16 ans, l’âge minimum pour conduire une motoneige ?

Liste des hôteliers

S’il n’en tient qu’à la ministre Julie Boulet, il faudra bientôt être âgé d’au moins 16 ans pour avoir le droit de conduire une motoneige ou un véhicule tout terrain (VTT) au Québec.

«J’y crois profondément à ce changement de règlement-là, a indiqué, hier, la ministre déléguée aux Transports. Un adolescent de 14 ans n’a pas toujours le poids pour assurer la stabilité d’un véhicule aussi lourd et puissant qu’une motoneige ou un VTT. Ce n’est pas sécuritaire. On pense que c’est raisonnable d’assurer la sécurité d’un maximum d’usagers en imposant un âge minimum de 16 ans.»

Mme Boulet a émis ces commentaires à sa sortie de la commission parlementaire qui se penche sur le projet d’encadrement des véhicules hors route du gouvernement Charest. En plus de cette hausse de l’âge minimum, Québec envisage d’obliger les jeunes de 16 et 17 ans à suivre une formation et à obtenir un certificat d’aptitude.

Une escorte adulte

Présent à la commission parlementaire, le directeur général de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), Raymond Lefebvre, souligne que le Québec est déjà la province canadienne la plus restrictive en la matière.

«On ne remarque pas de problème avec les 14-15 ans, mais si c’est nécessaire, on est prêt à accepter une formule d’escorte adulte, comme pour les motocyclettes», a-t-il indiqué. M. Lefebvre précise que 735 adolescents — sur les 70 000 motoneigistes québécois membres de la FCMQ — ont suivi une session de formation à la motoneige l’an passé.

La ministre Boulet voudrait faire adopter ce printemps un projet de loi sur l’utilisation des véhicules hors route, essentiellement pour combler un vide juridique. En effet, à compter du 1er mai 2006, l’interdiction faite aux citoyens d’intenter des poursuites en raison du bruit ou des odeurs des véhicules hors route sera levée.

La nouvelle loi reconduirait jusqu’en mai 2009 cette immunité pour 10 000 km de sentiers reliant des régions québécoises entre elles.

RedBull SLEDHAMMERS est de retour à Ski La Réserve le 2 avril
  • L’industrie des véhicules hors route emploie quelque 14 700 personnes et suscite des retombées économiques de 800 M$ par an.
  • Le Québec compte environ 50 000 km de sentiers accessibles aux véhicules hors route.
  • Référence: Journal de Montréal

     https://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2006/03/20060308-082500.html

    Motoneiges Ski-Doo