Blessure causée par une chenille en mouvement

Liste des hôteliers

Nous tenons à rappeler aux amateurs de motoneige d’être extrêmement prudent lorsqu’ils soulèvent l’arrière de la motoneige pour libérer la chenille.  Un événement récent survenu à Terre-Neuve a causé de sévères blessures à un homme de 27 ans.  Il a perdu une jambe, sectionnée sous le genou, alors qu’il soulevait l’arrière de la motoneige d’un ami qui voulait dégager la chenille de la neige et la glace emprisonnées.

Cette pratique courante devrait être abandonnée immédiatement.  Si la chenille a besoin d’être soulevée et libérée de neige, la motoneige devrait être placée sur un support de soulèvement conçu à cet effet et composé d’une plaque de retenue en métal solide, ou encore placée sur un support sans garde mais en s’assurant de ne laisser personne derrière ou près de la motoneige en marche.

Le jeune homme a été conduit à l’hôpital où il récupère présentement.  Le Club Lions local recueille des dons pour lui permettre de se procurer une prothèse.

Jason Lingard est une inspiration pour tous les motoneigistes qui croient en la sécurité.  De son lit d’hôpital il planifie déjà les visites qu’il entend faire dans les écoles, lorsqu’il aura sa jambe artificielle, pour promouvoir la sécurité auprès des jeunes adeptes de la motoneige.

Le programme Ski-Doo P.A.S.S. finance des projets de clubs
Motoneiges Ski-Doo