Yamaha SR-Viper S-TX 2015 : Analyse pré-randonnée

Yamaha SR-Viper S-TX 2015 : Analyse pré-randonnée

Ça y est! Elle est arrivée… La nouvelle Yamaha SR-Viper S-TX est dans le cabanon et j'attends fébrilement l'arrivée de la neige pour entreprendre les essais de ma nouvelle monture. Pendant cette période d'attente, j'en profite pour faire une analyse des caractéristiques de ce modèle est très bien adapté pour les conditions que l'on retrouve au Québec.

En février dernier, lorsque le fabricant Nippon nous avait présenté sa gamme 2015 (Lire…), les projecteurs de bien des médias se sont tournés vers les nouveaux modèles de montagne soient les SR-Viper M-TX de 153 pouces et de 162 pouces. Étant tout d'abord un motoneigiste de sentier, mais qui aime de temps à autre parcourir des territoires non surfacés, mon attention s'est principalement tournée vers le nouveau venu dans la catégorie hybride : le SR-Viper S-TX. Pas besoin de vous dire que j'étais comblé lorsque Yamaha Canada m'a confirmé que c'est ce modèle que j'aurai la chance de conduire pour la saison 2014-2015.

Yamaha SR-Viper S-TX DX 2015 : Une motoneige hybride conçue pour le marché du Québec
Yamaha SR-Viper S-TX DX 2015 : Une motoneige hybride conçue pour le marché du Québec

Voici donc un résumé de mon analyse pré-randonnée de la SR-Viper S-TX 2015 :

Châssis SRV
La SR-Viper est construite sur le châssis SRV de 141 pouces conçu par Arctic Cat. Ce châssis se distingue des autres châssis de la gamme Yamaha par sa légèreté et le fait que le pilote se situe plus près du centre de gravité de la motoneige. Ceci permet aux modèles SR-Viper d'être plus maniables et plus confortables principalement en terrain accidenté.

Après avoir fait l'essai de la version 137 pouces de ce châssis la saison dernière, je m'attends à une meilleure flottabilité en une meilleure traction en hors-piste puisque le S-TX est muni d'une chenille Cobra de 1,352 po.

Suspension 
La SR-Viper S-TX est équipée de la suspension SRV à l'avant et de la Dual Shock SR 141 à l'arrière. On retrouve des amortisseurs modulaires à gaz haute pression (GHP) à l'avant et une combinaison d'amortisseurs C43 R13 à GHP et de FOX Float 2 à l'arrière. 

Essai de la Polaris 650 Indy VR1 2021 

J'avais bien apprécié le travail des amortisseurs arrière FOX Float au cours des dernières années pour le confort et la polyvalence d'ajustement qu'ils procurent tant en sentier qu'en hors-piste. 

À l'avant, les amortisseurs GHP font habituellement un bon travail, mais j'avoue que j'aurais aimé avoir les FOX Float 3 comme sur le Viper X-TX ou le L-TX SE. C'est peut être qu'un petit caprice de ma part, mais je serai fixé au cours de la saison.

Moteur et embrayages
Au niveau de la motorisation, je suis définitivement en terrain connu puisqu'il s'agit du moteur tri-cylindre de 1049cc qui a équipé plusieurs des motoneiges d'essai que j'ai conduit au cours des dernières années. 

Les poulies Yamaha sont reconnues pour leur souplesse et leur fiabilité au sein de l'industrie. Elles offrent de très bonnes performances et la durée de vie des courroies est vraiment impressionnante.

L'année dernière, on pouvait lire plusieurs commentaires sur la vitesse de pointe des  SR-Viper par rapport aux FX-Nytro. Effectivement, les Viper n'atteignent pas les mêmes vitesses alors il sera intéressant de voir si cela est toujours le cas cette saison. D'un autre côté, avec une limite de vitesse de 70kph au Québec, est-ce vraiment si important?

Conduite
Cette année les SR-Viper (sauf les modèles M-TX) sont équipés de la nouvelle version des skis Syntoniseur. Ces skis sont de type à doubles quilles. Naturellement, changement de patins rime avec changement de comportement principalement en sentier. J'ai vraiment hâte de pouvoir voir comment se comporte la motoneige dans les virages. De plus, est-ce que ces skis Syntoniseur éliminent complètement ou en partie le louvoiement? 

Caractéristiques de série
Lorsqu'on regarde la SR-Viper S-TX, on remarque tout de suite qu'elle est équipée d'un pare-brise plus haut ainsi que d'un porte-bagage tubulaire à l'arrière. Pour ce qui est du pare-brise, je ne suis pas friand des versions très basses. Je préfère la protection contre le vent et les intempéries qu'offre une version de hauteur moyenne. D'ailleurs, c'est ce que j'avais fait posé sur le L-TX de l'année dernière.  

Essai de l’ensemble Stoke non isolé de 509

Le porte-bagage sera très utile pour y attacher un bidon d'essence, un sac de voyage de grande capacité, du matériel de photographie… C'est assuré que je vais grandement l'utiliser lors de mes longues randonnées. 

Le S-TX comprend également un sac de rangement à l'arrière (entre le siège et le porte-bagage). Il est possible d'y loger une courroie de rechange ainsi que divers items que vous désirez apporter avec vous. 

Autre caractéristique digne de mention est le siège chauffant. En effet, bien que je n'ai jamais eu l'occasion de rouler pour une saison une motoneige équipée d'un siège chauffant, je suis content que le S-TX en soit muni. À quelques occasions au cours d'une saison, ce type d'équipement peut faire la différence entre avoir froid et être bien au chaud.

Prêt pour la saison?
L'objectif des essais long terme est de pouvoir observer le comportement d'une motoneige dans diverses conditions d'enneigement, de température et de sentier tout au long d'une saison. Voici quelques questions générales auxquels ces essais nous permettront de répondre en profondeur avant la fermeture des sentiers au printemps :

  • Comment se comportera la SR-Viper S-TX en sentier?
  • Comment se comportera la SR-Viper S-TX en hors-piste?
  • Quel sera le niveau de confort de la motoneige pour de petites, moyennes et longues randonnées?

Tout au long de la saison, vous pourrez me suivre sur le Magazine Motoneiges.ca ainsi que sur la page Facebook de Motoneiges.ca (facebook.motoneiges.ca). Voici y retrouverez des rapports, articles et de nombreuses photos…

Il ne me reste maintenant qu'à attendre la neige afin de pouvoir débuter les essais de la SR-Viper S-TX 2015!