Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015 : Premières impressions

Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015 : Premières impressions

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015

Quoi de plus plaisant que d’enfourcher pour la toute première fois sa nouvelle motoneige. La majeure partie du temps, nous n’avons pas eu la chance d’essayer notre achat avant sa livraison. On voit notre modèle sur le WEB ou dans un salon quelconque, et ce plusieurs mois avant son arrivée et puis arrive ce moment tant attendu… C’est magique.

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015Garde neige Arctic Cat!!

Suite à l’arrivée tardive de la neige dans les basses Laurentides, rien de moins que les Monts Valin pour mettre les premiers kilomètres au compteur… Les premiers tours de moteur se sont effectués à une température de -25 degrés Celsius… j’appréhendais un démarrage difficile vu l’absence de démarreur électrique. Curieusement trois coups de corde on suffit pour démarrer le 800 HO. À cette température, le moteur a besoin de réchauffement avant de partir, question de laisser les pièces métalliques monter tranquillement à leur température d’utilisation. Après seulement quelques kilomètres, plusieurs points positifs et points d’amélioration ont fait surface.

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015Moteur 800 HO 

La puissance du 800 HO se fait bien sentir, la réponse lors de départ arrêté est très efficace et puissante, par contre lors de reprise, soit en sorti de virage ou en ligne droite, la calibration de l’embrayage fait en sorte qu’il est difficile pour le moteur d’atteindre la révolution moteur recommandée de 8100 tour. Étant en période de rodage et une toute première sortie, il sera plus exact de revenir en milieu de saison avec l’évolution.

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015Suspension Slide Action 137«

Point de vue suspension, la version SnoPro est très rigide. L’ajustement arrière était au plus mou, par contre la pré-charge de l’amortisseur central était assez élevée, vu la température très froide, j’ai décidé de remettre à plus tard l’ajustement. Mais il est certain qu’une pré-charge moins élevée au niveau du centre va améliorer le confort dans les petites bosses.

Polaris 850 Matryx Khaos Slash 155 2022 - Bilan de mi-saison... Jetons un coup d'œil.

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015
Amortisseur Fox Float 3

Les amortisseurs avant à l’air FOX FLOAT 3 offrent de belles possibilités, la version 3 semble avoir une progressivité plus linéaire que les versions précédentes, c'est-à-dire que l’on obtient une très bonne adhérence des skis sans avoir besoin d’une forte pré-charge, afin conserver un bon niveau de confort. Je vous reviendrai avec quelques essais à ce niveau

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015Ski et lisse au carbure

La plus belle surprise fut au niveau de la conduite, les skis sont tout simplement soudés au sol, il faut être vraiment agressif pour que le ski intérieur quitte le sol en virage. Nos premiers kilomètres se sont effectués dans 3 à 5 pouces de poudreuse, et en aucun cas j’observais du sous-virage, dès que je tournais le guidon, la réaction était instantanée, comme on dit… ça vire sur un 10 cents!! La combinaison de la quille agressive des skis avec les lisses au carbure profondes procure un bon sentiment de stabilité, et aucun louvoiement n’est ressenti. Et malgré cette bonne portée au sol, l’effort demandé pour tourner le guidon est étonnamment très faible!

motoneige Arctic Cat XF8000 SnoPro 137 2015
Pare-brise bas SnoPro

La version SnoPro n’est pas une version très chaude pour le pilote, vu le pare-brise bas. Il faut donc être bien habillé.  Un pare-brise plus haut comme sur les modèles LXR ou Crosstour par exemple serait préférable pour une meilleure protection contre le vent, tant au niveau des mains que du corps.

Après avoir parcouru environ 600 kilomètre en trois jours, j’ai pu tester la motoneige dans plusieurs conditions. Les points forts sont sans aucun doute la maniabilité et la précision de conduite. Les points d’améliorations, résident essentiellement dans le confort dans les petites bosses, et une meilleure calibration des embrayages.

Lors de mes prochains kilomètres, je vais diminuer la pré-charge centrale, et observer s’il y a amélioration du confort sans faire de compromis sur la conduite. La partie embrayage sera plus complexe, car je vais devoir probablement changer les rampes et ressort de poulie primaire (clutch)!!

Essai: casque Altitude 2.0 Hi-Flow et lunettes Aviator de 509

Ne manquez pas la suite les mordus!!!

Stéphane Miville

Motoneiges Ski-Doo