Bilan de la Ski-Doo Renegade X-RS 850 E TEC 2022

Voici le bilan de mon essai de la motoneige Ski-Doo Renegade X-RS 850 E-TEC 2022. Au cours de la saison, j’ai fait plus de 5000 km en sentier avec des conditions de toutes sortes : sentier très durci, enneigé, bossé, et ce, avec des températures qui oscillaient entre +12 C et – 42 C. Cette motoneige d’essai a donc été mise à l’épreuve lors de plusieurs randonnées.

Un point important, les endroits où j’ai fait mes essais étaient très diversifiés, montagneux, beaucoup de courbes, de terrains accidentés, des sentiers en ligne droite et pour terminer, à quelques reprises, du hors piste sur des chemins forestiers. Cette motoneige hybride a donc été soumise à plusieurs conditions afin que je sois en mesure de vous donner la meilleure analyse sur son comportement.

Le châssis REV Gen 4

Le châssis Gen 4 et son look attire l’attention des autres motoneigistes dans les sentiers. En effet, son design lui procure une allure racée et sportive. Lorsque nous sommes assis aux commandes, notre position est beaucoup plus avancée. Ceci nous procure donc une position idéale pour une conduite sportive.

Les panneaux Ergo-Step nous protègent très bien du vent. Ce qui est aussi un avantage avec ce châssis est d’adopter plusieurs positions tout en gardant un bon contrôle sur la motoneige. De ce fait, la fatigue se fait moins sentir. L’habillement du châssis, par les deux panneaux latéraux qui donnent accès à l’intérieur du compartiment-moteur. L’intérieur des panneaux est couvert d’un produit style éponge qui réduit de beaucoup le bruit du moteur. À l’intérieur, on retrouve un emplacement pour y placer la courroie de rechange.

En ce qui concerne l’appui-pied RS, on y retrouve, sur le côté, des petites dents qui servent d’antidérapant .

Que ce soit lors de la conduite en sentier ou hors sentier, la motoneige est très maniable et elle répond facilement aux commandes du conducteur. À noter ici que cette motoneige n’est pas une motoneige adaptée pour le hors sentier extrême. J’ai cependant eu beaucoup de plaisir sur des chemins forestiers non surfacés.

Moteur Rotax 850 E-TEC

Ce moteur de 849cc développe 165 hp. Il répond très rapidement à la demande lorsqu`on presse l’accélérateur, ce qui rend la conduite agréable en sentier. Pour un conducteur à la conduite sportive, cela va répondre à ses attentes sans aucun doute.

Lors de mes essais dans toutes sortes de conditions, le moteur a fait environ 14 à 16L/100 km. Le réservoir de 36 litres nous procure une autonomie de plus de 200 km. La consommation d’huile est d’environ, 1 litre aux 280 à 300 km.

Le moteur ne dégage à peu près pas de fumée et le bruit n’est pas héritant pour l’oreille
En temps froid, jusqu’à -42c lors des tests, le moteur démarre facilement et sans hésitation.
Un point qui m’a déçu est lors de l’accélération. Pour se rendre à 50% de l’accélérateur, le moteur répond rapidement . Après le 50%, la réponse est plus lente et prend plus de temps à prendre de la vitesse.

Cadran

L’affichage ACL couleur comprend la technologie BRP Connect. La plupart des données se perçoivent très bien de la position du conducteur, mais pour l’affichage de l’heure et du kilométrage, les chiffres devraient être plus grands pour faciliter leur lecture lorsqu’on roule. Le kilométrage à parcourir pour atteindre votre destination est mis à jour en temps réel.
Ce qui rend ce cadran très intéressant et pratique pour le conducteur est de pouvoir collecter vos données avec votre téléphone cellulaire. À partir de votre WiFi et l’application BRP GO, vous êtes en mesure de planifier votre trajet de la journée, suivre votre itinéraire et ainsi éviter de vous engager dans un mauvais sentier. BRP GO est aussi une application intéressante pour éviter de vous tourner ou regarder dans vos miroirs pour savoir si les autres motoneigistes vous suivent. Elle permet de retracer les membres de votre groupe et vous donne leur positionnement sur la carte.

Le cellulaire est placé dans un sac en nylon situé à l’avant .Celui-ci est chauffé et une prise USB s’y trouve pour connecter votre téléphone à l’écran. Le compartiment de rangement à l’avant est pratique pour placer les enregistrements et divers petits articles.

On retrouve, sur l’écran de gauche, l’information qui concerne surtout la motoneige : température du moteur, jauge d’essence, température pouce et poignées chauffants, kilomètres parcourus , RPM, heure. Sur le côté droit de l’écran on y retrouve les paramètres d’affichage : «communicateurs» pour enregistrer votre appareil et recevoir des appels téléphoniques ou écouter de la musique, unités de mesures, langue.

Advenant qu’un code d’avertissement apparaisse à votre écran s’il y a une problématique sur la motoneige, ces données sont accessibles avec le cadran. Le numéro du code vous apparaît et par la suite vous pourrez contacter votre concessionnaire et lui transmettre l’information.
Cela vous évite de vous rendre avec votre motoneige chez votre concessionnaire ou même mettre fin à votre randonnée.

Pour le cadran, il y a deux modes d’affichages manuels, soit sombre et clair et pour l’automatique, l’écran s’ajuste à la lumière ambiante. Le cadran est un atout de plus pour le conducteur et va devenir un outil indispensable. Sûrement que les concepteurs de ce cadran n’ont pas terminé d’incorporer de nouvelles applications. L’avenir va nous le dire.


Première suspension électronique dans l’industrie

J’étais très impatient de faire l’essai de la Smart Shox. Terminé le temps où il fallait ajuster manuellement la suspension à mesure que les conditions changeaient. Le système s’occupe de l’ajustement en tenant compte d’une foule de paramètres. En effet, le système Smart Shox comprend plusieurs capteurs qui informent en temps réel.

Lors de mes essais, j’ai remarqué qu’au moment de négocier les courbes, la motoneige ne dérapait pas vers l’extérieur dû au fait que l’amortisseur extérieur devenait plus rigide et celui de l’intérieur s’assouplissait. Cela me permettait de prendre les courbes sans diminuer ma vitesse .

Lors de sentiers avec des bosses, j’ai placé la motoneige en mode Confort et définitivement la motoneige est plus confortable. Lorsqu’on l’ajuste en mode Sport à une vitesse plus grande dans les bosses, la suspension ne s’affaisse pas et c’est plus facile pour le conducteur de garder une stabilité sur sa motoneige. On y retrouve la même situation en bosses plus extrêmes lorsqu’on place la motoneige en mode Sport plus.

Pour ma part, avec ce modèle de motoneige qui est muni de suspension et d’amortisseurs de haute qualité, la nouvelle suspension électronique apporte l’efficacité maximale aux composantes de la suspension.

À la suite des résultats obtenus, je ne crois pas que j’investirais dans l’achat de cette nouvelle suspension semi-active. Mais je laisse cela à chacun de vous de prendre la décision qui vous convient lors de votre achat. Prenez le temps de faire l’essai de cette suspension avant de prendre votre décision.

Accessoires divers

Cette saison, BRP a décidé de placer deux points d’attaches linQ car auparavant, la motoneige arrivait avec un point d’attache seulement. Le nouveau propriétaire devait faire l’achat d’un 2e au besoin.

Pour le pare-brise, il était trop court pour moi. Cela donnait une belle apparence à la motoneige, mais en temps très froid, l’apparence n’a plus d’importance et un pare-brise plus long protège davantage du vent.

Le guidon ajustable est un plus pour le conducteur, car lors de longues randonnées, il est possible de placer le volant à la position désirée.

Les miroirs sont bien placés sur le pare-brise, ce qui permet au conducteur de bien percevoir les motoneigistes qui le précèdent. Facile de les ajuster .

La motoneige était équipée de grattoir à neige (Ice Scratcher)qui ont donné de très bons résultats sur un sentier avec surface durcies ou un sentier avec peu de neige . Ma motoneige n’a jamais chauffé. L’accessoire a fait ses preuves et selon moi, cela devrait être un accessoire obligatoire sur une motoneige.

Au début, lorsque je me suis assis sur la motoneige, j’étais sceptique sur le côté confort lors de longues randonnées J’étais habitué à des modèles avec un siège plus large et épais. Les concepteurs de cette motoneige se devaient de placer un siège qui se jumelait au style mince très sportif tout en gardant un bon confort. Je le confirme, le siège est très confortable, les apparences sont parfois trompeuses.

La chenille Ice Rpipper XT avec crampons moulés permet une meilleure stabilité sur une surface glacée et apporte un freinage précis sans dérapage. Un plus pour la sécurité du conducteur sur les surfaces glacées.

Pour les skis, j’ai placé le produit Snowtracker, un modèle semi-agressif. Je n’ai remarqué aucun louvoiement et une conduite très précise lors de négociation des courbes.
En terminant, j’ai été très satisfait de conduire la Ski-Doo Renegade X-RS 850 E-TEC avec Smart Shox. J’ai particulièrement apprécié les performances du moteur, sa maniabilité, sa conduite sportive ainsi que le système Smart Shox.

J’ai aussi bien aimé son comportement lors de mes petites sorties en hors sentier. Pour ma part, je recommande cette motoneige sans hésitation.

Remerciement à mes partenaires d’essais

J’aimerais remercier les équipements Maniwaki qui m’ont offert le prêt de cette motoneige pour mes essais long terme cette saison. Permettez-moi de vous inviter à leur rendre visite et aller rencontrer l’équipe sur place qui saura vous donner le service à la hauteur de vos attentes et vous conseiller sur tous les produits BRP.

Auberge du Draveur - Motoneige