Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options…

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra

Plusieurs adeptes de motoneige, comme moi, aiment filmer leurs prouesses lors de leurs sorties ou aiment prendre de belles prises de vue en guise de souvenir. J’ai donc pensé vous donner quelques exemples qui pourraient être intéressants pour vous avec différentes prises de vue que j’ai expérimentées au fil des années. Évidemment, chacune d’entre elles procure des avantages et des inconvénients, je vais donc prendre le temps de bien expliquer ceux-ci dans l’article qui suit.

Fixations principales sur le corps 

Premièrement, la prise de vue sur le dessus du casque est la prise de vue la plus populaire. J’ai moi-même adopté celle-ci durant plusieurs années, car elle est facile à fixer et il s’agit de la position la plus simple à installer. Cette prise de vue permet d’avoir une bonne vision vers l’avant en suivant la direction du casque du conducteur. Cependant, si l’on désire avoir aussi une vision sur nos mouvements et notre bolide, je trouve que cette fixation limite cela, surtout pour les casques de type hors-piste, car la palette diminue le champ de vision de la caméra vers le bas. Un autre inconvénient est lorsqu’on se retrouve en forêt ou dans des secteurs moins dégagés avec beaucoup de branches, je trouve que la caméra peut être parfois plus accrochant, car on ajoute de la hauteur au casque.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Ensuite, une autre prise de vue sur le casque, celle que j’adopte maintenant d’ailleurs, est la prise de vue sur le côté du casque. Je trouve que cette position est celle qui procure le plus d’avantages, car en n’étant pas obstrué par la palette, on peut bien voir nos mouvements, en même temps de voir la direction de notre champ de vision. C’est surtout ce que j’aime de la caméra sur le casque, car on peut voir la direction que l’on veut et non seulement la direction que la motoneige pointe. Ce point de vue n’a pas non plus le désavantage d’être accrochant comme la position expliquée précédemment.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Une autre fixation possible qui peut être bien est le harnais de caméra pour la poitrine. Cette position est excellente pour voir les mouvements du conducteur et on a vraiment une belle vue des sentiers. On ne peut cependant pas voir ce que l’on regarde, car elle pointe dans la même direction que les épaules. Un autre point avec cette fixation est que ce ne sont que des courroies qui attachent la caméra, il y a donc plus de vibration que celle sur le casque. Par contre, avec les nouveaux modèles de caméras GoPro qui stabilisent les vidéos, ce problème n’est plus tellement un enjeu, tout dépendamment du modèle qui est utilisé.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Fixations sur la motoneige 

Maintenant, pour ce qui est de la fixation sur la motoneige, j’ai fait plusieurs tests. Celles que je retiens sont les suivantes, soit la fixation vers le conducteur par le devant et par le derrière de la motoneige. Je ne recommande pas de fixer la caméra sur la motoneige pour filmer à l’avant, car on n’a pas aucun visuel sur le conducteur, ses mouvements et la caméra a beaucoup de vibration directement sur le parechoc. De plus, la caméra ne peut pas suivre la direction du regard, ainsi, on peut souvent manquer l’action qui n’était pas dans l’axe de la motoneige.

Pour la fixation du devant vers le conducteur. Cette configuration peut être intéressante, car elle met vraiment l’emphase sur le pilote et ces mouvements lors de manœuvres plus techniques, ce qui peut vraiment donner un bel aperçu de lui. Aussi, dans une montagne, lors de l’ascension, cette position pour offrir une belle vue du panorama. Un inconvénient de cette fixation est que pour les amateurs de hors-piste, au travers des branches, la caméra est le premier obstacle. Il y a donc un danger qu’il y ait un bris, mais surtout, que la caméra se déplace.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Une seconde position est la fixation sur le parechoc arrière de la motoneige. On peut bien voir les mouvements du corps. En revanche, le problème avec cette position est que l’on ne voit pas vraiment le visuel à l’avant donc cette position met aussi vraiment l’emphase sur la position du pilote, mais pas sur le panorama.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Petit extra…

Depuis la sortie de la première caméra GoPro, j’ai eu la chance de vraiment bien expérimenter, mais surtout, de tester plusieurs options. J’ai donc décidé de partager deux d’entre elles qui offrent des photos intéressantes. La première est la fixation au pare-brise à l’aide d’une ventouse qui permet d’avoir une vue rapprochée sur le pilote.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Une autre prise de vue est avec un bâton inséré dans un sac à dos. Il y a plusieurs modèles disponibles sur le marché, mais j’ai décidé de fabriquer le mien avec un tuyau d’acier fileté. On a vraiment des photos différentes et originales avec ce système, mais il faut être dans un espace ouvert pour pouvoir l’utiliser, sinon, il est certain que c’est très accrochant avec cette hauteur.

Caméras de type GoPro : Fixer sa caméra, les options… - motoneiges - motoneigistes

Il ne reste maintenant qu’à mettre sur caméra les prouesses et panoramas magnifiques qu’offre notre sport favoris…

Grand Salon Motoneige Quad 2022