Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

Plus de 2000 km s’affichent au compteur de l’Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018 et il est venu le temps de vous livrer mon bilan de mi-saison. Mes impressions envers cette motoneige sont toujours aussi positives et je dirais qu’elles sont même meilleures. Je vais me faire un plaisir de vous l’expliquer en parlant de nouveaux aspects.

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

Je vais tout d’abord traiter de son côté utilitaire ainsi que de son comportement avec un passager lors de ballades en sentiers. De plus, j’ai compilé ma consommation d’essence et d’huile jusqu’à présent pour vous la partager. Suivez-moi dans mon analyse plus approfondie de l’Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018 : Une motoneige bonne à tout faire!

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

La Norseman au travail avec une gratte pour niveler les sentiers.

Dans le dernier mois, j’ai pu mettre à l’épreuve son côté utilitaire qui n’avait pas beaucoup été exploité jusqu’à maintenant. Les aptitudes pour travailler de la Norseman 6000 m’ont grandement impressionné puisque le tout se fait de façon très aisée et les composantes de la motoneige sont solides pour accomplir de dures tâches. Après tout, la Norseman 6000 est en premier lieu classée dans la famille des utilitaires d’Arctic Cat et on comprend rapidement qu’elle est très compétente dans ce créneau.

Ainsi, j’ai pu tracter une gratte pour niveler les sentiers sur le domaine familial. Cette rude tâche s’est effectuée rapidement, sans que la motoneige semble forcée à se déplacer malgré un poids considérable accroché à l’arrière. Il est donc facile de la diriger et l’équilibre général de la monture est conservé même avec une charge qui cherche à se promener de droite à gauche.

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

La Norseman 6000 qui donne son aide à la cabane à sucre.

Avec le printemps qui sonne à nos portes, il est venu le temps d’envisager la saison des sucres et c’était le « timing » parfait pour faire briller l’Arctic Cat Norseman 6000 en lui installant un traîneau de bois rempli d’objets pour entailler les érables. Encore une fois, elle s’est montrée excellente dans de telles circonstances pour accomplir la tâche sans broncher. Et pour avoir essayé de nombreux modèles pour compléter cet ouvrage, la Norseman a clairement excellé puisque l’embrayage Arctic Drive composé des poulies TEAM Rapid fournit des décollages tout en douceur et une efficacité remarquable à basses vitesses.

Arctic Cat Mountain Cat M8000 154 avec ATAC

Autre aspect que j’ai évalué : le système de refroidissement. Ainsi, lors d’utilisation à des vitesses réduites et avec des températures plus clémentes, il arrive parfois que la température du moteur cherche à grimper. Une fois de plus, la Norseman m’a surprise puisque le système de refroidissement m’a permis de circuler et travailler sans avoir aucune crainte concernant le moteur puisque le voyant lumineux de température ne s’est jamais manifesté.

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

L’ajout d’un dossier et de valises latérales nous a permis d’apprécier encore plus la Norseman 6000 lors de sorties en sentier.

Un autre aspect que je désire aborder dans ce bilan de mi-saison concerne le pilotage avec un passager. Ayant parcouru plusieurs kilomètres avec une passagère, mes constatations vont comme suit. La conduite reste intuitive et facile même avec le poids supplémentaire. Le moteur fournit la puissance nécessaire pour se déplacer à vitesse permise dans les sentiers et en offre même plus. Les accélérations sont franches et les reprises sont assez musclées pour vous procurer de très bonnes sensations. Finalement, avec l’ajout d’un passager, le comportement de la Norseman reste sain et la longue chenille réagit bien dans le sentier. Le point qui serait à améliorer se situe au niveau de la suspension arrière puisqu’on aimerait plus de rigidité malgré l’ajustement réglé au maximum.

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

L’Arctic Cat Norseman 6000 est maniable en dehors des sentiers battus… La poudreuse ne l’arrêtera certainement pas!

Comme vous l’avez certainement déjà remarqué dans les articles précédents, j’adore jouer dans des endroits inexplorés où la neige se fait abondante. Ainsi, j’ai poussé encore plus la Norseman dans la poudreuse afin de voir ce qu’elle a dans le ventre. Laissez-moi vous dire une fois de plus qu’elle a tout ce qu’il faut pour une escapade en dehors des sentiers avec sa chenille de 154 po x 15po et de 1.6 po de profil. On a beaucoup de mordant et la chenille se comporte à merveille avec le moteur 2 temps 600cc CTEC2. Les deux combinés m’ont fourni suffisamment de puissance pour m’amener bien loin des sentiers battus sans inquiétude. Il est relativement facile de basculer la motoneige de gauche à droite pour « carver » dans la neige. Noter également que la stabilité est impressionnante en grande partie grâce aux larges skis.  

L’attente d’un nouveau châssis Arctic Cat tire à sa fin

Consommation d’essence et huile

C’est le temps de discuter de la consommation d’essence et d’huile qui m’a été demandé maintes et maintes fois. Alors, je vous partage ma consommation de façon exhaustive. Cependant, vous devez toujours prendre le tout à la légère puisque plusieurs aspects entrent en jeu comme la vitesse moyenne, la façon de conduire, être seul ou accompagné, l’utilisation dans les sentiers ou pour travailler, etc. Toutes ces variables amènent beaucoup de fluctuation dans le résultat final.

Pour vous guider et vous donner une meilleure estimation, j’ai fait 65 % de sentier, 25 % de hors-piste et 10 % en mode utilitaire. J’ai compilé une moyenne de 20.9litres d’essence aux 100 km et j’ai consommé 2.5 contenants de 1 gallon US (3.78 l) d’huile pour parcourir les 2000 km. Soit une consommation de 473 ml d’huile aux 100 km. La consommation de carburant n’est pas très retenue, mais cela va aussi en fonction de mon pouce qui ne l’est pas sur l’accélérateur!

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

Voilà déjà la fin du bilan de mi-saison. Cependant, ne vous en faites pas, car il y aura un autre article pour finaliser l’analyse de l’Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018 qui s’est avérée une incroyable partenaire d’aventures… C’est maintenant l’heure de retourner s’amuser dans la neige avant la fin de la saison qui arrive à grands pas.

L’équipe de Motoneiges.ca remercie notre partenaire RPM-Rive-Sud, concessionnaire Arctic Cat de Lévis, de rendre possible cet essai. Nous vous invitons à aller rencontrer une équipe dévouée qui pourra vous conseiller sur l’achat d’un futur véhicule, pour faire un entretien mécanique ou encore pour une gamme complète de vêtements et d’accessoires.

Motoneige Bilan mi-saison : Arctic Cat Norseman 6000 ES 2018

Auberge du Draveur - Motoneige