7 choses à savoir avant d’assurer votre motoneige au Québec

Assurer votre motoneige

La saison froide est à nos portes, ce qui signifie que les Québécois pourront bientôt pratiquer leurs sports et loisirs d’hiver préférés. Selon des statistiques de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la quantité de motoneigistes est en hausse. En effet, en 2020, il y avait 222 934 motoneiges enregistrées sur le territoire québécois.

La motoneige permet de profiter pleinement des paysages de notre bel hiver!

Même si ce loisir procure un grand sentiment de liberté, les motoneigistes sont contraints de respecter certaines obligations. Afin d’éviter les mauvaises surprises en profitant de l’air frais, nous avons listé les sept choses à savoir avant d’assurer votre motoneige. D’ailleurs, il est possible de profiter de votre motoneige tout en faisant des économies! Notre équipe s’est penchée sur les éléments importants à considérer lors du choix de votre assurance motoneige.

  1. Les obligations de base en motoneige

Si vous êtes sur le point de vous acheter une motoneige, assurez-vous aux obligations de conduite! Tout d’abord, vous devez être âgé de minimum 16 ans et avoir un permis de conduire valide. Les conducteurs de 16 et 17 ans doivent également être titulaires d’un certificat de compétence pour conduire des motoneiges au Québec. Si le permis est pour apprenti conducteur, le motoneigiste doit être accompagné d’une autre motoneige dont le conducteur est titulaire, depuis au moins quarante-huit mois, d’un permis de conduire. Si vous ne répondez pas à ces premières obligations, vous devriez probablement retarder votre achat.

Par ailleurs, sachez que le port du casque est obligatoire en tout temps. Vous devez également avoir une plaque d’immatriculation valide fixée sur votre motoneige et respectez la vitesse maximale de 70 kilomètres à l’heure.

  1. L’obligation d’être assuré

Point très important, vous devez savoir que vous êtes obligé d’obtenir une assurance en responsabilité civile pour votre motoneige avant de l’utiliser! En effet, selon la Loi sur les véhicules hors route, vous êtes dans l’obligation de détenir une assurance responsabilité civile d’un montant minimal de 1 000 000 dollars. Cela garantit l’indemnisation d’un préjudice matériel ou corporel causé par votre véhicule. Votre motoneige fait partie des véhicules hors route ciblés par cette loi.

Si vous ne respectez pas cette obligation, vous êtes passible d’une amende variant de 375 à 750 dollars. Au-delà de la pénalité financière, la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) ne couvre pas vos blessures ni celles de votre passager ou passagère lors d’un accident entre motoneigistes. Il vaut mieux prévenir et avoir une assurance adéquate, les accidents sont imprévisibles!

  1. L’assurance responsabilité civile (obligatoire)

Comme mentionné, vous devez absolument avoir une assurance responsabilité civile. Il s’agit en fait du minimum! En effet, cette assurance vous protège contre les dommages causés à votre motoneige si vous avez une collision au Québec et que vous n’êtes pas tenu responsable. Si vous êtes tenu responsable, cette assurance couvre les dommages matériels et corporels causés à autrui.

Donc, cette assurance ne couvre pas les frais si votre motoneige est endommagée, par exemple lors d’un feu. Par ailleurs, si vous vous blessez, aucun dédommagement n’est prévu par la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ).

  1. Protection de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ)

Pour obtenir une assurance responsabilité civile simplement, il est possible de devenir membre de la FCMQ. En effet, en détenant la vignette de la FCMQ, vous profitez automatiquement de l’assurance minimale exigée. L’assurance incluse ne couvre toutefois pas les frais de dommages à votre motoneige.

Par ailleurs, si vous êtes membre, vous avez accès à l’ensemble des sentiers balisés de la FCMQ.

  1. Protection optionnelle : dommage matériel

Comme vous l’avez compris, si vous êtes responsable d’un accident, que votre motoneige brûle, qu’elle soit abîmée ou même volée, vous n’êtes pas couvert! En effet, si le motoneigiste n’a pas d’assurance en cas de collision ou sortie de sentiers ou autre, sa motoneige n’est pas couverte qu’il soit ou non responsable. Il peut poursuivre le fautif, mais par défaut il ne sera pas couvert. Ainsi, si le motoneigiste qui a causé l’accident n’a pas d’assurance, il devra le poursuivre afin d’ obtenir une compensation pour les dommages matériels à son véhicule.

Si vous souhaitez avoir une assurance pour ce type de couverture, vous devez vous référer à un assureur privé. D’ailleurs, pour économiser, nous vous conseillons de prendre votre assurance responsabilité civile auprès du même assureur. En optant pour la couverture de dommages matériels, vous aurez plusieurs options supplémentaires comme les dommages durant les collisions ou les renversements, une protection en cas de sinistres causés par un feu, du vandalisme, le vol, etc.

  1. Protection optionnelle : frais juridiques

Autre protection optionnelle, la protection juridique peut être très intéressante. Cette couverture peut, entre autres, vous aider à payer les honoraires d’avocat et des frais engendrés par des procédures judiciaires afin d’être dédommagé à la suite d’un accident.

En effet, il est parfois nécessaire de faire des procédures judiciaires pour prouver sa non-responsabilité lors d’un accident.

  1. Le prix de votre assurance

C’est bien beau de parler des assurances obligatoires et optionnelles, mais combien devez-vous vous attendre à payer?

Les assureurs tiennent plusieurs éléments en compte pour déterminer le coût de votre assurance : votre expérience de conduite, votre âge, l’usage que vous faites de votre motoneige, la catégorie de votre véhicule, la force du moteur et le territoire où vous circulez.

Vous ne pouvez pas influencer le coût déterminé par l’assureur, mais vous pouvez modifier le montant de votre franchise. Il s’agit du montant que vous devez payer en cas de réclamation. Par exemple, si vous avez opté pour une franchise de 1000 dollars et que vous avez des frais de 2500 dollars à la suite d’un sinistre, l’assureur paiera 1500 dollars et vous paierez la balance de 1000 dollars. Plus le montant de votre franchise est élevé, plus votre prix d’assurance est bas.

Par ailleurs, pour réduire le coût de votre assurance, vous pouvez ajouter certains accessoires à votre motoneige comme un système antivol.

Bien choisir son assurance

Maintenant que vous êtes un expert des assurances pour motoneige au Québec, il est temps de choisir l’assureur parfait pour vous! Nous vous invitons donc à utiliser le comparateur d’assurance motoneige de Hardbacon. Il s’agit d’un outil gratuit qui vous permet de comparer les prix de plusieurs assureurs. Cela peut vous permettre d’épargner des centaines de dollars par année!

Afin d’être certains de bien comprendre les couvertures que vous choisissez, nous vous conseillons fortement de parler directement à un agent de la compagnie d’assurance. Évitez les mauvaises surprises en cas de réclamation!

Auteure : Katherine Parent