des autres et qui ont particulièrement attiré notre attention lors de nos essais, en mars dernier, lors du SnowShoot 2009.

Arctic-Cat
Comment passer à côté de la nouvelle version du Suzuki 4 temps à 1056cc muni d’un turbocompresseur. Offert sur le châssis TwinSpar en version motoneige de puissance ou touring, ce nouveau groupe moteur est tout simplement spectaculaire en accélération et à haute vitesse. Il faut également noter l’adaptation très réussie du châssis TwinSpar sur les BearCat avec le moteur à 4 temps de 120hp ou encore, avec le 2 temps de 550cc. Pour ceux qui ont la nostalgie des Firecats, les Crossfire et spécialement les modèles « R », sont destinés à tous ceux qui se cherchaient depuis la disparition des célèbres F7. Notons également le guidon télescopique très pratique sur plusieurs modèles dont les séries « M » et « SnoPro ». Fidèle à ses habitudes, Arctic-Cat présente des graphismes et des couleurs très éclatantes sur leurs véhicules, tout comme sur leurs vêtements qui plairont à bon nombre de motoneigistes.

Polaris
Du côté de Polaris, on continue de vouloir reprendre le leadership du marché avec ce qui a fait leur succès dans les années 80 et 90 … La motoneige la plus rapide, la plus maniable et surtout, le meilleur rapport qualité-prix sur le marché. Marqué l’an passé par l’arrivée de la série shift, cette position stratégique du manufacturier américain se traduit cette saison sur presque tous les prix de ces modèles versus la compétition. Côté 4 temps, on continue avec le surprenant 750cc turbocompressé qui développe un performant 140hp combiné à un excellent système d’entraînement : à essayer dans la version Touring. Pour les durs de durs, la série « Assault » prend le marché des motoneigistes extrêmes… Une coche de plus que le Dragon qui n’est déjà pas délicat : Pilote douillet s’abstenir ! Pour ceux qui cherchent un rapport qualité prix imbattable avec une performance impressionnante et une maniabilité exceptionnelle, le IQ600 reste l’une des meilleures motoneiges dans sa catégorie. Du côté de la montagne, soulignons les modèles RMK qui seront encore en demande cette saison pour les amateurs de poudreuse… On note d’ailleurs des ventes impressionnantes de cette série au Québec. Ceci dit, les rumeurs sont de plus en plus soutenues pour qu’il y ait de grosses surprises pour l’année 2010 chez Polaris.

BRP annonce des motos électriques Can-Am

Ski-Doo
Encore une fois cette saison, les gens de chez Ski-Doo ne lésinent pas sur les nouveautés… À croire que les cycles de nouvelles technologies des manufacturiers sont devenus des cycles annuels. Arrivée des châssis RevXR et RevXU sur plusieurs modèles du manufacturier. Ces châssis sont des évolutions directes du RevXP apparu l’an passé. Coté moteur, Ski-Doo a décidé de « régler » la question de 2 ou 4 temps en proposant deux moteurs propres et performants : le 600HO ETEC et le 1200 4TEC. Après plusieurs années de questionnement de l’industrie sur la bonne stratégie moteur, BRP a décidé de prendre une orientation… Répondre aux deux grandes solitudes. Développant respectivement 120 et 130 chevaux vapeur, ces deux nouveaux moteurs réunis risquent de répondre à plus de 75% des besoins du marché.  Fait à noter, la cure d’amaigrissement se poursuit chez Ski-Doo avec une motoneige à quatre temps de moins de 500 lbs, soit la MXZ-1200 TNT.  BRP innove aussi du coté des utilitaires avec le nouvel Expédition à chenille de 20 pouces ultraléger tout comme dans le Touring avec la série GTX muni d’amortisseurs variables à air. Finalement, on appréciera une amélioration appréciable du confort des modèles 2009 avec deux corrections à la SC-5 (géométrie et amortisseurs) ainsi qu’une mousse plus moelleuse qui compose maintenant les sièges.

Yamaha
Du coté du manufacturier Japonais, on s’est ajusté au rythme effréné du marché en revenant avec deux nouveautés importantes pour 2009. Tout d’abord, on réintroduit la tendance des motoneiges  « super-hybrides » à 144 pouces avec la Nytro XTX comme l’avait fait Polaris avec la SwitchBack 144 voilà quelques années. Mais cette fois-ci, on propose une suspension arrière avec un angle de 6 degrés, à partir de l’endroit où une glissière de 121 pouces se termine. Cette nouvelle configuration propose divers avantages dont une conduite plus facile ainsi que moins de friction en sentiers, tout en profitant de la chenille de 144 pouces dans la poudreuse.  Mais la grosse annonce pour le Québec est définitivement l’arrivée, très attendue, des Venture GT et TF à châssis DeltaBox II équipées du nouveau moteur Genesis 120 à injection directe.  Déjà aux essais du printemps, l’équipe du Magazine Motoneiges.ca à pu apprécier la douceur du nouveau moteur et le potentiel de ce modèle pour le marché Québécois. Naturellement, la qualité de fabrication et la finition de ce modèle sont en ligne avec la tradition du manufacturier. Fidèle à ses habitudes, Yamaha a effectué une multitude d’améliorations sur l’ensemble de ses modèles tel que le tunnel des modèles Phazer qui devrait être moins « sensible » aux accumulations de glaces.

Démystifier la nouvelle Loi sur les véhicules hors route

Conclusion
Tous s’entendent pour dire que l’année 2009 est une autre année de grands crus. Rien pour aider les futurs acheteurs à s’orienter dans cette multitude de nouveautés. C’est pourquoi nous vous proposons de visiter notre nouveau « Guide d’achat interactif 2009 » afin de vous aider à faire votre choix. Bien que nous n’ayons pas fait l’essai de tous les modèles offerts en 2009 (plus de 100), nous avons quand même une sélection de 35 modèles à vous proposer qui ont réellement été essayés par notre équipe. En plus des fiches techniques des motoneiges et des faits saillants de nos essais, vous pouvez poser vos questions sur nos impressions sur ces motoneiges directement à nos pilotes. En espérant que ce concept saura vous plaire et vous aidera dans vos démarches.

Grand Salon Motoneige Quad 2022