Essai: casque Altitude 2.0 Hi-Flow et lunettes Aviator de 509

Pour la saison 2020-2021, j’ai eu la chance de faire l’essai de deux nouveautés du côté de 509 : le casque Altitude 2.0 Hi-Flow et les fameuses lunettes Aviator qui font leur grand retour, à mon plus grand bonheur. Sans plus attendre, passons à mon bilan d’essai de ces deux items!

Casque Altitude 2.0

Le casque Altitude 2.0 Hi-Flow se veut une variante du casque Altitude 2.0 standard qui offre une meilleure entrée d’air au niveau de la muselière. Il faut dire que ce dernier n’était pas un premier de classe à ce niveau. Cette nouvelle version offre une meilleure ouverture en “mesh” quasi complète à l’avant. 509 offre également un embout de caoutchouc pour fermer ce trou pour les conditions plus froides, mais rien à faire: je n’ai jamais réussi à l’installer. Quoi que j’essaie, le bouchon ne veut simplement pas entrer dans les petits trous (comme si le pattern était différent à celui sur le casque), j’ai donc dû me résigner à rouler avec le casque ouvert toute la saison.

Voyez toute la ventilation que permet le Hi-Flow

Personnellement, j’adore rouler mes casques de type full-face avec le masque inclus qui vient me pincer le nez pour complètement sceller l’air et l’empêcher de monter embuer ma lunette. Malheureusement, bien que compris dans la boite, j’ai l’impression que ce dernier compromettait la performance de l’entrée d’air dans le casque. Et la cerise sur le sunday: ajuster ce masque est simplement un cauchemar. Il n’offre aucune latitude pour bien s’asseoir sur le nez, ce qui m’a forcé à devoir agrandir les trous pour pouvoir le tirer plus vers mon nez. Notez également que le tissu a tendance à déchirer près de la pince de métal.

Pas moyen de bien asseoir le masque sur mon nez

Sur une note un peu plus positive, le casque est très confortable, et franchement très léger à 1200 grammes! De plus, le système Fidlock est très pratique pour attacher et détacher rapidement le casque. Si comme moi vous avez peur que ça se détache tout seul, sachez que c’est très solide.

Essai: les gants Yukon de CKX

Au niveau entrée d’air, c’est très bien lorsqu’on roule. En montagne, l’air entre bien et on ne s’essouffle pas excessivement. La plus belle preuve que le système fonctionne est en sentier, à haute vitesse, où on a carrément l’impression de ne pas avoir de muselière. Particulièrement lorsqu’il fait froid, je ne recommande pas le Altitude 2.0 Hi-Flow en sentier, sauf si vous mettez l’embout pour boucher l’entrée d’air. Je sais que ça semble bizarre de parler de sentier avec un casque fait pour le hors-piste, mais la réalité est que plusieurs doivent faire du sentier pour trouver de la neige au Québec.

Lunettes Aviator

Les fameuses lunettes Aviator! Depuis que 509 est de retour comme partenaire avec le Magazine que je répète à quel point c’était dommage que les Aviator ne fussent plus offertes. Hé bien c’est réglé: elles sont de retour! J’étais tellement excité par leur réintroduction que si 509 ne m’en avaient pas envoyé une paire, je les aurais achetées moi-même. Notez que 509 m’a envoyé la version Fuzion, que je ne recommande pas pour les pilotes hors-piste. Afin de bien faire mon essai, j’ai changé la vitre pour une plus ventilée.

Pour être prêt pour n’importe quel scénario pour cette saison, j’ai fait l’achat de deux vitres additionnelles, ainsi que de la boite rigide à lunettes (lien ici https://ride509.com/products/universal-goggle-hard-case). Ainsi, ça m’a permis d’essayer directement, à partir de la montagne, la fonctionnalité la plus intéressante des Aviator à mon avis: le système 5MAG. Je ne sais pas pour vous, mais changer des vitres sur des lunettes standard est un supplice; je n’arrive jamais à bien refermer un coin de la lunette, introduisant un filet d’air et de neige. Avec 5MAG, il suffit de “twister” la lunette et boum, la vitre est prête à être retirée. Simple, n’est-ce pas? Attendez le meilleur: insérer la vitre est encore plus facile. En effet, rapprocher la vitre sur le cadre est suffisant pour que les aimants fassent le travail pour nous, et une fois que c’est en place, ça ne bouge pas de là. Je n’exagère pas en disant que ça prend moins de quinze secondes pour changer la vitre sur les lunettes Aviator.

CKX Ungava: essai du manteau
Le système 5MAG est ridiculement simple à utiliser!

Le seul bémol que je vois à ces lunettes est au niveau du champ de vision vertical. Je trouve que ma vision est obstruée au bas de la lunette, où mes yeux voient le coussin de la monture de la lunette. Du point de vue vision périphérique, c’est très bon, même si quelques degrés de plus ne feraient pas de mal.

Pour la buée, je n’ai eu à changer ma vitre que deux fois au cours de la saison! D’ailleurs, je blâme le masque du casque Altitude 2.0 et sa difficulté d’ajustement dont je parle plus haut pour ces deux épisodes de buée. Je suis presque certain qu’avec une étanchéité parfaite au niveau du casque, les Aviator auraient eu un score parfait.

Conclusion

Après une saison complète à essayer le combo Altitude 2.0 Hi-Flow et Aviator, j’en viens avec une conclusion mitigée. D’un côté, je suis carrément en amour avec les lunettes Aviator et les recommande chaudement. Pour avoir essayé la quasi-totalité de la gamme de lunettes 509 l’année dernière, il n’y a aucune comparaison à faire, les Aviator sont simplement supérieures à tous les niveaux.

De l’autre côté, bien que j’ai apprécié le casque Altitude 2.0 Hi-Flow et ses fonctionnalités de base, je reste un peu sur ma faim au niveau du système Hi-Flow. Je m’attendais à une ouverture de la muselière plus modulaire (pourquoi ne pas prendre avantage du système 5MAG ici aussi?) et à une meilleure performance, spécialement lorsqu’on ne roule pas. Sur une note plus positive, cela reste un casque léger, confortable et à un prix franchement attrayant.

Comme toujours, j’aimerais remercier 509 et MSD de m’avoir permis de faire cet essai tout au long de la saison! Vous pouvez également lire mes commentaires sur le reste de mon équipement sur le Magazine!

Pour plus d’informations sur les produits, visitez le site de 509. 

Ski-Doo Renegade XR-S 2022, le plaisir y est!
Auberge du Draveur - Motoneige