Snow Shoot 2017 : Coups de coeur de Stéphane Miville

Snow Shoot 2017 : Coups de coeur de Stéphane Miville

Arctic Cat

Le retour de la Thundercat!!!

Notre pilote d’essai Stéphane sur la Thundercat 2017
Notre pilote d’essai Stéphane sur la Thundercat 2017

L’entente de partenariat avec la compagnie Yamaha fait encore un petit nouveau cette année dans la gamme Arctic Cat. Un tout nouveau moteur est né pour remplacer le bon vieux 1100 turbo de la compagnie Suzuki. Il s’agit ici d’un trois cylindres de 998 cm3 à quatre temps, avec 3 papillons d’admission et turbo compressé. La puissance estimée par les ingénieurs serait de 180 chevaux, par contre nous tous qui l’avons essayé, nous nous entendons pour dire que ce chiffre est très conservateur. Il nous a été permis durant notre séjour à West Yellowstone, de voir à plusieurs reprises des sourires en coin de la part des représentants des deux compagnies lorsque l’on mentionnait quelques mots au sujet de la puissance de ce nouveau bolide… Le mot d’ordre était un 180 ch facile, nous disait-on…  

Bien que ce moteur soit le centre d’attraction pour 2017 chez le manufacturier de Thief River Falls, mon coup de cœur réside sur l’ensemble de l’œuvre. Dès les premiers kilomètres sur la Thundercat, on ressent un sentiment de légèreté qui nous fait oublier le gros 4 temps…

Je crois bien que les ingénieurs ont vraiment voulu ramener la sensation que l’on retrouvait il y a des années sur les bonnes vieilles Thundercat, puissance, tenue en sentier et confort… En effet, l’amalgame du châssis, de la calibration de la Slide-Action 137 pouces/347,98 cm, des amortisseurs Fox Zero QS3 en font une motoneige extrêmement facile à conduire. Je me suis questionné au premier contact si j’étais bien sur le 998 cm3, très peu d’effort au guidon, tellement qu’on se croirait sur un 600… Les skis avec lisses doubles décalées font du très bon travail, on ne ressent pratiquement aucun louvoiement, ils adhèrent de façon très efficace en virage, pas de sur ou sous virage. Malgré l’effet de légèreté, le devant demeure soudé au sol, juste besoin de sortir un peu du châssis en virage agressif et le tour est joué. Très très surprenant…

Moteur 998 cm3 à 4 temps turbo
Moteur 998 cm3 à 4 temps turbo

Piston et valves en coupe du 998 cm3
Piston et valves en coupe du 998 cm3

Côté performance, pas un doute, c’est la motoneige la plus puissante jamais vendue de série par un manufacturier. Au moment d’écrire ces lignes, déjà un résultat de dynamomètre circulait sur les forums avec au-dessus de 200 ch… Les poulies Team font du très bon boulot, de plus en nouveauté sur tous les modèles munis du moteur turbo, la nouvelle Team Rapid Response II, qui élimine la nécessité d’ajuster la hauteur de la courroie sur la poulie menée. Ajoutez à ça le nouveau design de panneaux latéraux et capot avec le nouveau phare avant à DEL, qui en fera un hit assuré en 2017 ! Assurément mon coup de cœur chez AC pour 2017 !!

Polaris

Moteur 800 cm3 Cleanfire
Moteur 800 cm3 Cleanfire

Je crois que le qualificatif de raffinement serait le mot à utiliser pour 2017 chez Polaris. Il m’est très difficile de déterminer une seule motoneige comme coup de cœur pour 2017, car très franchement, toute la gamme était très surprenante… Mon coup de cœur va sans aucun doute au moteur 800 cm3, on parle d’environ 10 % d’augmentation du ratio poids-puissance en 2017 sur certains modèles. 

Stéphane Miville sur la XCR 2017
Stéphane Miville sur la XCR 2017

Après une multitude de modèles essayés, je ne peux passer sous silence la nouvelle XCR !! Prêt pour la course de cross-country, ce petit bolide est un mix entre un PRO-S et PRO-X, châssis renforcé, plusieurs pièces de suspension en Chromoly, des berceaux de suspension renforcis, même les roues de suspension sont pleines pour plus de solidité. En sentier, la calibration des amortisseurs Walker Evans est un peu moins rigide que celle de la PRO-X, donc tout de même relativement confortable dans les petites bosses, et lorsque ça devient accidenté, le plaisir commence, avec le 800 Cleanfire comme motorisation… Un petit bijou…

La même réflexion revient année après année au sujet de Polaris au Snow Shoot, est-ce les gens sur place qui font un travail formidable ? Est-ce leur grande expérience en montagne et calibration en altitude qui font la différence ? Chose sûre, c’est que les ajustements et calibration d’embrayage, moteur et suspension sont toujours au point pour cet évènement. Les personnes sur place sont attentionnées et minutieuses, elles valident auprès de nous à chaque retour comment ça été, comment nous avons trouvé la motoneige etc. C’est digne de mention…

Ski-Doo

MXZ X 850 2017
MXZ X 850 2017

Grosse année chez Ski-Doo en 2017, nouveau moteur, nouveau châssis, nouvelle poulie d’embrayage, etc. Très intéressant pour nous, journalistes !! Bien que le nouveau 850 cm3 soit vraiment une toute nouvelle technologie dans le monde du deux temps, ce n’est pas ce qui a retenu le plus mon attention lors des essais, mon coup de cœur va à la quatrième génération du châssis REV !!! Vous connaissez l’expression « qui me va comme un gant » ? Ou « que l’on est donc bien dans nos vieilles pantoufles » … Et bien voilà ma réaction après quelques kilomètres avec le nouveau châssis… En version X avec le nouveau bloc d’élévation de guidon ajustable, on peut transformer notre monture facilement d’une conduite relaxe à une conduite agressive en quelques secondes. Le plus intéressant est tout l’effort mis pour améliorer l’ergonomie du pilote en conduite agressive. On débute par la forme des nouveaux panneaux latéraux Ergo-Step, qui permettent un déplacement nettement plus efficace vers l’extérieur avant de la motoneige en virage agressif. Le nouveau tunnel biseauté jumelé au nouveau siège plus étroit facilite les passages gauche-droite. Autre changement, l’élimination des côtés extérieurs des cale-pieds facilitant la sortie du pied en conduite très agressive. Et pour terminer, la partie supérieure du cale-pied est maintenant ajustable pour offrir la possibilité au conducteur de se retenir avec le dessus du pied lorsqu’il sort complètement de la machine.

Bielle du 850 E-TEC
Bielle du 850 E-TEC

Vilebrequin du 850 E-TEC
Vilebrequin du 850 E-TEC

Le 850…  Impossible de ne pas vous en glisser un mot, je qualifierais d’ingénieux la construction de ce deux temps qui a été pensé en fonction de la durabilité… Comme vous le savez probablement déjà, un deux temps sera toujours plus vulnérable par sa conception versus un 4 temps. Mais si on mélange certaines technologies comme l’a fait Rotax, on obtient un résultat final très intéressant !! L’élément important est sans aucun doute le nouveau vilebrequin qui est maintenant en deux pièces reliées par le centre, chacun des balanciers est forgé en un seul morceau. Il fallait donc redessiner des nouvelles bielles et roulements à aiguille en deux morceaux pour venir se fixer au vilebrequin, comme dans le monde automobile… Côté performance, faites attention à tout ce qui peut se dire, aucun doute le 850 est performant, les prototypes essayés manquaient un peu de reprise, mais avaient une vitesse de pointe plus rapide que tous les 800 cm3 de la compétition ! J’ai bien hâte de le réessayer au niveau de la mer…

Yamaha…    

Sidewinder
Sidewinder 

Sidewinder, Sidewinder, Siiiidddeeewiiinnnder !!!  Que dire de plus, de conception entièrement nippone, ce nouveau turbo vient hausser la barrière en 2017… Puissance, réponse, douceur, voilà les qualificatifs qui me viennent à l’esprit pour ce nouveau 998 cm3 turbo compressé !! Comme mentionné avec Arctic Cat, les chiffres avancés sont très conservateurs, mais chose certaine, ça tire… Yamaha a mis le paquet en 2017, pas moins de 12 modèles de Sidewinder, en passant par des versions 129 pouces/327,6 cm avec des crampons de 1.25 pouce/3,175 cm jusqu’aux versions montagne de 162 pouces/411,5 cm avec des crampons de 3 pouces/7,6 cm !! Bref, il y en a pour tous les goûts.


Stéphane Miville sur la Sidewinder L-TX LE

Pour ma part, je suis tombé en amour avec la Sidewinder L-TX LE, chenille de 137 X 1.25« /348 X 3,175 cm , amortisseurs Fox Zero QS3 Kashima, skis Tuner. La combinaison du châssis avec le 998 turbo est impressionnante, dans les bosses normales de sentier, la suspension travaille très bien laissant présager une motoneige beaucoup plus légère. C’est reconnu, les skis Tuner offrent beaucoup de mordant, dans un sentier sinueux, la Sidewinder demeure clouée au sol, et je peux vous dire que c’est très difficile à suivre en sentier, il est certain que dans des conditions plus extrêmes où les bosses sont beaucoup plus grosses, l’effet de lourdeur se fera ressentir, mais en conditions plus normales, la conduite est presque irréprochable. Il y avait quelques temps que l’on espérait quelque chose de performant avec une bonne position de conduite et du confort chez Yamaha… On l’a !!! Bravo !!