Une équipe des Basses-Laurentides exécute des sauvetages hors route

Une équipe des Basses-Laurentides exécute des sauvetages hors route

SAUVETAGE. Un accident de motoneige faisant en décès est survenu le 2 mars dernier dans le parc des Laurentides. Il semblerait que les ambulanciers auraient refusé de porter secours au blessé indiquant ne pouvoir qu'agir sur les routes. Mais qu'en est-il des accidents hors route?

Les résidents des Basses-Laurentides peuvent compter sur Alain Goyette et son organisme Sauvetage A.G. pour un sauvetage hors du réseau routier. Depuis 1997, M. Goyette ainsi que d'autres passionnés de la motoneige et du VTT forment une équipe d'intervention dans la région. «J'avais demandé à un patrouilleur sur les sentiers de motoneige qui viendrait me chercher advenant un accident. Je n'ai pas aimé la réponse indiquant que personne ne pourrait me secourir convenablement sauf si les ambulanciers ont un accès direct. J'ai eu la folle idée de mettre sur pied des équipes qui pourraient venir en aide aux accidentés hors route», a indiqué Alain Goyette.

Au fils des années, bien des gens ont apporté leur soutien à l'organisation ce qui lui permit de s'incorporer, devenir organisme de bienfaisance, augmenter sa flotte d'équipement, approfondir ses connaissances et établir des partenariats solides avec d'autres organismes et entités paragouvernementales. «J'ai suivi de nombreuses formations d'intervention sur glace, sur l'eau, des cours d'alpiniste et de sauvetage en milieu non accessible», a expliqué M. Goyette qui a une entente avec la Ville de Mirabel depuis près de 20 ans. Depuis, il a signé des ententes avec la majorité des villes des Basses-Laurentides. Il a ouvert une nouvelle division dans la MRC de Bécancour, en 2010.  

Sauvetage A.G. compte deux autres missions, soit la recherche de personne disparue et la couverture d'événements sportifs et communautaires sur l'ensemble de la province du Québec. En effet, son groupe d'une trentaine de bénévoles se partage la tâche lors d'événement tel l'Ironman de Tremblant. En comptant les événements sportifs, Sauvetage A.G. répond en moyenne à 150 appels par années.

Rappel de sécurité important chez Ski-Doo

Les sauveteurs sont intervenus auprès de deux motoneigistes, le 6 février dernier. En plus de trois employés du service de sauvetage privé, une vingtaine de pompiers, ainsi que le service de police de la Ville de Mirabel ont pris part à l’opération. Il s'agit du seul incident pour lequel M. Goyette et son équipe des Basses-Laurentides ont été contactés en 2016.

Motoneiges Ski-Doo