BRP Summit SP 600 R E-TEC versus Polaris Pro RMK 650 Patriot

Propriétaires de chalet, adeptes de hors-piste recherchant une machine à moindre coût, Polaris et BRP offrent une motoneige de leur flotte permettant diversité, économie, fiabilité et performance ! Les prouesses technologiques de la dernière décennie permettent à ces deux rivaux manufacturiers de livrer une machine polyvalente et versatile. Elle a suffisamment de cœur au ventre pour atteindre tous les sommets du paysage québécois.

Les dés sont jetés entre ces deux bolides d’essai !

BRP Summit SP 600 R E-TEC versus Polaris Pro RMK 650 Patriot

Objectivement. je tiens à rassurer nos lecteurs qu’en tant que pilote d’essai, j’ai testé ces deux machines sur plusieurs centaines de kilomètres avant de faire un compte-rendu. Les deux étaient dotées de chenilles 154 po 2,5 po pour la Summit et 155 po 2.6 po pour la RMK.

Souvent reniées par les amateurs de performance, il existe selon moi une fausse croyance et un certain déni vis-à-vis les classes 600/650 cc. La preuve est que BRP a retiré la Summit SP 600 R des modèles 2023. Et pourtant, il faut vraiment les essayer pour pouvoir se rendre compte que le plaisir et les performances sont au rendez-vous.

Plus légères que leurs consœurs 800/850 cc, les machines light BRP et Polaris sont moins sujettes à la chaleur interne des composantes mécaniques ce qui leur donne un gain sur la longévité et la fiabilité. Autre fait à noter est que la valeur de revente pour les usagers 600/650 rehausse le prix de celles-ci en raison de leur rareté.

Les chassis

Le 600 R E-TEC développe 125 hp versus environ 135 hp pour le 650 Patriot de Polaris. Les performances du châssis Matryx de Polaris sont réputées pour permettre de meilleures sorties en neige profonde puisque la plateforme Gen4 aura tendance à creuser son chemin et s’enliser. De plus, l’évacuation de la neige du traineau Summit se fait moins bien que le POPO. Par conséquent, cela ajoute un poids à celui-ci.

Nez à nez, la combinaison du châssis Matryx Pro RMK 650 offre définitivement de meilleures performances pour les puristes de montagne et vous amènera là où vous désirez monter ! La courbe de puissance du 650 Patriot est tellement impressionnante qu’elle se compare à la classe 800 cc. Le comportement est si vif et dynamique qu’il faut plusieurs sorties avant de maîtriser les courbes étroites du châssis Matryx version hors-piste. L’ensemble de la motorisation et le son du Matryx sont plus lourds et brutaux tandis que ceux de la Summit sont plus doux et moins saccadés.

Pour sa part, la Summit remporte la palme pour sa stabilité en boisé semi-montagneux de même qu’en sentiers fédérés pour se rendre au chalet par exemple. L’économie essence/huile du 600 R E-TEC demeure aussi imbattable. Le châssis et la maniabilité Gen 4 font aussi de la Summit une machine familiale ultra fiable de chalet. Le moteur est incroyablement doux et ronronne de sorte que les vibrations ne se propagent pas au guidon ni aux marchepieds.

Polaris BRP

 

Suspensions

L’agencement des suspensions HPG du Summit SP à huile ou Walker evans du RMK sont corrects jusqu’au niveau de pilotage intermédiaire. La Summit est souple et se comporte assez bien en sentier pour une machine de montagne. Il pourrait toutefois y avoir réfection des suspensions pour des plus performantes. Les monotubes avants de la Summit deviennent rapidement désuets lorsqu’on la pousse dans des sauts et des bosses.

La Polaris Pro-Rmk arbore de plus gros amortisseurs d’origine Walker Evans monotude à gaz qui sont beaucoup plus fermes et de meilleure qualité. Ces amortisseurs vont assurer de meilleures performances que les HPG de la Summit. Toutefois, il s’agit selon moi des amortisseurs d’entrée de gamme ! Si votre budget le permet, vous pouvez changer l’ensemble d’origine par des amortisseurs avec réservoirs externes. Le coût pour cette réfection est d’environ 3500 $ ce qui n’est pas négligeable.

Motorisations

Par temps glacial, les deux motorisations sont presque sans reproche. Je le mentionne, car la Polaris émet, durant les premières minutes de démarrage à froid, beaucoup de fumée grise et brune. Bien que cela ne soit pas nuisible pour la mécanique, le propriétaire de Matryx devra aussi être vigilant quant à la courroie d’entraînement Quickdrive. Celle-ci a tendance à être figée dans la glace au bas de la panne (couvercle protecteur).

Le bon vieux marteau de « ruber » est fort utile au déglaçage des composantes mécaniques telles que la suspension et le dessous du châssis. De plus, les panneaux de côté de la RMK ont tendance à bomber en raison de l’accumulation de neige entrant dans la cabine et se logeant dans les mousses protectrices des panneaux. Celles-ci se transforment en glace et les mécanismes d’attache et de verrouillage des panneaux gèlent du même coup. (photo 6)

Polaris BRP

 

Le démarreur léger Shot BRP fait saliver bien des propriétaires de Polaris qui en rêvent depuis sa sortie. Pour avoir à relancer le moteur des douzaines de fois au cours d’une journée, les riders hors-piste en savent quelque chose ! Considérant que le poids d’un démarreur/batterie conventionnel rehausse la masse d’environ 18 lbs, il serait intéressant pour Polaris d’offrir l’innovation Shot qui le rehausse uniquement de 2-3 lbs.

Conclusion

Il est difficile de trancher afin de déterminer qu’elle est la meilleure entre ces deux machines, je dirais que le corps plus large de la Summit fait d’elle une machine moins réactive, mais plus prévisible que la Pro-RMK. La transmission P-drive tarde quelque peu versus la P-85 de Polaris dans les accélérations vives et fait que la RMK 650 est mieux adaptée aux pentes escarpées.

Le châssis Matryx est aussi plus facile à coucher et s’adaptera mieux au sidehill ainsi qu’aux différents tricks que nous tentons tous d’essayer. Toutefois, la Summit 600 R E-TEC est une motoneige douce et plaisante à conduire pour les amateurs de poudreuse en vallée et chemins forestiers et elle est bien adaptée aux hivers du Québec. La technologie E-TEC est de fine pointe et se marie bien au châssis GEN4.

N’hésitez pas à consulter les liens connexes: