Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020 - motoneiges - motoneigistes

Parfois dans notre industrie, il est facile de perdre le nord et de s’engouffrer dans une vision de surpuissance du marché la motoneige. Trop souvent, notre œil est porté vers le haut de la gamme que nous offrent les fabricants. Nous en venons à oublier que les chevaux vapeur ne font pas foi du plaisir éprouvé. C’est pourquoi j’évoquerai peu de spécification dans ce bilan. Mon attention sera dirigée vers les comportements et sensations de conduite. 

Si vous avez lu mon analyse pré randonnée, vous le savez : j’ai plusieurs questions auxquelles je dois répondre. En voici donc mes impressions après plusieurs heures passées sur et hors sentier.

Comportement sur sentier

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020 - motoneiges - motoneigistes

Bien entendu, l’Expedition Sport se veut très appréciable sur le sentier. Son grand banc deux places est confortable pour le pilote et son passager. Il ne nuit pas aux manœuvres lors de conduite plus agressive en sentier. Les accélérations sont franches sans être explosives. Celles-ci en mode sport sont fort appréciables. Les reprises sont bonnes sans être folles. Sur ma configuration actuelle de suspension, lors de forte accélération, les deux skis quittent la surface enneigée. J’ai personnellement fait le choix que le véhicule soit plus léger des skis pour avoir plus d’aisance à tourner le guidon et plus de flottaisons hors sentier. Je vous réserve un tableau lors de mon bilan final avec toutes les configurations essayées. 

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020 - motoneiges - motoneigistes

La motoneige est prévisible, mais présente certains comportements dont nous devons garder à l’œil. Les skis Pilotes DS2 ont une légère tendance à chasser les pistes des autres motoneiges. Ce n’est pas dangereux et cela n’arrive pas assez souvent, pour que je m’en inquiète personnellement. Évidemment, le pont sur cette motoneige est très long, donc il est évident que celle-ci est bien accrochée au sentier. J’ai découvert au long de mes randonnées qu’il est préférable de laisser la charnière libre à l’arrière, cela diminue l’effet de poussée en virage causé par la très grande chenille du véhicule. Somme toute, cette motoneige est plaisante en sentier et se comporte admirablement bien malgré sa chenille très longue. J’ai apprécié le grand pare-brise en randonnée à deux, celui-ci repousse les rafales, garde pilote et passager à l’abri. En occurrence, pour les balades en sentier l’Expedition Sport est un excellent choix, spécialement si vous avez régulièrement un passager avec vous. 

Polaris INDY XCR 650 128 2022: Bilan d'essai court terme

Comportement hors sentier

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020 - motoneiges - motoneigistes

1. Retirer le dossier du banc deux places.
Check!
2. Retirer ou remplacer le pare-brise par un bas ou simplement le plastique de Summit. 
Check!
3. Ajuster la sangle à l’avant du charriot de votre suspension arrière au plus long ou presque.
Check!
4. Démarrer la motoneige et avoir du plaisir.
Check! 

Comme vous pouvez le voir, ce n’est ni dispendieux ni difficile de profiter de son Expedition Sport pour sortir des sentiers battus. J’ai parcouru de belles distances en dehors des pistes avec ma motoneige d’essai, voilà ce que j’en pense : L’Expedition sport en REV Gen 4 flotte très bien sur la neige, sans aucun doute, elle surpasse le précédent modèle sur l’ancien châssis pour cet aspect. Je ne suis pas un expert en hors-piste, toutefois j’ai trouvé facile d’incliner la machine et de la faire obéir à mes désirs. Entreprendre les manœuvres est simple et nécessite peu d’effort même si cette motoneige n’est pas à proprement spécialiser telle une Summit pour affronter la neige profonde.

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020 - motoneiges - motoneigistes

Je suis très impressionné par l’aisance de cette motoneige sur la neige vierge. Elle se déplace en surface et réagit à la moindre variation sur les marches-pieds. Combinez le tout avec du contre-braquage et vous obtenez un véhicule qui tient bien ses lignes sur les terrains en angle. Toutefois, l’Expedition Sport n’est pas la motoneige avec les crampons les plus agressifs de l’industrie, bien que la chenille soit longue. Il est donc important de maintenir un bon Momentum lorsque les pentes sont plus prononcées, ou dans les endroits où la neige est plus profonde. Bien entendu, la motoneige est plus lourde que ses consœurs munies de moteur deux-temps. Elle ne possède pas non plus la réactivité de ces dernières. Toutefois, lorsqu’on s’habitue avec le moteur 4 temps, l’Expedition Sport 900 ACE prend tout son sens. Il y a une certaine latence qui est bien présente au niveau de l’accélérateur et cela même en mode sport. Donc cela prend plus d’anticipation et de prévoyance pour ne pas s’enliser, mais dans l’ensemble la motoneige se débrouille très bien hors sentier.

Essai de la Expédition Xtreme 2023 900 ACE R Turbo

Bilan de mi-saison Expedition Sport 900 ACE 2020 - motoneiges - motoneigistes

En conclusion, j’adore mon essai et je ne peux oublier de remercier l’équipe de chez Roger A. Pelletier de me permettre d’avoir une motoneige aussi polyvalente et plaisante à conduire pour ma saison 2019-2020. Je vous reviens donc en fin de saison pour compléter mon bilan d’essais de l’Expedition Sport 900 ACE 2020. Pour le moment, je ne peux que vous conseilliez de visiter votre concessionnaire Ski-Doo. Cette motoneige mérite vraiment un essai surtout si vous êtes à la recherche d’un véhicule multifonction.                 

Motoneiges Ski-Doo